Œsophage de Barrett : âge, symptômes, traitement

L'oesophage de Barrett est une complication du reflux gastro-œsophagien qui toucherait près de 2% de la population adulte. Comment se manifeste-t-elle ? Quels sont les traitements ? Les réponses du Docteur Paul Benfredj gastro-entérologue à Paris.

Œsophage de Barrett : âge, symptômes, traitement
© 123RF-Piyapong Thongcharoen

C'est quoi un œsophage de Barrett ?

L'œsophage de Barrett est une modification des cellules de l'œsophage causée par son exposition prolongée aux reflux acides. "Une partie de la muqueuse du bas de l'œsophage, dont la structure cellulaire est normalement différente du reste de l'intestin, se transforme en muqueuse de type de glandulaire - analogue à une muqueuse de l'intestin" explique le Dr Benfredj. On parle de métaplasie intestinale, qui est une réaction de défense de la muqueuse à son exposition répétée et prolongée à des reflux gastriques. Son diagnostic est assez compliqué car l'œsophage de Barrett n'entraîne pas de symptômes particuliers. Le gastro-entérologue peut le déceler à l'examen visuel sous endoscopie, mais pour poser le diagnostic avec certitude, il devra réaliser un prélèvement de la muqueuse et en faire l'analyse histologique.  

A quel âge est-on touché ?

"C'est le temps de l'exposition au reflux gastro-œsophagien qui augmente le risque d'apparition d'un œsophage de Barrett" explique le spécialiste. Un RGO mal traité et qui traîne depuis de nombreuses années a donc davantage de risques de se compliquer en œsophage de Barrett. "En pratique, les personnes touchées ont rarement moins de 50 ansprécise le Dr Benfredj. 

Quels sont les symptômes ?

"C'est là toute la difficulté du diagnostic de cette maladie qui est complètement asymptomatique" explique le gastro-entérologue. 
Les symptômes qui doivent éventuellement pousser à consulter sont finalement ceux du RGO, à savoir les remontées acides et les brûlures d'estomac qui se manifestent souvent la nuit lorsque l'on est en position allongée. C'est ensuite à l'examen endoscopique que le spécialiste va voir les lésions et c'est la biopsie qui va confirmer le diagnostic.

Quelles sont les causes ?

L'œsophage de Barrett est une complication du RGO, qui en est donc la seule et unique cause. Le RGO est une affection courante chez l'adulte, qui survient d'une défaillance de la barrière anti—reflux, à savoir du sphincter inférieure de l'œsophage. Ce reflux est par ailleurs favorisé par le cumul de plusieurs facteurs de risque : le surpoids, le tabac, l'alcool, les repas trop copieux

Comment se fait le dépistage ?  

On préconise, aux personnes sujets au RGO de faire une endoscopie de contrôle tous les 5 ans environ, à fortiori chez les sujets à risque. "Les patients à risque d'œsophage de Barrett sont : les hommes blancs, en surpoids de plus de 50 ans, qui souffrent d'un RGO depuis plusieurs années" détaille le spécialiste. 

Œsophage de Barrett et dysplasie

Il existe trois stades d'œsophage de Barrett, en fonction de la présence ou non d'une dysplasie, qui correspond à une modification de la structure des cellules intestinales.

  • Le premier stade : c'est lorsque l'œsophage de Barrett n'est pas associé à une dysplasie 
  • Les deuxièmes et troisième stade correspondent à une dysplasie plus ou moins importante, dite de bas grade ou de haut grade. En fonction du degré de dysplasie, le traitement ne sera pas le même. 

Quels sont les risques ?

Si le risque d'évolution est relativement faible, on constate depuis une décennie l'apparition d'un type de cancer de l'œsophage très différent du cancer traditionnel appelé adénocarcinome de l'œsophage. Ce cancer serait plus fréquent chez les personnes qui souffrent d'un œsophage de Barrett, à plus forte raison s'il est associé à une dysplasie de haut grade. "Plus l'œsophage de Barett est étendu, plus le risque existe. S'il est étendu sur moins de 1 cm, le risque est très faible voire inexistant" précise le Dr Benfredj.

Quels sont les traitements ? 

Les traitements à l'œsophage de Barrett sans dysplasie associée sont avant tout les traitements du RGO qui en est la cause. "Il y a deux grands volets au traitement du reflux : le volet hygiéno-diététique, et le volet médicamenteux" détaille le gastro-entérologue.

Règles hygiéno-diététiques 

Pour réduire le RGO, il convient de : 

  • limiter les aliments acide, les boissons alcoolisées et les boissons gazeuses,
  • arrêter le tabac,
  • éviter les repas trop riches et copieux surtout le soir avant de se coucher, 
  • éviter de boire très chaud, réduire les boissons gazeuses et l'alcool 
  • veiller à maintenir un poids de forme dans les normes de santé.

Traitement médicamenteux :

"Les seuls médicaments efficaces et prescrits aujourd'hui sont les anti-sécrétoires gastriques appelés Inhibiteurs de la pompe à proton (IPP) dont le chef de file est le Mopral®" explique le Dr Benfredj. Le traitement du reflux peut permettre de faire régresser l'œsophage de Barrett.

  • En cas de dysplasie de bas grade associée : "on traite le RGO s'il n'était pas traité, et on augmente les doses si le patient était déjà sous traitement, puis on surveille l'évolution" explique le spécialiste. 
  • Enfin, en cas de dysplasie de haut grade : le traitement du RGO est augmenté et un contrôle à court terme est demandé. Si la dysplasie régresse pour repasser en bas grade, le traitement est prolongé. Si la dysplasie ne régresse pas, un traitement endoscopique est proposé. "Il existe 3 traitements possible réalisés sous endoscopie : par radiofréquence, par mucosectomie endoscopique ou plus compliquée la dissection sous muqueuse endoscopique" détaille le spécialiste. 

Dr Paul Benfredj gastro-entérologue à Paris.

Gastro-entérologie