Kétoprofène : indication, durée de traitement, avec du doliprane ?

"Kétoprofène : indication, durée de traitement, avec du doliprane ?"

Anti-inflammatoire non-stéroïdien (AINS), le kétoprofène est surtout utilisé pour des pathologies rhumatologiques comme l'arthrose ou les tendinites. Indications, contre-indications et durée maximale de prescription.

Définition : c'est quoi le kétoprofène ? 

Le kétoprofène est un anti-inflammatoire non-stéroïdien. L'adjectif "non-stéroïdien" signifie qu'il ne s'agit pas de cortisone, le stéroïde étant de la cortisone.

Comment agit le kétoprofène ?

"Le kétoprofène agit par une action anti-inflammatoire", explique Pascal Chazerain, chef du service de rhumatologie à Paris, "il inhibe la synthèse des prostaglandines qui sont des molécules qui entretiennent ou favorisent l'inflammation".

Le kétoprofène est-il une drogue ? 

Le kétoprofène ne génère ni accoutumance ni syndrome de sevrage au moment de l'arrêt du traitement. Ce n'est donc pas une drogue au sens toxicologique.

Quelles sont les indications du kétoprofène ?

Le kétoprofène a les mêmes indications que tous les anti-inflammatoires non-stéroïdiens. "Les indications pour le kétoprofène sont très larges et couvrent quasiment l'ensemble des pathologies rhumatologiques avec, pour grand cadre, l'inflammation ostéoarticulaire", selon le Dr Chazerain. Il s'agit des : 

  • douleurs articulaires, qu'elles soient arthrosiques ou inflammatoires
  • douleurs tendineuses, comme des tendinites
  • douleurs lombaires et de sciatiques

En dehors de la rhumatologie, le kétoprofène peut être prescrit en traumatologie, en gynécologie, en urologie, en ORL et en stomatologie. Une autre indication est la migraine

En combien de temps agit le kétoprofène en cas de migraine ? 

Le kétoprofène peut agir rapidement, mais pas chez tous les patients souffrant de migraine. L'efficacité n'est pas constante

Quels médicaments contiennent du kétoprofène ?

Le nom commercial du kétoprofène le plus connu est Profenid ou Bi-Profenid® et Kétum®.

Durée : combien de jours maximum peut-on prendre du kétoprofène ? 

La durée de traitement au kétoprofène est variable. "Il y a certaines pathologies qui justifient un traitement prolongé", explique le rhumatologue. "Comme c'est un médicament qui a une certaine toxicité, le principe est d'avoir des durées de prescription les plus brèves possibles, entre 7 et 15 jours en durée moyenne"

Peut-on boire de l'alcool si on prend du kétoprofène ? 

Il est possible de boire de l'alcool en cas de traitement au kétoprofène. "Il n'y a pas d'effet secondaire à craindre en prenant raisonnablement de l'alcool le jour où l'on prend du kétoprofène". 

Peut-on prendre du kétoprofène et du doliprane en même temps ? 

Il n'y a pas de risque d'interaction médicamenteuse entre le kétoprofène et le paracétamol selon le spécialiste. "Il est donc possible de prendre en même temps que du kétoprofène du paracétamol car ils n'ont pas le même mode d'action : le doliprane n'est qu'un anti-douleur et antipyrétique alors que le kétoprofène est un anti-douleur et un anti-inflammatoire, donc ce sont des molécules qui peuvent être associées". 

Peut-on associer le kétoprofène avec du Tramadol ? 

Il est possible d'associer le kétoprofène au tramadol car "cet antalgique n'a pas d'action anti-inflammatoire, donc il n'y a pas de risques d'effets secondaires cumulés". En terme d'association de médicaments, il est contre-indiqué de donner deux anti-inflammatoires en même temps

Peut-on avoir du kétoprofène sans ordonnance ? 

En France, il n'est pas possible d'obtenir sans ordonnance du kétoprofène.

Quels sont les effets indésirables du kétoprofène ?

Le kétoprofène peut avoir plusieurs effets secondaires, ce qui explique qu'on ne puisse le donner de façon durable et/ou à doses trop importantes. Il peut :

  • Induire des complications digestives, de type ulcère
  • Induire une hypertension artérielle 
  • Induire ou aggraver une insuffisance rénale.    

Comme tous les anti-inflammatoires non-stéroïdiens, il est contre-indiqué chez les sujets âgés.

Merci au docteur Pascal Chazerain, chef de service de rhumatologie Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon à Paris

Principes et substances actives