Mélisse : bienfaits, sommeil, hypertension, contre-indications

Chargement de votre vidéo
"Mélisse : bienfaits, sommeil, hypertension, contre-indications"

La mélisse soulage les ballonnements, les douleurs liées au foie, et apaise en cas de nervosité, de dépression légère, d'hypertension. Elle possède bien des propriétés à mettre à profit dans les problèmes cutanées, les mycoses et l'herpès labial. Mode d'emploi avec Frédérique Laurent, naturopathe.

Nom de la plante

La mélisse ou mélisse officinale (Melissa officinalis) est une plante herbacée vivace, d'origine méditerranéenne, de la famille des lamiacées. Son odeur citronnée lui vaut, à tort, le surnom de citronnelle. On la surnomme également thé de France, piments des abeilles. Elle forme une touffe de tiges dressées, ramifiée, velue. Les feuilles ovales, possèdent des nervures profondes, comme celles de la menthe. Les fleurs blanches ou rosées apparaissent à l'aisselle des feuilles. Les petits fruits sont bruns.

Parties utilisées de la plante

Les feuilles et les sommités fleuries sont utilisées en phytothérapie.

Quels bienfaits ?

La mélisse est principalement digestive et relaxante. Elle est recommandée en cas de :

  • Troubles digestifs : la mélisse "traite la plupart des troubles digestifs : digestion lente, ballonnements, éructations, flatulences, et soulage les douleurs hépatiques" indique Frédérique Laurent, naturopathe.
  • Troubles mineurs du sommeil chez les adultes et les enfants. La plante "est utilisée en cas de nervosité, d'insomnie, de dépression nerveuse légère, de migraines et de palpitations."

Son huile essentielle a des propriétés tout aussi intéressante : antibactérienne et antifongique (contre les champignons). "Une lotion de mélisse appliquée sur la peau, soulage les inflammations cutanées, les mycoses et favorise la cicatrisation." Enfin "son extrait aqueux possède des propriétés antivirales, notamment dans le traitement de l'herpès labial." L'usage externe sur l'herpès labial est approuvé par l'OMS (Organisation Mondiale de la santé) et l'ESCOP (Coopérative scientifique européenne sur la phytothérapie).

Posologie : tisane, gélule

  • En infusion : 5g de feuilles fraiches ou séchées pour 1 litre d'eau bouillante. Boire une tasse midi et soir après les repas.
  • En décoction : 1 cuillerée à soupe de feuilles pour 20 cl d'eau froide, porter à ébullition eau et plante, faire bouillir 3 minutes puis couvrir, laisser infuser 10 minutes et filtrer. Boire 2 à 3 tasses par jour entre les repas.
  • En gélule dosées à 250 mg. En prendre 2 le midi et 2 le soir au cours du repas.
  • En EPS extrait de plante standardisé : 50 gouttes dans un verre d'eau, 3 fois par jour.
  • En extrait hydro-alcoolique : 30 gouttes dans un verre d'eau matin et soir.
  • En crème et lotion pour être appliquées sur la peau. La mélisse entre dans la composition des crèmes destinées à soigner l'herpès labial.
  • En huile essentielle : 1 goutte sur un mouchoir à respirer - aussi souvent que nécessaire - apaise après un choc émotionnel, une forte émotion.

Dangers

Il n'existe aucune toxicité connue à la mélisse, à ce jour.

Précautions et contre-indications

Eviter l'usage prolongé de la mélisse, elle freine l'activité des glandes sexuelles. "Elle ne doit pas être utilisée en cas d'hypothyroïdie" indique l'experte.

Mélisse et grossesse

La mélisse n'est pas recommandée durant la grossesse, en l'absence de données suffisantes pour prouver son innocuité.

Mélisse et hypertension

L'hypertension artérielle nécessite une prise en charge et un suivi médical appropriés, car elle peut avoir des conséquences et révéler une pathologie plus importante. La mélisse peut servir de complément à un traitement. Une cure de 3 semaines, 3 à 4 fois par an peut alors être envisagée. Sous sa forme d'huile essentielle, une goutte peut être déposé sur un support (mie de pain par exemple) à prendre par voie orale matin et soir, pendant 3 semaines, avec un suivi médical.

Effets secondaires indésirables

Aucun effet indésirable n'est à ce jour constaté.

Merci à Frédérique Laurent, naturopathe à Annecy et auteure de plusieurs ouvrages aux éditions LEducs dont " 1000 ordonnances naturopathiques".

Phytothérapie