Rotavirus : transmission, complications, traitement

Le rotavirus serait responsable de 14 000 hospitalisations chez les bébés de moins de 3 ans. C'est la première cause de gastro-entérite chez l'enfant. Comment se fait la transmission ? Quels sont les symptômes ? Les traitements ? Explications avec le Pr Romain Basmaci, chef du service pédiatrie de l'hôpital Louis-Mourier.

Rotavirus : transmission, complications, traitement
© pusit771 - 123RF

Définition : c'est quoi un rotavirus ?

Le rotavirus est un virus digestif très fréquent et très contagieux qui infecte les cellules intestinales, fait souffrir la muqueuse intestinale, produit beaucoup d'eau et empêche les cellules intestinales (entérocytes) d'absorber ce qu'on leur apporte, ce qui va entraîner la gastro-entérite. Il touche principalement les bébés et les jeunes enfants.

Comment se fait la transmission ?

La contagiosité est vraiment très importante

Le rotavirus est un virus assez résistant dans l'environnement. Il se transmet par les mains, par les selles et par tous les objets souillés par les selles : les couches, les doudous, les jouets, les poignées de porte, le lit. "Si on ne fait pas de désinfection et que l'on touche les surfaces contaminées puis que l'on porte ses mains à sa bouche, on va s'infecter par le rotavirus, prévient le Pr Romain Basmaci. On estime qu'il peut y avoir 1010 particules virales par gramme de selles, ce qui signifie 10 milliards de virus par gramme de selles. La contagiosité est vraiment très importante. D'où l'importance de se laver les mains régulièrement, avant de changer un bébé, après, et de désinfecter la table à langer, d'éloigner jouets et doudous, de laver les mains du bébé qui peut avoir mis ses mains au niveau de la couche".

Quels sont les symptômes ?

L'infection à rotavirus provoque une gastro-entérite. Les symptômes sont :

  • des selles molles, liquides et abondantes,
  • souvent des vomissements
  • parfois de la fièvre.

Combien de temps dure l'infection ?

Au-delà de 10 jours, il faut consulter car la diarrhée prolongée peut provoquer une déshydratation

L'infection dure en moyenne 4 à 5 jours. Parfois, elle peut durer 7 à 10 jours. Au-delà, il faut consulter car la diarrhée prolongée ayant altéré la muqueuse digestive peut aboutir à une reprise alimentaire difficile et à la nécessité de changer de lait pour les petits nourrissons. "Ce n'est pas la diarrhée en soi qui est dangereuse, mais le risque de déshydratation. Si les enfants ont beaucoup de selles liquides mais qu'ils arrivent à boire, à manger, ils arrivent à compenser leurs pertes. Si ce n'est pas le cas, le risque de déshydratation existe. Si celle-ci est légère, une réhydratation orale est le plus souvent possible. Si elle est modérée, une courte hospitalisation peut être nécessaire pour une réhydratation par sonde naso-gastrique ou par voie intraveineuse, alors qu'une déshydratation sévère nécessitera une réhydratation par voie intraveineuse en hospitalisation. Si la prise en charge est tardive, cela peut mettre en jeu le pronostic vital", nuance le chef du service pédiatrie de l'hôpital Louis-Mourier.

Comment est posé le diagnostic ?

Les symptômes de l'infection à rotavirus étant caractéristiques de la gastro-entérite, le diagnostic se fait très facilement. Aucun examen complémentaire n'est nécessaire. L'identification du rotavirus dans les selles n'a pas d'intérêt thérapeutique.

Quels sont les risques de complication chez le bébé ?

La principale complication de la gastro-entérite chez le bébé est la déshydratation qui peut se révéler très grave, et nécessiter une hospitalisation.

Quelles complications chez l'adulte ?

Comme chez l'enfant, les vomissements et la diarrhée sont susceptibles d'entraîner une importante déshydratation. Le meilleur moyen de prévenir cette complication est de boire régulièrement pour compenser les pertes en eau et en sel

Quels sont les traitements ?

"Le meilleur traitement n'est pas de chercher à lutter contre les selles liquides ou les vomissements. Le principal c'est d'apporter de l'eau, du sel et du sucre. Il faut miser sur un soluté de réhydratation orale (SRO), disponible en pharmacie : 1 sachet à diluer dans 200ml d'eau et donner à volonté tant que les selles sont liquides et qu'il y a des vomissements. Donner de petites quantités (20-30 mL) de manière répétée car à force de ne pas manger on est nauséeux. Toutes les 15-20 minutes. La prise très fractionnée de petites quantités de SRO va, dans la grande majorité des cas, permettre de casser les vomissements, et favoriser une réhydratation efficace. Au bout de 4 à 6h on peut reprendre une alimentation normale, il n'y a pas d'aliment à éviter", indique le spécialiste.

Existe-t-il un vaccin ?

Il existe deux vaccins contre les gastro-entérites à rotavirus : Rotarix® et Rotateq®. Leur administration est recommandée chez le bébé, dont la première dose sera administrée le plus souvent entre 6 et 8 semaines de vie.

Merci au Pr Romain Basmaci, chef du service pédiatrie de l'hôpital Louis-Mourier.

Maladies infectieuses