Hormone : rôle, exemples, bilan, dérèglement

Chargement de votre vidéo
"Hormone : rôle, exemples, bilan, dérèglement"

L'hormone régule de nombreuses fonctions du corps : sommeil, ovulation, stress, humeur… Un dérèglement peut entraîner des symptômes significatifs. Explications avec le Dr Karin Fredman, médecin biologiste.

Définition : qu'est-ce qu'une hormone ?

Une hormone est une molécule qui permet de transmettre des messages chimiques dans l'organisme et capable d'agir à très faible dose. Elle est sécrétée par une glande du système endocrinien à la suite d'une stimulation et est libérée dans l'organisme, essentiellement par la circulation sanguine. Les hormones ont une action spécifique sur un ou plusieurs organes cibles dont elles modifient le fonctionnement, soit en stimulant une de ses fonctions, soit au contraire en l'inhibant. "L'hormone va en général se lier à une protéine qui va la transporter. Certaines hormones se fixent sur un récepteur ou rentrent dans la cellule et agissent au niveau du noyau, sur les gènes" explique le Dr Karin Fredman, médecin biologiste.

Quels organes sécrètent les hormones ?

Les organes responsables de la production des hormones sont le pancréas, les glandes surrénales, la thyroïde, l'hypophyse, l'hypothalamus, les ovaires et les testicules. Ces organes travaillent souvent entre eux pour la régulation des hormones : "L'hypothalamus sécrète des hormones qui vont réguler les hormones sécrétées par l'hypophyse. La LH, hormone lutéinisante libérée par l'hypophyse, agit sur les ovaires en déclenchant l'ovulation et en favorisant la sécrétion d'oestrogène et de progestérone" explique la biologiste.

Rôle : à quoi servent les hormones ?

Les hormones sont des éléments prépondérants dans la régulation du fonctionnement de l'organisme en assurant son équilibre. Elles interviennent dans de très nombreux processus, dont la nutrition, la croissance, la reproduction, la différenciation cellulaire, l'humeur ou encore la régulation des rythmes chronobiologiques. 

Hormones de la nutrition : l'insuline et le glucagon régulent la glycémie, la leptine régule les réserves de graisses et la ghréline stimule l'appétit.

Sommeil : la mélatonine assure la régulation des rythmes circadiens. "Contrairement à d'autres hormones, la mélatonine est sécrétée et maximale au milieu de la nuit. Sa synthèse se fait dans la journée, il faut marcher, se mettre au jour pour stimuler sa production" précise la biologiste

L'hormone antidiurétique, ou HAD, agit de son coté sur les reins et les vaisseaux sanguins en régulant la quantité d'eau de l'organisme. Les glandes surrénales, situées au-dessus de chaque rein sont responsables du cortisol, l'hormone du stress.

Thyroïde : Parmi les plus importantes hormones dans le corps, "les hormones thyroïdiennes, au nombre de deux, la T3 (hormone active) et la T4 (qui se transforme en T3), ont une action sur le métabolisme de l'ensemble des cellules du corps" explique le médecin. Elles assurent notamment la régulation de la température corporelle.

Exemples d'hormones chez la femme

Les hormones sont les mêmes chez l'homme et chez la femme, les dosages sont en revanche différents, particulièrement pour les hormones sexuelles ou définissant les caractères sexuels. Chez la femme, l'hormone lutéinisante agit sur les ovaires et déclenche l'ovulation, la prolactine stimule la lactogenese.

 Exemples d'hormones chez l'homme

Si la LH provoque l'ovulation chez la femme, "chez l'homme elle stimule les cellules de Leydig au niveau des testicules qui vont sécréter la testostérone" explique le docteur Fredman.

Comment se passe le dosage d'une hormone ?

"La plupart des hormones sont maximales le matin puis diminuent au cours de la journée. Ce pourquoi on fait les dosages le matin. C'est intéressant de faire un cycle pour certaines hormones, comme le cortisol, on prélève donc à 8 heures, puis à 12 heures puis à 17 heures, afin de vérifier si le cycle est bon" explique le docteur Fredman. Et conseille : "L'idéal est d'appeler le laboratoire avant de se faire prélever afin de savoir s'il est nécessaire d'être à jeun ou pas. Parfois, il faut être calme, reposé, comme pour un dosage de cortisol, qui est l'hormone du stress ou un dosage de prolactine." Le dosage se fait classiquement dans le sang, mais le spécialiste peut également la doser dans la salive ou dans les urines. Les résultats sont prêts dans la journée la plupart du temps. 

La spécialité médicale qui s'intéresse aux hormones est l'endocrinologie. Elle est exercée par les endocrinologues qui prennent en charge toutes les affections en rapport avec un dérèglement du fonctionnement des glandes, qu'il s'agisse de problèmes thyroïdiens, de diabète, de fertilité ou de puberté, de ménopause, d'andropause et, bien sûr,  toutes les affections liées aux troubles métaboliques, comme l'hypercholestérolémie, le surpoids ou l'obésité.

Anomalie ou dérèglement hormonal : symptômes, que faire ?

L'âge peut être la première raison d'un dérèglement hormonal car "lorsque l'on vieillit, les hormones vont naturellement commencer à diminuer. C'est la ménopause chez la femme, l'andropause chez l'homme qui correspond à la diminution des hormones sexuelles. Ce qui peut provoquer entre autres des bouffées de chaleur, des troubles du sommeil" explique la biologiste. D'autres symptômes peuvent se voir selon la pathologie en cause. "Un syndrome des ovaires polykystiques sera suspecté chez une jeune fille lors de l'apparition de troubles des menstruations, d'un hirsutisme (apparition de pilosité masculine chez la femme) ou d'une augmentation du taux de testostérone. Une hypothyroïdie peut provoquer des troubles dépressifs, la prise de poids, une chute de cheveux, des problèmes de cholestérol" détaille-t-elle. 

Un dérèglement hormonal fait l'objet d'un examen clinique afin de déterminer les hormones qui peuvent être en cause. Le spécialiste prescrit ensuite les tests biologiques de dosages d'hormones, et selon l'hormone manquante, des examens radiologiques comme une échographie ou un scanner peuvent être réalisés en complément.

Merci au Dr Karin Fredman, médecin biologiste.

Anatomie