Testicule : rôle, schéma, symptômes

Les testicules sont des organes génitaux masculins qui se trouvent dans le scrotum, à la base de la verge. Ils assurent la fabrication des spermatozoïdes et produisent de la testostérone, l'hormone masculine. A quoi servent-ils ? Quelles sont les maladies liées aux testicules ? Réponses.

Testicule : rôle, schéma, symptômes
© nerthuz - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'un testicule ?

Les testicules, au nombre de deux, sont des organes génitaux masculins qui se trouvent dans un sac cutané nommé scrotum, dans la continuité de la base de la verge. Ils exercent le double rôle de production de gamètes mâles et d'hormones sexuelles mâles. 

Rôle des testicules 

Les testicules assurent une double fonction :

  • Une fonction exocrine qui consiste en la fabrication des spermatozoïdes pour la reproduction 
  • Une fonction endocrine relative à la production la testostérone qui est une hormone masculine. 

Anatomie : où se trouvent les testicules ? 

Chez l'homme, les testicules sont situés à l'extérieur du pelvis dans le scrotum. Le développement des testicules chez le fœtus se fait à partir de 3 mois de grossesse avec un pic de testostérone intra-foetal. À ce moment-là, les gonades, hormones sexuelles qui ne sont pas encore différenciées entre testicules et ovaires et qui se trouvent au niveau de d'abdomen descendent progressivement vers le scrotum jusqu'à la naissance. Des anomalies, parfois du fait d'une prématurité, peuvent advenir et une intervention chirurgicale pourra être nécessaire s'il n'y a pas de descente spontanée des testicules au cours de la première ou de la seconde année de l'enfant. 

Schema testicule
Schéma des testicules © designua

Testicule gonflé, dur, sensible, qui gratte, sensible, douloureux... Quels symptômes doivent inquiéter ?

"Le premier symptôme qui doit inquiéter, c'est la douleur. Le testicule ne doit normalement pas faire mal et toute douleur brutale ou progressive doit faire l'objet d'une consultation, explique le Dr. Faix. Et ce, en urgence, lorsque la douleur est vive et brutale chez l'enfant, l'adolescent ou le jeune adulte car il peut s'agir d'une torsion du cordon spermatique - souvent appelée "torsion testiculaire". L'augmentation de volume est également un symptôme à ne pas négliger". Elle peut, en effet, être révélatrice d'une hernie, d'une tumeur bénigne ou d'un cancer du testicule. 

Quels sont les examens des testicules ?

"Il y a bien sûr, en premier lieu l'examen clinique réalisé par le médecin, explique le Dr. Faix. Il consiste à évaluer la symétrie des testicules, à évaluer sa texture, une augmentation de volume, le cordon spermatique à palper l'épididyme qui peut être sujet à des infections."

La principale technique d'investigation est l'imagerie par échographie. "C'est un examen non invasif, indolore et qui n'émet pas de radiation" rassure le Dr.Faix. Elle permet de voir où se trouve le testicule, sa texture, une éventuelle anomalie ou une éventuelle hernie associée...

Si l'auto-examen s'est développé dans certains pays comme les pays scandinaves où les cancers des testicules sont plus fréquents, le Dr. Faix se montre dubitatif : "L'auto-examen est difficile. Cette zone est sensible à la palpation et cela nécessite une certaine éducation des patients. En cas de doute, d'augmentation de volume ou de sensation de pesanteur, il faut consulter."

Torsion du testicule

Communément appelée "torsion du testicule", la torsion du cordon spermatique "survient le plus souvent chez les adolescents ou les hommes qui ont un cordon spermatique un petit peu long" explique le Dr. Faix : "Il arrive dans ce cas qu'il puisse tourner sur lui-même et provoquer une torsion et provoquer une ischémie, c'est à dire un infarctus du testicule". Le testicule n'est alors plus vascularisé, c'est à dire que le sang n'y circule plus. La douleur est extrêmement brutale et vive et le testicule gonfle.  "La seule chose à faire est de se rendre aux urgences" met en garde le Dr. Faix. "Toute heure compte" explique t-il ainsi. En effet, au bout de quatre à six heures, le testicule se nécrose et se détruit. "L'important est de consulter rapidement : le geste chirurgical, effectué par un chirurgien urologue, est ensuite assez simple consistant en la détorsion et la fixation des 2 testicules pour éviter une récidive des deux côtés" poursuit le Dr. Faix. 

"Le cancer du testicule est un des cancers qui se soigne le mieux"

Maladies des testicules 

  • Le cancer du testicule, de plus en plus fréquent, est une pathologie qui affecte le plus souvent les hommes jeunes. 'Il n'y a généralement pas de douleur" explique le Dr. Faix mais "une augmentation de volume du scrotum, une sensation de pesanteur". Ces symptômes qui peuvent sembler bénins doivent pousser à consulter. "Le cancer du testicule est un des cancers qui se soigne le mieux" rassure le Dr. Faix. La médecine et la chirurgie ont, en effet, fait énormément de progrès et la plupart des cancers du testicule se guérissent. "C'est d'autant plus vrai que les hommes touchés sont jeunes et en bonne santé et supportent mieux des chimiothérapies lourdes".
  • Des tumeurs bénignes ou encore des kystes au niveau des testicules ainsi qu'un niveau de l'épididyme sont assez fréquentes et peuvent également augmenter la taille des testicules et appellent la même approche initiale que pour le cancer des testicules jusqu'au diagnostic qui sera fait par un examen clinique et une échographie. Moins graves que le cancer, ils nécessitent une intervention chirurgicale bénigne.
  • L'hydrocèle qui est une accumulation de liquide dans une "poche" entourant le testicule. peut aussi être responsable d'une augmentation de volume plus ou moins importante d'une bourse. Bénigne, elle peut causer une gêne, des douleurs ou d'un préjudice esthétique. Une intervention chirurgicale permet de la résorber. 
  • Le prurit localisé au niveau des testicules sont des démangeaisons des parties intimes.
  • L'orchite qui survient durant les oreillons, des infections urinaires et des IST (infections sexuellement transmissibles) ainsi que les hernies inguinales peuvent également augmenter le volume de la bourse.
  • Les testicules sont également le lieu de pathologies liées à la fertilité : "Le testicule est de petite taille, il ne fabrique pas suffisamment de testostérone ou de spermatozoïdes, etc." expose le Dr. Faix. "On ne connaît pas toujours les causes mais la cryptorchidie (c'est à dire l'absence de descente de testicules durant le développement du fœtus ou la petite enfance  est une cause potentielle, ainsi que la varicocèle qui est une dilatation des veines et qui peut augmenter la température des testicules et diminuer". Les orchites survenant durant les oreillons sont également une cause d'infertilité à l'âge adulte, d'où l'importance de la vaccination.  

Taille normale des testicules 

Quoique la taille soit difficile à évaluer du fait de leur forme et leur texture, un testicule mesure environ 3 cm de haut, 2 cm de large et 5 cm de profondeur. "Mais c'est avant tout au médecin urologue, à l'examen clinique, de déterminer si la taille est normale, de voir la symétrie des testicules" précise le Dr. Faix. "Seule l'échographie permet de donner une mesure exacte et il peut y avoir une grande variété de taille entre les hommes sans que cela ne représente toujours une anomalie."

Merci au Docteur Antoine Faix, Responsable du Comité d'Andrologie et de Médecine Sexuelle de l'AFU, urologue , andrologue et sexologue.

Anatomie