Enterococcus faecalis : définition, urine, est-ce grave ?

Enterococcus faecalis est une bactérie responsable de diverses infections. Elle se contracte le plus souvent dans le milieu hospitalier. Quelles maladies provoque-t-elle ? Quels traitements possibles ? Comment l'éviter ? Les réponses avec le Dr. Monique Quillard, médecine généraliste.

Enterococcus faecalis : définition, urine, est-ce grave ?
© SciePro - stock.adobe.com

Définition : c'est quoi l'Enterococcus faecalis ?

Enterococcus faecalis désigne une bactérie qui appartient à la famille des Enterococcus (entérocoques). Comme tous les entérocoques, elle est susceptible d'entraîner des infections, en particulier en milieu hospitalier. On parle alors de maladies nosocomiales. Enterococcus faecalis colonise le tube digestif et peut provoquer des infections digestives ou urinaires et des endocardites.

Quelles sont les causes d'une infection à l'Enterococcus faecalis ?

Il s'agit d'une bactérie que nous avons tous en nous. Elle loge dans le tube digestif. "Mais une infection à l'Enterococcus faecalis est le plus souvent due à une maladie nosocomiale, c'est-à-dire qu'elle s'attrape à l'hôpital. Les infections concernent surtout les personnes âgées et celles dont le système immunitaire est affaibli, notamment à la suite de chimiothérapies, transplantations…", explique le Dr. Monique Quillard, médecin généraliste.

Quels sont les symptômes entrainés par l'Enterococcus faecalis ?

Tout dépend de la maladie qu'elle provoque. "En cas d'infection urinaire (70 % des cas), les symptômes peuvent être des brûlures à la miction et des envies fréquentes d'uriner, parfois accompagné de fièvre", précise le Dr. Quillard. "En cas d'infection digestive, les symptômes peuvent être de la diarrhée, des nausées, des vomissements et une perte d'appétit. En cas d'endocardite, le patient peut ressentir de la fièvre et des douleurs articulaires. Mais il est également possible de voir des infections au niveau des plaies ou cicatrices chirurgicales".

Quelle analyse pour diagnostiquer un Enterococcus faecalis ?

"Le diagnostic se fait par prélèvement et mise en culture : urinaire, sanguin (hémoculture), prélèvement de pus. L'antibiogramme permet de vérifier sa sensibilité à un ou plusieurs antibiotiques, de façon à traiter efficacement l'infection", explique le médecin.

Transmission : comment attrape-t-on un Enterococcus faecalis ?

Enterococcus faecalis vit normalement dans l'intestin, on le retrouve donc normalement dans les selles. "La principale source de contamination se fait donc par les mains sales, les surfaces souillées, le matériel médical mal désinfecté… Sur un organisme fragilisé, la contamination est rapide", indique notre expert.

Quel traitement antibiotique contre l'Enterococcus faecalis ?

Un traitement antibiotique est nécessaire. La bactérie est résistante à certains antibiotiques tels que les céphalosporines. Le traitement repose sur l'administration de benzylpénicilline (pénicilline G) et l'ampicilline. Pour déterminer le bon traitement, un antibiogramme doit être réalisé.

Quelles précautions pour éviter l'Enterococcus faecalis ?

"Une bonne hygiène est la première des précautions : se laver systématiquement les mains au savon après passage aux toilettes et nécessité d'une hygiène très stricte en milieu hospitalier pour éviter les infections nosocomiales, d'autant plus que les Enterococcus en milieu hospitalier sont beaucoup plus résistants aux antibiotiques", précise le Dr. Quillard.

Merci au Dr. Monique Quillard, médecine généraliste.

Maladies infectieuses