Infusion : bienfaits, danger, combien par jour ?

Chargement de votre vidéo
"Infusion : bienfaits, danger, combien par jour ?"

Apaisantes, drainantes, stimulantes…Les infusions ont de nombreuses vertus pour la santé. Combien en boire par jour ? Queue de cerise, camomille, tilleul... Quelle infusion pour la digestion ? Bien dormir ? Maigrir ? Une infection urinaire ? Conseils de Julia Monnier, naturopathe à Paris.

Définition : qu'est-ce qu'une infusion ?

Les infusions désignent des préparations obtenues en versant de l'eau chaude sur des plantes fraîches ou sèches pour en extraire les propriétés médicinales. Elles sont également souvent appelées tisanes. On peut les boire, les utiliser en compresse, les disperser dans le bain ou sous la douche. Les infusions sont préparées en utilisant les parties fragiles des plantes (les feuilles, les fleurs et les sommités fleuries). 

Quelle dose pour concocter une infusion ? 

La dose idéale pour concocter une infusion est de 1 cuillère à café de plante sèche pour une tasse d'eau, soit environ 250ml. "Pour les plantes fraîches, il faut compter le double. Le principe est simple : il suffit de verser une eau frémissante sur les plantes hachées finement et de laisser infuser en couvrant la casserole pendant 5 à 15 minutes, avant de déguster. Les parties les plus dures de la plante (racines rhizomes, graines, écorces, noix) doivent quant à elles être pratiquées sous forme de décoctions, à raison de 1 cuillère à café de plante pour 250ml d'eau, à faire bouillir dans une casserole pendant 10 à 15 minutes", commente Julia Monnier. De manière générale, il est recommandé de consommer une tasse d'infusion après chaque repas (3 fois par jour) afin de bénéficier de tous ses bienfaits.

Quels sont les bienfaits pour la santé ?

Les bienfaits des infusions sur la santé sont nombreux et variés, ils diffèrent selon les propriétés des plantes. De manière générale, les infusions favorisent la digestion, facilitent l'élimination des toxines, elles réduisent le stress, l'anxiété et le temps d'endormissement. La tisane a l'avantage d'être simple et rapide à préparer, ce qui permet de s'hydrater régulièrement en variant les plaisirs. "En cas de fièvre ou de rhume, les infusions chaudes sont à privilégier ; l'eau tiède pour les troubles de l'appareil urinaire et la macération froide lorsqu'il s'agit de plantes mucilagineuses", précise la naturopathe. 

Quelle infusion pour la digestion ?

Nausées, vomissements, brûlures d'estomac, ballonnements, douleurs abdominales… Autant de troubles digestifs qui peuvent être soulagés par les plantes. Les infusions les plus efficaces pour la digestion sont : 

L'infusion de menthe poivrée : antispasmodique, anti-inflammatoire, la menthe poivrée est excellente pour la digestion. Elle est particulièrement efficace contre les nausées, les spasmes gastriques, les ballonnements, l'aérophagie et les indigestions. Contre-indications : la menthe poivrée est contre-indiquée chez l'enfant de moins de six ans, chez la femme enceinte ou allaitante, ainsi que chez les personnes souffrant de troubles gastriques ou au niveau de la vésicule biliaire. 

L'infusion de mélisse : doté de puissants effets antispasmodiques, la mélisse est redoutable contre les ballonnements, les flatulences et l'aérophagie. Elle est particulièrement efficace en cas de digestion lente, de douleurs digestives d'origine nerveuse, mais aussi pour stimuler le foie et la vésicule biliaire. Contre-indications : la mélisse est contre-indiquée en cas d'allergie, chez les enfants de moins de six ans, chez la femme enceinte ou allaitante, ainsi que chez les personnes souffrant d'hypothyroïdie

L'infusion de fenouil : carminatif, antispasmodique, anti-inflammatoire et digestif, le fenouil est particulièrement efficace en cas de ballonnements, gaz, acidité gastrique ou indigestion. En effet, il améliore les fonctions digestives car il renforce les muscles intestinaux. Contre-indications : l'infusion de fenouil est contre-indiquée en cas d'allergie, chez la femme enceinte ou allaitante, ainsi que chez les femmes ayant eu un cancer hormodépendant. 

Anis étoilé - badiane : l'anis étoilé est un antispasmodique puissant, principalement indiqué en cas de troubles digestifs accompagnés de crampes, gaz et ballonnements. Contre-indications : elle est contre-indiquée en cas d'allergie, chez les enfants, chez la femme enceinte ou allaitante, ainsi que chez les femmes atteintes d'un cancer ou de mastose. 

L'infusion de réglisse : la tisane de réglisse atténue tout particulièrement l'acidité gastrique et soulage les brûlures d'estomac et les indigestions grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Contre-indications : la réglisse est contre-indiquée en cas d'allergie, chez les enfants, chez la femme enceinte ou allaitante, ainsi que chez les personnes souffrant d'hypertension

L'infusion de romarin : la tisane de romarin protège les parois des intestins des inflammations et irritations. Elle stimule également l'appétit tout en soulageant les désordres digestifs comme les ballonnements, les crampes ou encore la constipation. Contre-indications : le romarin est contre-indiquée en cas d'allergie, chez les personnes souffrant de troubles hépatiques ou des obstructions des voies biliaires.  

Quelle infusion pour dormir ?

Quatre plantes sont particulièrement réputées dans la prévention et le traitement des troubles du sommeil. Ces infusions peuvent être utilisées seules ou mélangées : 

L'infusion de camomille : sédative, apaisante et relaxante, la camomille calme l'anxiété et les tensions nerveuses. Pour un demi-litre de tisane, versez un demi-litre d'eau frémissante sur 10 grammes de camomille, puis laissez infuser pendant 10 à 15 minutes. Le mieux est de la consommer dans l'heure précédant le coucher.  Contre-indications : Attention, la camomille est contre-indiquée en cas d'allergie, chez la femme enceinte ou allaitante, ainsi que chez les personnes asthmatiques. 

L'infusion de verveine : la verveine est, elle aussi, dotée de propriétés sédatives et relaxantes. Elle est très efficace pour lutter contre le stress, l'irritabilité et l'anxiété. Elle favorise, le sommeil et lutte contre l'insomnie. À consommer après le repas pour améliorer la digestion et favoriser le sommeil. Contre-indications : la verveine est contre-indiquée en cas d'allergie, chez les femmes enceintes ou allaitantes, chez les personnes anémiées ou en insuffisance hépatique ou sous traitement anti-coagulant. 

L'infusion de mélisse : la mélisse favorise la détente, diminue l'anxiété et l'agitation afin de faciliter l'endormissement et éviter les réveils nocturnes. Elle apaise le système nerveux pour induire un sommeil réparateur. A consommer après le repas pour améliorer la digestion et favoriser le sommeil. Contre-indications : l'infusion de mélisse est contre-indiquée en cas d'allergie, chez les enfants de moins de six ans, chez la femme enceinte ou allaitante, ainsi que chez les personnes souffrant d'hypothyroïdie.

L'infusion de tilleul : le tilleul agit sur les problèmes de sommeil d'origine nerveux en soulageant les tensions, l'anxiété, l'angoisse et l'insomnie. Il apaise et calme la personne pour un sommeil serein. A consommer 1 heure avant de vous coucher pour améliorer la digestion et favoriser le sommeil. Contre-indications : l'infusion de tilleul est contre-indiquée en cas d'allergie, chez les femmes enceintes ou allaitantes, chez les personnes souffrant de troubles cardio-vasculaires ou suivant un traitement à base de lithium.

Pour une nuit paisible, notre interlocutrice recommande également ce mélange : 

  • 25gr de sommités fleuries de camomille
  • 30gr de feuille de mélisse
  • 20gr de feuilles de verveine
  • 15gr de bractées de tilleul

"Mélanger ces 4 plantes et les conserver dans un bocal en verre ou en porcelaine, dans un endroit sec ou à l'abri de la lumière. Puis, mettre 5 grammes de ce mélange dans une tasse et y verser une eau frémissante ; laisser infuser 5-10min, puis filtrer avant de déguster. Consommer 1 à 2 tasses par jour en fin de journée afin de favoriser la détente et un sommeil serein", détaille la spécialiste. 

Quelle infusion pour une infection urinaire ?

L'infection urinaire est causée par la présence d'un germe dans l'urètre. Pour y remédier, il est recommandé de boire beaucoup pour favoriser l'élimination et l'évacuation du germe. Certaines plantes sont dotées de propriétés antibactériennes et antivirales, ce qui contribue à accélérer le processus. C'est le cas du thym, antiseptif et antibactérien, pour lequel on recommande de boire une infusion toutes les quatre heures. Mais aussi de la bruyère, diurétique, antiseptique urogénital et dépurative. Elle est contre-indiquée en cas d'allergie, chez l'enfant de moins de six ans, chez les femmes enceintes et allaitantes. Attention, cette plante peut modifier les effets de certains médicaments. "La busserole est, elle aussi, très efficace pour lutter contre l'infection urinaire. Cette plante est dotée de vertus antiseptiques urinaires, diurétiques, antimicrobiennes et anti-inflammatoires. Là encore, elle est contre-indiquée en cas d'allergie, chez les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que chez les personnes souffrant d'insuffisance rénale", ajoute la naturopathe.

Quelle infusion pour le foie ?

Les infusions d'artichaut, d'ortie, de romarin, de pissenlit, de gingembre ou encore de chardon-marie sont très efficaces pour détoxifier le foie. "Laissez infuser 10 grammes de la plante dans un demi-litre d'eau bouillante, couvrez et laissez infuser 10 à 15 minutes", conseille Julia Monnier. Le romarin est particulièrement intéressant puisqu'il est antioxydant, cholagogue (favorise l'évacuation de la bile), protecteur hépatique, il stimule les sécrétions biliaires, digestives et élimine les toxines. Attention, le romarin est contre-indiqué en cas d'allergie, chez l'enfant de moins de six ans, ainsi que chez les personnes souffrant d'insuffisance hépatique ou d'obstruction biliaire. "Citons également le pissenlit qui est doté des mêmes propriétés, tout en étant en plus anti-inflammatoire. Cette plante est contre-indiquée en cas d'allergie, chez l'enfant de moins de six ans, ainsi que chez les personnes souffrant d'insuffisance hépatique, rénale ou en cas d'obstruction biliaire ou intestinale", poursuit-t-elle.

Quelle infusion pour maigrir ?

Si une infusion en tant que telle ne fait pas maigrir, elle se révèle être un bon complément pour drainer l'organisme et favoriser la perte de poids. Citons notamment la reine des prés qui a des vertus diurétiques, dépuratives, et qui permet de lutter contre le surpoids et la cellulite. Reconnu pour ses vertus anti-inflammatoires et diurétiques, le cassis favorise aussi la perte de poids. "La tisane de Queue de cerise fait également des merveilles pour affiner sa silhouette et lutter contre la rétention d'eau. Sa richesse en antioxydant favorise également la perte de poids. Autres plantes à ajouter dans son programme minceur, l'ortie, puissant draineur, il permettra d'éliminer les toxines tout en comblant certaines carences dues à la perte de poids", indique notre experte. L'ortie est riche en minéraux notamment en fer et zinc pour rester en forme durant son régime. Ces plantes sont contre-indiquées en cas d'allergie à l'aspirine, chez l'enfant de moins de six ans, ainsi que chez les femmes enceintes et allaitantes. Le cassis est formellement déconseillé aux personnes en insuffisance cardiaque et rénale.  

La posologie pour les 4 plantes :

Cassis et ortie : pour une tasse de tisane (250ml), versez sur 2 grammes de feuilles de cassis ou feuille d'ortie une eau frémissante, puis laissez infuser pendant 10 minutes. A consommer 3 fois par jour en dehors des repas.

Queue de cerise : pour une tasse de tisane (250ml), versez sur 4 grammes de queue de cerise dans une casserole. Portez à ébullition pendant 10min, puis laissez tiédir avant de filtrer. A consommer 3 fois par jour en dehors des repas.

Reine des prés : pour une tasse de tisane (250ml), versez sur 2 grammes de sommités fleuries de reine des prés une eau frémissante, puis laissez infuser pendant 10 minutes. A consommer 3 fois par jour en dehors des repas.

Combien peut-on boire d'infusion par jour ?

On peut boire jusqu'à un litre d'infusion par jour, soit environ trois tasses. Les personnes qui font beaucoup de sport peuvent boire jusqu'à 2 litres de tisane par jour. Il est recommandé d'éviter de les boire trop chaudes car cela pourrait irriter l'œsophage et l'estomac. 

Quels dangers si on en boit trop ?

La tisane, ou infusion, ne contient pas de caféine comme le thé. Elle peut donc être consommée sans danger. En revanche, certaines plantes sont dotées d'effets puissants susceptibles d'entraîner des effets secondaires. "Par exemple, la réglisse a tendance à faire grimper la tension artérielle, la reine des prés a des effets allergisants, l'excès de queue de cerise peut accélérer le transit et la surconsommation de tisane de camomille peut engendrer des nausées et vomissements. De par son côté sédatif, il est conseillé d'éviter de consommer de la mélisse en journée pour éviter toute somnolence. À long terme, cela peut également entraîner une déshydratation et déminéralisation", illustre Julia Monnier.

Quelles sont les contre-indications ?

Chaque plante a ses indications et ses contre-indications. Il est primordial de garder à l'esprit qu'une plante, quelle qu'elle soit, n'est jamais anodine. Ce n'est pas "juste une tisane". Il convient de demander conseil à son médecin, naturopathe ou phytothérapeute avant de faire une cure pour vérifier l'absence de contre-indication. 

Merci à Julia Monnier, naturopathe à Paris.

Phytothérapie