Bouleau : bienfaits, sève, feuille, comment l'utiliser ?

Le bouleau soulage des douleurs rhumatismales, il est aussi un puissant diurétique, intéressant en cas de cellulite par rétention d'eau, excellent en cure de drainage au printemps, et sous certaines conditions à l'automne. Comment utiliser ses feuilles en infusion, ses bourgeons, sa sève spécifique à la détox ? Explications.

Bouleau : bienfaits, sève, feuille, comment l'utiliser ?
© galsand2-123RF

Nom de la plante

Le bouleau porte le nom scientifique de Betula alba, de la famille des Bétulacées. Aussi nommé arbre néphrétique d'Europe, arbre de la sagesse, sceptre des maîtres d'école.  

Partie de la plante utilisée

Les feuilles, les bourgeons, l'écorce et la sève sont utilisés en phytothérapie.

Quels sont les bienfaits pour la santé ?

Le bouleau possède de puissantes propriétés diurétiques. "Sa sève est couramment utilisée en cure de drainage de l'organisme, pour une "détox", au printemps et parfois à l'automne" indique Marie-Ange Guillemet, conseillère en phyto-aromathérapie et aromacologue. Ses feuilles et ses bourgeons sont préconisés en cas d'inflammations, "de douleurs rhumatismales, du système osseux, d'arthrite, et agit également sur les cystites comme antiseptique urinaire." L'écorce est aussi diurétique et un stimulant de la digestion.

Quels sont les bienfaits de la sève ?

La sève de bouleau (ou eau de bouleau) est un liquide clair et légèrement pétillant créditée de vertus diurétiques, dépuratives et détoxifiante. Elle permet de drainer le foie, les reins et de nettoyer tout son organisme à l'intersaison (en automne et au printemps). "Le meilleur moment pour effectuer sa cure de détox avec de la sève de bouleau est le printemps, pour aider l'organisme à éliminer les toxines accumulés durant l'hiver, sans fatiguer l'organisme et lorsque la sève est fraîche de février, préconise la spécialiste. Cette cure de 3 semaines peut être également bénéfique à l'automne, à condition d'être en bonne forme, car elle va drainer l'organisme, tous les émonctoires" et peut être une source de fatigue supplémentaire pour les personne déjà fatiguée. La sève est également reminéralisante grâce à sa richesse en minéraux : calcium, magnésium, potassium, mais aussi en vitamines C et B, en oligoéléments (fer, zinc, sélénium, manganèse), et en acides aminés. La sève contient naturellement des sucres qui permettent le processus de lactofermentation, favorisant le développement des ferments lactiques, bénéfiques pour rééquilibrer le microbiote. Elle agit comme un probiotique.

Quels sont les bienfaits des feuilles ?

Les feuilles de bouleau renferment des flavonoïdes, dont le rutoside, des acides-phénols, des triterpènes, des tanins, un principe amer et une essence aromatique. L'usage des feuilles est préconisé en cas "de douleurs de rhumatisme, du système osseux, d'arthrite" et pour compléter un traitement antirhumatismal, "en cure de trois semaines" conseille Marie-Ange Guillemet. Elles sont aussi intéressantes "en infusion, en cas de cellulite par rétention d'eau".

Est-il efficace contre l'hypertension ?

L'usage du bouleau en cas d'hypertension n'est pas reconnu.

Sous quelle forme l'utiliser ?

  • En infusion : l'infusion des feuilles de bouleau est indiquée en cure de 3 semaines pour soulager les douleurs rhumatismales. Il est possible de préparer un litre d'infusion (avec 4 cuillères à soupe de feuilles séchées) et de boire cette préparation chaque jour, en cure de 3 semaines pour drainer la cellulite par rétention d'eau.
  • En gemmothérapie : "l'extrait de bourgeons frais de bouleau a un double positionnement : il travaille sur le foie (qu'il draine) et soutien le système osseux. Il agit également sur les cystites comme antiseptique urinaire. Il se prend en cure de trois semaines, au dosage indiqué sur le produit, 2 fois par jour" conseille l'experte.
  • En décoction d'écorce : la décoction d'une cuillère à café d'écorce séchée par tasse d'eau, bouillie 5 minutes, prise à raison de 3 tasses par jour avant les repas a une action stimulante sur la digestion.
  • En jus de sève : 15 cl de jus frais et pur, issue d'un précédé d'extraction dit "de l'arbre à la bouteille" (sans transformation, ni conservateur) par jour, la matin à jeun, à prendre pur ou mélangé à de l'eau, au printemps de préférence. Une bouteille de 3 litres permet de réaliser sa cure de 21 jours.
  • En compléments alimentaire : le bouleau existe en gélule ou en ampoule buvable pour une cure détox, efficace moins rapidement que la sève, dans l'objectif d'une cure détox.

Précautions d'utilisation

Le jus de sève se conserve au frais et peu de temps : 4 semaines. Le temps de faire sa cure ! Si le sachet ou la bouteille est gonflé (lié au phénomène de fermentation), le jus devient impropre à la consommation.

Contre-indications

Le bouleau est riche en dérivés salicylés, il est déconseillé aux personnes ayant des réactions au paracétamol (allergiques aux dérivés salicylés), ou souffrant d'insuffisance ou maladie rénale, et en cas de prise d'anticoagulants.

Effets secondaires et dangers

Aucun effet secondaire connu, aux doses préconisées. La sève de bouleau peut provoquer chez certaines personnes, des selles plus abondantes, des urines plus foncées et odorantes.

Grossesse

Le bouleau n'a pas de toxicité connue, mais par précaution, il est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes.

Merci à Marie-Ange Guillemet, conseillère en phyto-aromathérapie et aromacologue.

Phytothérapie