Envie de vomir (nausée) : que faire ? Que manger après ?

"Envie de vomir (nausée) : que faire ? Que manger après ?"

Vous êtes barbouillée ? Nauséeuse ? Un repas qui est mal passé ou le virus de la gastro peut-être ? La plupart du temps bénins et passagers, les nausées et vomissements sont des symptômes qui vont souvent de pair. Voici les bons réflexes à avoir sur les conseils du Dr Richard Handschuh, médecin généraliste.

Nausées et vomissements sont deux manifestations différentes qui peuvent survenir isolément mais qui sont souvent associées. Ces symptômes représentent un des motifs de consultations les plus fréquents, surtout chez les femmes enceintes pendant les premiers mois de grossesse ; sauf cas extrêmes, ces malaises restent toutefois sans danger pour la mère et le bébé. Ils sont aussi fréquents pendant les épidémies de gastro-entérite et touchent alors tout le monde : homme, femme, adultes, enfants... Voici les bons réflexes à avoir quand on a envie de vomir ou après les vomissements.

C'est quoi la nausée ?

La nausée désigne une sensation d'inconfort au niveau de l'estomac, un "mal au cœur" qui entraîne une envie de vomir. Le vomissement est l'expulsion du contenu de l'estomac par la bouche. Il s'agit d'un réflexe de défense de l'organisme : l'estomac, le diaphragme et les muscles abdominaux se contractent, puis le liquide gastrique est évacué violemment. À noter que les vomissements nécessitent donc un effort, alors que les régurgitations provoquant le retour d'aliments dans la bouche surviennent sans effort, ni nausée.

Quels sont les symptômes associés à la nausée ?

La nausée s'accompagne généralement d'une perte d'appétit. Des sueurs froides, une pâleur, une hyper-salivation, des douleurs abdominales, une diarrhée et une légère accélération du rythme cardiaque peuvent s'ajouter à la liste des symptômes.

Quelles sont les causes de la nausée ?

Plusieurs causes, bénignes le plus souvent, peuvent expliquer la survenue de nausées et vomissements.

  • La cause la plus fréquente est une pathologie infectieuse de type gastro-entérite ou intoxication alimentaire ; dans ce cas, les vomissements servent à évacuer l'agent infectieux (bactérie, virus ou parasite).
  • Très courant, le mal des transports provoque lui aussi ces symptômes.
  • Une allergie ou une intolérance alimentaire sont d'autres causes possibles, tout comme un repas trop copieux menant à l'indigestion, ou une consommation abusive d'alcool.
  • Les vomissements peuvent parfois être le signe d'une pathologie plus sérieuse, affectant le système digestif, rénal ou cardiaque : appendicite, occlusion intestinale, cholécystite, pyélonéphrite, infarctus, etc.

Bien d'autres situations peuvent expliquer le phénomène : une crise de migraine, un malaise vagal, la prise de certains médicaments (notamment anticancéreux), la réaction à certains produits anesthésiants suite à une intervention chirurgicale, etc.

Comment faire passer l'envie de vomir ?

Pour limiter les nausées, évitez les odeurs désagréables et les aliments gras ou frits. Quelques remèdes naturels peuvent aussi aider à mieux supporter les nausées, mais à la condition de s'assurer de leurs causes et après avoir pris un avis médical.

  • Traditionnellement, on préconisait la mélisse sous forme de tisane pour aider les femmes enceintes à contrer les nausées de grossesse. Si la mélisse est réputée pour calmer les spasmes gastro-intestinaux mineurs, son innocuité totale n'est pas démontrée. Aussi convient-il de demander l'avis d'un spécialiste dans le cas des femmes enceintes.
  • Le thym favorise la digestion et peut dans ce cas soulager les nausées digestives ; c'est en effet un antispasmodique digestif. Il peut être pris sous forme de tisane.
  • Le gingembre est utilisé comme plante médicinale dans de nombreux pays (européens, anglo-saxons), même si en France on le considère encore surtout comme une épice. La racine de cette plante anti-nauséeuse, consommée en infusion ou en comprimés, soulage les nausées liées au mal de mer et les nausées post-anesthésiques, en relaxant les muscles digestifs.
  • Pour ses effets secondaires quasiment nuls, la menthe poivrée est particulièrement recommandée sous forme de tisane pour les nausées de la femme enceinte. La menthe poivrée a des effets décontractants sur l'estomac.

Que faire en cas de vomissements ?

Il faut veiller à ne pas se déshydrater : "En cas de vomissements, il est essentiel de continuer à s'hydrater régulièrement pour compenser les pertes de liquides, en buvant par petites quantités tout au long de la journée." La reprise d'une alimentation normale doit se faire progressivement, au fur et à mesure de l'amélioration de l'état général. Si les mesures diététiques ne suffisent pas, des médicaments anti-émétiques sont disponibles sans ordonnance. Demandez conseil à votre pharmacien.

Que manger après avoir vomi ?

Il faut surtout boire de petites quantités pour éviter la dédshydratation et manger aussi de petites quantités. Il faut alors éviter le café, l'alcool et les aliments gras jusqu'au complet rétablissement. Il faut plutôt miser sur les aliments secs et légers : riz blanc, petit morceau de pain...

Quand consulter ?

Si les nausées persistent au-delà de 48 heures sans explication apparente, la consultation médicale est recommandée.

Si les symptômes semblent être liés à la prise d'un médicament, il faut également consulter son médecin rapidement.

Si les vomissements s'accompagnent d'une interruption totale du transit (pas de selles), un avis médical est vivement recommandé.

"Les vomissements stercoraux, autrement dit, contenant des matières fécales, sont un cas d'urgence : ils traduisent généralement une occlusion intestinale", avertit le Dr Richard Handschuh.

De même, un vomissement sanglant ou qui fait suite à un traumatisme crânien nécessite une consultation médicale en urgence.

Globalement, il est conseillé aux personnes les plus fragiles (ourrissons, personnes âgées et personnes au système immunitaire affaibli  de consulter un médecin dès l'apparition des symptômes. "Les vomissements répétés du nouveau né, avec perte de poids, peuvent notamment révéler une sténose du pylore", ajoute le spécialiste. Il s'agit d'une malformation congénitale : le pylore fait la jonction entre l'estomac et les intestins ; il contrôle le passage du bol alimentaire grâce au muscle qui l'entoure. Or, chez certains nourrissons, ce muscle grossit et empêche le passage du contenu de l'estomac, ce qui provoque les vomissements.

Merci au Dr Richard Handschuh, médecin généraliste. 

Troubles digestifs