Follicule de Graaf : taille, production et rôle

Le follicule de Graaf correspond au quatrième et dernier stade de développement du follicule ovarien. Quel est précisément son rôle dans le cycle et dans la grossesse ? Quelle est sa taille normale ? Que faire en cas d'anomalie ? Réponses du Dr Odile Bagot, gynécologue.

Follicule de Graaf : taille, production et rôle
© Artur Pavliuk - 123RF

Définition : qu'est-ce que le follicule de Graaf ?

Le follicule de Graaf, aussi appelé le follicule tertiaire est le dernier stade du follicule ovarien. Il s'agit d'une cavité dans laquelle se trouve l'ovule. Il est composé de deux petites membranes :

  • la thèque interne qui libère des hormones telles que les androgènes et la testostérone
  •  la thèque externe qui permet de protéger le follicule.

Taille et production

Le follicule de Graaf mesure environ 18 mm en phase pré-ovulaire. À l'ovulation, il s'ouvre pour libérer l'ovule et se transforme en une glande appelée le corps jaune.

Anatomie et schéma

Le follicule de Graaf est celui qui contient l'ovocyte

"Lorsque l'on observe le follicule de Graaf à l'échographie, il ressemble à un petit kyste de l'ovaire qui apparaît tous les mois au moment de l'ovulation. Il est parfois à l'origine de douleurs mais il éclate lorsque l'ovule est expulsé", explique le Dr Odile Bagot.

Follicule de Graaf schéma anatomie
Schéma du follicule de Graaf (ovarien) © bilderriese - 123RF

Rôle et fonction dans le cycle ovarien

Le corps jaune va alors fabriquer la progestérone pour qu'une grossesse puisse se développer

Le follicule de Graaf est celui qui contient l'ovocyte qui va être expulsé au moment de l'ovulation. C'est le follicule dominant en début de cycle. "On a ce que l'on appelle un recrutement folliculaire, c'est-à-dire qu'il y a plusieurs follicules qui vont se mettre au niveau de l'ovaire sous l'influence de la FSH, hormone folliculo-stimulante. Parmi ces follicules primordiaux, il y a le follicule de Graaf qui va évoluer et qui va devenir le plus gros, l'ovocyte, l'heureux élu qui va être expulsé au moment de l'ovulation, remarque la gynécologue. Quand il y a une grossesse, ce follicule de Graaf va se transformer dans une glande qu'on appelle le corps jaune. Le corps jaune va alors fabriquer la progestérone pour qu'une grossesse puisse se développer dans les premiers jours et les premières semaines, jusqu'à ce que le trophoblaste, c'est-à-dire la couche cellulaire qui entoure l'œuf de la grossesse, prenne le relais et fabrique lui-même la progestérone. En deuxième phase du cycle, ce corps jaune permet à la grossesse de tenir en fabriquant beaucoup de progestérone".

Examen des follicules de Graaf

Une évaluation de la réserve ovarienne chez la femme est proposé lorsqu'un couple rencontre des difficultés à concevoir. Deux examens sont proposés en ce sens :

  • une prise de sang afin de doser les hormones (notamment la FSH qui induit le taux de croissance et de maturation des follicules et l'œstradiol qui témoigne de la qualité de la sécrétion ovarienne).
  • une échographie qui permet d'estimer le nombre de follicules primordiaux et de vérifier leur taille. Leur étude est particulièrement importante chez les femmes qui suivent un traitement hormonal pour stimuler l'ovulation.

Anomalie ou dysfonctionnement : que faire ?

"Il arrive parfois des dysovulations, c'est-à-dire qu'il y a des femmes qui vont avoir plusieurs follicules qui n'arrivent pas à maturation ou qui vont ovuler de travers", note la spécialiste. C'est notamment le cas des ovaires polykystiques. Le traitement repose alors sur une stimulation ovarienne dans le but d'obtenir une ovulation de qualité. "En cas d'hyperprolactinémie, l'ovulation est aussi perturbée et un traitement médical est possible", conclut le Dr Odile Bagot.

Merci au Dr Odile Bagot, gynécologue. 

Anatomie