Arnica : bienfaits de la plante, posologie, huile essentielle

L'arnica est une plante utilisée comme remède des coups et des bosses. En huile ou en crème, il soulage les contusions, apaise les douleurs articulaires et les tensions musculaires. Seule sa forme homéopathique peut être prise par voie orale. Détail de ses usages multiples sur les chocs physiques et émotionnels.

Arnica : bienfaits de la plante, posologie, huile essentielle
© Bjoern Wylezich-123RF

Nom de la plante

L'arnica, ou arnica des montagnes (Arnica montana), est une plante herbacée vivace de la famille des astéracées. Ses autres noms sont herbe-aux-chutes, herbe vulnéraire, tabac des Vosges, quinquina des pauvres.

Définition

L'arnica est une plante originaire des régions montagneuses de l'Europe et du sud de la Russie, qui regroupe une trentaine d'espèces. Haute de 20 à 70 centimètres, elle est facilement reconnaissable à ses fleurs jaune orangées. Cette plante vivace est couramment utilisée sous forme de crème ou de pommade pour traiter différentes affections bénignes d'origine inflammatoire.

Arnica Montana

Arnica Montana signifie "arnica des montagnes". C'est une des espèces du genre arnica, qui, comme son nom l'indique, fleurit dans les régions montagneuses, surtout en Europe. Sa récolte en France est très réglementée, et ne dure que trois jours seulement, fin juin ou début juillet, dans le massif du Markstein dans les Vosges. La cueillette est assurée par des personnes assermentées. Elle est utilisée à titre médicinal pour ses propriétés antalgiques et anti-inflammatoires.

Parties utilisées

La fleur est récoltée au début de sa floraison, en juin et juillet, et séchée pour être utilisée en phytothérapie, "dans des préparations à usage local, sous forme d'huile, ou topiques" précise Isabelle Socquet, Docteur en Pharmacie à l'Institut Arkopharma.

Indications thérapeutiques

L'arnica des montagnes est connue pour ses vertus anti-inflammatoires et antalgiques, dues aux substances actives - flavonoïdes et lactones sesquiterpéniques - contenues dans ses fleurs. L'utilisation de l'arnica est indiquée pour soulager "les ecchymoses, les entorses et les douleurs musculaires" précise la pharmacienne. L'arnica a un usage commun en application sur les hématomes, les œdèmes et contusions, les piqures d'insectes, l'arthrose. Elle peut être utilisée dans le cadre de la récupération sportive. L'arnica des montagnes est enregistrée dans la liste des plantes médicinales de la Pharmacopée française. Son usage traditionnel est reconnu par l'OMS et l'ESCOP. L'arnica est utilisée par voie externe uniquement, à l'exception de sa forme homéopathique.

Arnica en cas de brûlures

"L'arnica n'a pas une indication reconnue par les instances réglementaires européennes pour le soin des brûlures, il est alors difficile de proposer un schéma d'utilisation" précise l'experte.

Formes de l'arnica : gel, pommade, granule...

L'arnica existe sous différentes formes galéniques :

  • Crème, gel, baume ou pommade
  • Onguents et teinture mère
  • Stick
  • Huile végétale (macérât huileux)
  • Granules homéopathiques : 4CH, 5CH, 7CH, 9CH, 15CH, 30CH

Indication et mode d'emploi de l'huile essentielle d'arnica

L'huile essentielle d'arnica est contenue dans l'huile végétale, soit le macérât huileux dont il est commun de faire usage en traitement des coups, des bleus et des chocs. La teneur en HE est très faible. L'huile peut être appliquée en massage sur les zones lésées, par des mouvements circulaires ou en effectuant une légère pression sur les zones douloureuses.

Indication et mode d'emploi de l'arnica en homéopathie

L'arnica existe en remède homéopathique à des dilutions différentes : 4CH, 5CH, 7CH, 9CH, 15CH, 30CH. Son utilisation est conseillée en cas de :

  • Traumatismes physiques : bleus, ecchymoses, hématomes. La posologie habituellement recommandée est de 3 granules en 5CH, 3 ou 4 fois par jour jusqu'à résorption.
  • Courbatures musculaires, après un effort intense ou prolongé. La posologie est de 3 granules en 5CH, toutes les heures jusqu'à amélioration.
  • Tendinites après un effort répété.
  • Douleurs lombaires et sciatiques après des efforts excessifs.
  • Insomnie avec des sensations de lit inconfortable, trop dur.
  • Choc opératoire, en prévention d'une intervention chirurgicale, et après, en accord avec le médecin ou le chirurgien. La posologie habituellement recommandée est de 1 dose de granules en 9CH, le matin des 3 jours qui précèdent.
  • Dépression, choc émotionnel.
  • Hypertension artérielle et traitement des suites d'un accident vasculaire, en accord avec le médecin.
  • Fièvre avec courbatures. La posologie est de 3 granules en 5CH, toutes les heures jusqu'à amélioration.

Le dosage en 30 CH peut être conseillé en cas de mauvaise nouvelle, de choc émotionnel violent. Il convient alors de prendre 1 dose de granules le plus rapidement possible.

Indication et mode d'emploi de l'huile de massage d'arnica

L'huile de massage à l'arnica soulage les tensions musculaires et apaise les douleurs articulaires, en application par des mouvements circulaires ou en effectuant une légère pression sur les zones douloureuses. Il est possible de "lui associer quelques gouttes d'huiles essentielles de gaulthérie, d'eucalyptus citronné, ou de Katafray" pour combiner les effets bénéfiques de ses huiles, recommande l'experte.

Précautions d'emploi et contre-indications

L'usage de l'arnica par voie interne est contre-indiqué, à part sous forme homéopathique. En cas de bain de bouche, il vaut mieux éviter d'avaler la solution. L'usage de l'arnica est déconseillé aux personnes allergiques aux plantes de la famille des astéracées comme les marguerites ou les pissenlits. L'arnica ne peut être appliquée sur des plaies ouvertes, ou sur une peau endommagée, ou encore avec une source de chaleur externe.

Effets secondaires indésirables

En application locale, le surdosage de l'arnica peut provoquer des réactions cutanées : rougeurs, démangeaisons, eczéma. "Il est déconseillé de s'exposer au soleil après l'application d'huile ou de pommade à base d'arnica", prévient la pharmacienne. En cas d'ingestion accidentelle (car son usage par voie interne est interdit), des troubles cardio-vasculaires sont possibles.

Grossesse

La voie orale est contre-indiquée aux femmes enceintes. En revanche, "l'huile d'arnica peut être utilisée en massage pour favoriser l'irrigation sanguine de la peau, réchauffer et détendre en cas de douleurs lombaires et de petites contractions " souligne l'experte. Il est conseillé aux femmes qui allaitent de ne pas appliquer l'arnica à proximité des mamelons.

Enfant

"La règlementation autorise l'usage de topiques à base d'Arnica à partir de 12 ans" prévient Isabelle Socquet.

Merci à Isabelle Socquet, Docteur en Pharmacie à l'Institut Arkopharma.

Phytothérapie