Gastro : quelles sont les régions les plus touchées ?

La gastro-entérite s'installe en France, notamment dans deux régions dans lesquelles le seuil épidémique est atteint, selon le réseau Sentinelles. Quels sont les symptômes ? Combien de temps reste-t-on contagieux ? Comment s'en protéger ? Que manger ? Réponses.

[Mise à jour du 10/01/2019] Chaque semaine, l'Agence Santé publique France fait le point sur le nombre de gastro-entérites sur l'ensemble du territoire métropolitain. Du 31 décembre 2018 au 6 janvier 2019, 144 cas de diarrhée aiguë pour 100 000 habitants ont été signalés en consultation de médecine générale (en moyenne, les victimes étaient âgées de 28 ans), selon les chiffres du dernier bulletin du réseau Sentinelles, un bulletin de veille médicale qui suit l'évolution des épidémies semaine par semaine. Si l'ensemble du pays se situe légèrement en-dessous du seuil épidémique qui lui est fixé à 174 cas pour 100 000 habitants, certaines régions l'ont dépassé. En effet, à l'échelle régionale, les taux d'incidence les plus élevés ont été observés dans le Pays de la Loire (277 cas pour 100 000 habitants), en Provence-Alpes-Côte d'Azur (263 cas pour 100 000 habitants) et dans la région Centre-Val de Loire (159 cas pour 100 000 habitants). Toutefois, "les tableaux cliniques ne présentaient pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d'hospitalisation a été estimé à seulement 0,2%", rapportent les médecins du réseau Sentinelles. 

Épidémie 2019 : quelles sont les régions les plus touchées ?

© Réseau Sentinelles

Définition

La gastro-entérite résulte de l'inflammation du système digestif. C'est la muqueuse de l'intestin qui est enflammée par un agent pathogène (qui peut causer une maladie). La gastro-entérite dite hivernale (qui survient surtout entre novembre et mars) est souvent d'origine virale et plus rarement bactérienne. Cette maladie se manifeste généralement après un temps d'incubation de 1 (s'il s'agit d'une bactérie) à 3 jours (s'il s'agit d'un virus) environ. Ce temps varie en fonction du type de la bactérie ou du virus. 

Gastro : les symptômes 

Les symptômes les plus fréquents des gastro-entérites virales sont la perte d'appétit, les nausées, les vomissements, une légère fièvre (38°C), la diarrhée et une fatigue. Ils apparaissent brutalement, 12 à 24 heures après l'infection par le virus et ne sont pas forcément tous présents ensemble, La plupart du temps bénigne, la gastro-entérite peut toutefois avoir des conséquences graves pour les personnes les plus fragiles (les nourrissons notamment à cause du risque de déshydratation).

Combien de temps dure une gastro ?

La durée d'une gastro-entérite est souvent courte et dure en moyenne de 2 à 5 jours, mais on peut rester contagieux jusqu'à 3 jours après la guérison.

Comment est-elle diagnostiquée ?

Ses symptômes étant caractéristiques de la gastro, cette pathologie est diagnostiquée assez facilement, surtout lors d'une période d'épidémie. Aucun examen n'est nécessaire devant une présentation typique. En cas de persistance au-delà d'une semaine ou devant des symptômes mal supportés, il est tout à fait possible de réaliser une prise de sang et un examen des selles (aussi appelé coproculture) qui permettra de rechercher une éventuelle infection bactérienne

Comment limiter la contagion ?

Le virus de la gastro est très contagieux. Il peut se transmettre par contact avec une personne malade, mais aussi par postillons ou en touchant un objet contaminé s'il s'agit d'une gastro-entérite virale.

  • Une hygiène scrupuleuse est donc indispensable pour éviter de le contracter, à commencer par le lavage des mains. Celui-ci doit devenir un réflexe, notamment après avoir pris les transports en commun, après avoir éternué ou s'être mouché et avant de préparer un repas, et durer 30 secondes minimum. L'usage du savon est à privilégier. Les solutions hydro-alcooliques (SHA) sont efficaces pour éliminer de nombreux microbes transmissibles, mais pas tous. Ils doivent donc rester une solution de secours en cas d'absence de point d'eau et de savon, conseille l'Institut de la prévention et de la santé (Inpes).
  • Autre conseil, évitez si possible les contacts directs et indirects avec des personnes infectées ou potentiellement infectées. De même, évitez les lieux très fréquentés, comme les transports ou les grands magasins. 
  • Par ailleurs, veillez à bien laver les fruits et légumes, limiter la consommation d'aliments crus, et ne pas manger d'aliments périmés. 
  • Enfin, pensez à aérer chaque pièce de son lieu de vie tous les jours pendant au moins 10 à 15 minutes afin de renouveler l'air et d'éviter la diffusion des microbes. 

Quoi manger et boire lors d'une gastro ?

Traitements et remèdes : comment soigner une gastro ?

Pour soigner une gastro-entérite, rien de mieux que de se reposer. Pour atténuer les maux, vous pouvez prendre des "ralentisseurs de transit" qui réduisent les contractions de l'intestin et diminuent la fréquence des selles. Demandez conseil à votre pharmacien avant de les utiliser car ils sont contre-indiqués si vous avez une diarrhée avec du sang dans les selles ou une inflammation intestinale chronique (maladie de Crohn). Par ailleurs, les absorbants et protecteurs intestinaux, qui agissent localement dans l'intestin par des mécanismes variables (pouvoir couvrant, adsorption des gaz...) peuvent également être prescrits, mais ils doivent être pris à distance d'autres médicaments car ils peuvent diminuer leurs effets. Enfin, pour atténuer les diarrhées et vomissements, des antidiarrhéiques peuvent être prescrits. Des traitements à base de diosmectite (type Smecta) peuvent être prescrits en complément d'une bonne réhydratation (au minimum entre 1.5 et 2 litres d'eau par jour) pour les diarrhées. Demandez toujours l'avis d'un médecin ou d'un pharmacien, respectez bien la posologie et la durée du traitement et conservez votre médicament dans sa boîte d'origine. 

Lire aussi :