Test Covid : antigénique, PCR, pharmacie, positif, quand ?

"Test Covid : antigénique, PCR, pharmacie, positif, quand ?"

Le nombre de cas positifs au Covid repart à la hausse : 27% des tests Covid-19 sont positifs. Vous devez faire un test pour savoir si vous avez le Covid ? PCR, antigénique, test rapide, autotest, salivaire, en pharmacie, prix, isolement... : guide pratique de dépistage du coronavirus (adulte et enfant).

[Mise à jour le 27 juin 2022 à 17h08] Les cas de Covid repartent à la hausse selon les chiffres publiés par Santé Publique France en juin. Le nombre de tests positifs remonte à 27%. 66% des personnes positives présentent des symptômes. La consigne de test en cas de symptômes évocateurs ou chez les cas contacts est toujours en vigueur. Les Français ont trois options pour se tester : le test antigénique en pharmacie (avec ou sans rendez-vous) conseillé aux cas contacts et en cas de symptômes évocateurs (fièvre, toux, fatigue, mal de gorge...), le test PCR en laboratoire (dans le nez ou salivaire, le plus fiable) et les autotests qui sont particulièrement utilisés chez les cas contacts (mais qui doivent être répétés pour être plus efficaces). La France dispose aussi de tests sérologiques qui recherchent la présence d'anticorps dirigés contre le virus du Covid pour savoir si on a déjà eu le Covid. Comment se faire tester ? Pour qui les tests sont-ils gratuits ? Payants ? Quel test quand on est cas contact ? Peut-on faire un test sans rendez-vous ? Quel test pour voyager ? Guide pratique du dépistage du Covid-19.

Pour qui les tests sont-ils payants ?

Les tests PCR et les tests antigéniques Covid sont payants pour :

  • les personnes non vaccinées contre le Covid (sauf mineur)
  • les personnes sans prescription médicale (sauf si elles sont dans un des cas listés ci-dessous)
  • les femmes enceintes.

Les autotests réalisés dans la sphère privée sont également payants.

Pour qui sont-ils gratuits ?

Les tests Covid (PCR, antigénique, autotest supervisé) sont gratuits en pharmacie et en laboratoire pour les personnes :

  • ayant un schéma vaccinal complet ou une contre-indication à la vaccination ;
  • mineures ;
  • identifiées comme cas contact dans le cadre du contact-tracing fait par l'Assurance maladie (les parents dont l'enfant est cas contact à l'école ne paient pas les deux autotests à réaliser) ;
  • concernées par des campagnes de dépistage collectif, organisées par les Agences régionales de santé ou au sein des établissements de l'éducation nationale par exemple ;
  • ayant une ordonnance médicale de moins de 48 heures ;
  • ayant un certificat de rétablissement de moins de six mois

Les tests sont-ils gratuits pour les personnes vaccinées ?

Oui une personne dont le schéma vaccinal est complet (avec rappel) contre le Covid peut se faire tester sans payer son test. Elle n'a pas d'avance de frais. La présentation de son attestation de vaccination sert de justificatif. L'Assurance maladie prend entièrement en charge le coût du test qu'il soit PCR ou antigénique. Les tests sérologiques ne sont pas remboursés même si on est vacciné.

Quel est le prix des tests ?

Les prix varient en fonction du type de test (RT-PCR ou test antigénique), du professionnel qui les réalise, du jour et du lieu où ils sont effectués (semaine/dimanche, domicile/cabinet, métropole ou outre-mer etc.).

► Les autotests coûtent 5, 20 euros seul en pharmacie ; 12,90 euros quand ils sont réalisés sous la supervision d'un professionnel de santé.

► Pour les tests PCR nasopharyngés, réalisés par des laboratoires de biologie médicale, le tarif de référence est de 43,89 euros.

► Pour les tests antigéniques (TAG) réalisés en pharmacie, il faut compter 20 euros.

Les tests salivaires réalisés en laboratoire coûtent 40 euros (46,80 euros pour un résultat rendu dans la demi-journée suivant le prélèvement).

Quand faire le test Covid ?

Il faut se faire tester si on présente des symptômes évocateurs d'une infection Covid-19, au maximum dans les 4 jours si on réalise un test antigénique pour augmenter sa fiabilité, ou si on est considéré comme un cas contact (1 test à faire à J+2 du contact avec la personne positive). La règle est la même pour les personnes vaccinées ou non vaccinées, pour les adultes comme pour les enfants. Pour les personnes ayant des symptômes de Covid depuis plus de 4 jours, le test PCR nasopharyngé est recommandé. 

Quel test quand on est cas contact ?

Tous les cas contacts, vaccinés ou non vaccinés contre le Covid, doivent suivre le même protocole : 

► les personnes cas contacts doivent réaliser un test (TAG, RT-PCR ou autotest) à J+2 de la notification du statut de contact.

► les cas contacts ne s'isolent plus (même les non vaccinés) sauf s'ils reçoivent un résultat de test positif au dépistage.

Quels tests Covid chez les enfants ?

Le dépistage du coronavirus chez l'enfant revêt les mêmes conditions que chez l'adulte. Il peut être réalisé lors de symptômes évocateurs du Covid-19 ou si l'enfant est "cas contact" d'une personne récemment diagnostiquée positive. Les enfants peuvent être testés par PCR nasal (le plus fiable), via un test antigénique (nasal), et par tests salivaires (à l'école ou en laboratoire). Ils peuvent aussi être testés via autotests nasaux s'ils sont cas contacts à l'école par exemple.

Où faire un test ?

Le dépistage du coronavirus par test PCR (le plus fiable) ou antigénique peut se faire avec ou sans rendez-vous. Les autotests sur prélèvement nasal sont indiqués chez les cas asymptomatiques et contacts en complément.

Profils Lieux de dépistage
Patient hospitalisé Hôpital
Patient ayant des symptômes évocateurs de la Covid-19  Laboratoire (RT-PCR) - Pharmacie (test antigénique)
Patient cas contact Covid Laboratoire (RT-PCR) - Pharmacie (test antigénique, autotest)
Patient asymptomatique Pharmacie (test antigénique, autotest) - Ecole (test salivaire ou autotest) 
Pour le pass sanitaire  Laboratoire (RT-PCR), Pharmacie (test antigénique, autotest (pass France))

Comment faire un test Covid le dimanche ?

Les pharmacies peuvent continuer à faire des tests Covid le dimanche jusqu'au 30 juin 2022, selon l'arrêté publié au Journal officiel le 30 mars. Pour trouver un lieu de dépistage le dimanche, le plus simple est d'aller sur Sante.fr. Il est aussi possible de contacter les pharmacies de garde. La liste est généralement publiée sur le site de chaque ville.

L'ordonnance est valable 48 heures et n'est pas renouvelable. 

Quelles sont les modalités pour se faire tester un laboratoire ?

Les laboratoires réalisent uniquement des tests PCR (nasopharyngés et salivaires selon les lieux). On ne peut pas faire un test antigénique dans un laboratoire d'analyse La liste des centres de dépistages du Covid-19 est disponible sur Sante.fr. Une fois que le lieu de dépistage est identifié, il faut appeler pour prendre rendez-vous. La prise de rendez-vous est aussi possible sur le site Doctolib. Au cas par cas, certains laboratoires dépistent par PCR sans rendez-vous. Si le laboratoire réalise le test sur place, il faut venir avec sa carte d'identité, carte Vitale et l'ordonnance si on en a une. Sans oublier de porter un  masque.  Les tests PCR en laboratoire coûtent 43,89 euros. Ils sont gratuits pour les cas contacts, mineurs et personnes vaccinées.

Comment se faire tester en pharmacie ?

L'arrivée des tests antigéniques a permis d'ouvrir le dépistage de la Covid-19 aux pharmacies, sans ordonnance et sans rendez-vous. Au départ du moins car en janvier 2022, face à l'afflux des demandes de dépistage, la majorité des pharmacies ont imposé la prise de rendez-vous pour faire un test antigénique (la plateforme Doctolib permet de trouver un rendez-vous). Le mieux est désormais d'appeler avant de se déplacer. Ce dépistage est au bon vouloir des pharmaciens, toutes ne le proposent pas, il n'y a aucune obligation. Les pharmaciens peuvent proposer des dépistages individuels ou participer à un dépistage organisé à large échelle (dans la ville, le département ou la région par exemple). En pharmacie, les prélèvements peuvent être effectués par les pharmaciens et les préparateurs en pharmacie et les étudiants ayant validé leur première année en pharmacie sous la responsabilité d'un pharmacien. L'analyse et le rendu du test sont uniquement permis au pharmacien. Les personnes symptomatiques et asymptomatiques peuvent être testés par test antigénique. Même chose pour les cas contacts. Les pharmacies peuvent aussi réaliser des tests sérologiques (prélèvement de sang au bout du doigt) et disposent d'autotests (à faire à la maison ou sur place, sous la supervision d'un pharmacien). Les tests antigéniques réalisés en pharmacie sont payants si la personne n'a pas d'ordonnance, n'est pas vaccinée, est majeure, n'a pas de contre-indication à la vaccination, n'a pas de certificat de rétablissement à la Covid ou n'est pas cas contact. Dans les autres cas, le test est gratuit.

Quel délai pour avoir les résultats ?

  • Le résultat d'un test PCR est connu dans les 24 à 48 heures pour le patient (que le prélèvement soit nasopharyngé ou salivaire).
  • Les tests antigéniques délivrent, eux, leurs résultats en 30 minutes.
  • Les autotests délivrent leurs résultats en moins de 30 minutes.
  • Les tests sérologiques réalisés en laboratoires sont rendus dans les 24 heures.
  • Les tests sérologiques TROD rapides donnent leurs résultats en moins de 30 minutes.

Résultat C ou T : comment lire ses résultats de test ?

test positif covid résultat C et T
Test positif au Covid © 123rf- jarun011

Sur le dispositif d'un test antigénique Covid (y compris autotest) figurent 2 lignes :

  • la ligne C qui est la ligne de Contrôle : une ligne colorée apparaît au niveau du C indique que le test a été effectué correctement. Si la ligne de contrôle n'est pas visible, le test n'est pas valide.
  • la ligne T qui est la ligne de Test : en cas de résultat positif, une ligne colorée apparaît sur la ligne T. Même si la ligne de test est très faible ou non uniforme, le résultat du test doit être interprété comme un résultat positif. 

Que faire si le test Covid est positif ?

Un test PCR positif confirme l'infection par le Sars-CoV-2. Un autotest nasal positif comme un test antigénique positif (depuis le 21 mars 2022) doit être suivi dans les 24h d'un test RT-PCR pour confirmer ou infirmer l'infection. L'isolement commence dès le test positif, qu'il s'agisse d'un PCR, antigénique ou autotest.

Quand la positivité est confirmée chez une personne ayant un schéma vaccinal complet et pour les enfants de moins de 12 ans :

  • l'isolement est de 7 jours (pleins) après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif.
  • Au bout de 5 jours, la personne positive peut sortir d'isolement à deux conditions : elle effectue un test antigénique ou RT-PCR et celui-ci est négatif ; elle n'a plus de signes cliniques d'infection depuis 48h.
  • Si le test réalisé est positif ou si la personne ne réalise pas de test, son isolement est maintenu à 7 jours. Elle ne réalise pas un second test à J7.

► Quand la positivité est confirmée chez une personne ayant un schéma vaccinal incomplet et pour les personnes non-vaccinées :

  • l'isolement est de 10 jours (pleins) après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif. Toutefois, au bout de 7 jours, la personne positive peut sortir d'isolement à deux conditions : elle effectue un test antigénique ou RTPCR et celui-ci est négatif ; elle n'a plus de signes cliniques d'infection depuis 48h.
  • Si le test est positif ou si la personne ne réalise pas de test, l'isolement est de 10 jours.

Que faire si le test est négatif ?

Le diagnostic d'infection par le SARS-CoV-2 est (normalement) écarté mais il faut continuer d'appliquer les gestes barrière (distance, pas d'accolade, de bises, aération...). Même avec un test négatif, il est important de continuer à observer les gestes barrières (mettre un masque, ne pas avoir de contact avec des personnes fragiles pendant une semaine (personnes âgées de 65 ans et plus, porteuses d'une maladie chronique, avec obésité importante ou femme enceintes au 3e trimestre de grossesse)). Il y aurait 20 à 30% de tests faussement négatifs c'est-à-dire une infection au COVID avec test nasopharyngé (PCR) négatif, quand le test est réalisé trop tôt ou trop tard. 

Test virologique ou PCR

Le test diagnostique dit "virologique" ou "PCR" ("polymerase chain reaction") est le test de référence en France pour dépister le coronavirus, depuis le début de l'épidémie. Il permet de faire le diagnostic précoce de l'infection via un prélèvement naso-pharyngé (gorge, nez, nasopharynx) qui se fait à l'aide d'un petit écouvillon (goupillon) inséré dans le nez. L'échantillon est analysé par un laboratoire spécialisé afin de rechercher la présence du matériel génétique du coronavirus (ARN) et ainsi confirmer le diagnostic de l'infection. Un prélèvement salivaire réalisé en laboratoire et analysé par PCR est aussi fiable pour dépister le coronavirus mais plutôt réservé aux enfants de moins de 6 ans. 

Test antigénique

Les tests antigéniques (TAG) sont autorisés en France dans le dépistage de l'infection Covid-19 depuis l'arrêté paru au Journal Officiel le 16 septembre 2020. Il s'agit de tests rapides (résultats en 30 minutes) validés plus tôt que prévu pour "décharger les laboratoires de biologie médicale de certaines patientèles et améliorer les délais de transmission des résultats des tests RT-PCR" indiquait le texte. La Haute Autorité de Santé a donné son feu vert, le 25 septembre 2020, à leur déploiement. Le 10 novembre 2020, un communiqué du site Service-public.fr confirmait leur disponibilité dans les pharmacies et les aéroports en France. Ces tests recherchent non pas le matériel génétique du virus, mais des antigènes présents à la surface du virus. Ils répondent à la question "Le patient est-il oui ou non atteint du COVID-19 ?".

Test salivaire

Les tests salivaires analysés par RT-PCR sont validés par la Haute Autorité de Santé le 11 février 2021. Ils peuvent être réalisés en première intention dans le cadre d'un dépistage à large échelle sur une population fermée asymptomatique (écoles, collèges, lycées, universités ou personnels d'établissement de santé ou d'Ehpad…) et en seconde intention chez les patients symptomatiques et cas-contacts lorsque le prélèvement nasopharyngé est difficile ou impossible. L'analyse salivaire recherche le génome du virus SARS-CoV-2. Elle est un peu moins efficace que le test PCR nasopharyngé mais présente l'avantage d'être mieux accepté et toléré par les enfants et les personnes qui doivent se tester régulièrement. 

Test sérologique à la recherche des anticorps (sang)

La sérologie peut être réalisée au moyen de tests automatisables (de type enzyme-linked immunosorbent assay (ELISA) par exemple) ou de tests rapides. Les tests sérologiques automatisés de type ELISA et les tests sérologiques unitaires rapides recherchent des anticorps liés au coronavirus dans le sang qui peuvent déterminer si une personne a déjà été infectée par le coronavirus.

Test rapide : TDR, TROD

Les tests rapides de dépistage de la Covid-19 sont aussi appelés "TDR" (Test de Diagnostic Rapide), TROD (Test Rapide d'Orientation Diagnostique). Les TDR et TROD sont des tests pour lesquels le prélèvement, la réalisation et l'interprétation sont effectués par un professionnel de santé ou par du personnel ayant reçu une formation adaptée et relevant de structures de prévention et associatives. Ces tests ont une sensibilité moindre que le test RT-PCR nasopharyngé. En France, les tests rapides autorisés sont :  

  • Les tests rapides sérologiques recherchant la présence d'anticorps du virus, dans le sang (signe d'une contamination passée) autorisés par un arrêté du 11 juillet 2020, qui peuvent être réalisés en pharmacie et déployés à partir de juin 2021 dans les centres de vaccination.
  • Les tests rapides antigéniques sur prélèvement nasopharyngé autorisés en septembre 2020.
  • Les tests rapides antigéniques sur prélèvement nasal (autotests moins profonds) autorisés en mars 2021. Ces tests sont autorisés sans limite d'âge depuis le 26 avril 2021 par la HAS.

Autotests de dépistage du Covid-19

Les autotests de dépistage du coronavirus font partie des tests rapides qui délivrent leurs résultats en quelques minutes. Ils sont autorisés par la HAS le 16 mars 2021 via prélèvement nasal, et sans limite d'âge depuis le 26 avril. Ils sont disponibles en pharmacie depuis le 12 avril. L'autotest est reconnu comme preuve de pass sanitaire en France s'il est supervisé par un pharmacien.

Comment se faire rembourser ?

Pour continuer à bénéficier de la prise en charge d'un test par l'Assurance maladie, les personnes doivent présenter une des preuves suivantes :

  • un certificat de vaccination, de contre-indication vaccinale ou de rétablissement, sous forme de QR-Code (papier ou numérique par exemple via l'application TousAntiCovid). Le professionnel de santé pourra vérifier l'authenticité de la preuve via TAC Vérif ;
  • une pièce d'identité pour les mineurs ;
  • un justificatif de contact à risque (mail ou SMS) envoyé par l'Assurance maladie pour une prise en charge au 1er et au 7ème jours. Le professionnel de santé pourra vérifier l'authenticité de la preuve en consultant les données de Contact-Covid ;
  • une prescription médicale délivrée par un médecin ou une sage-femme1 , valable 48h2 et non-renouvelable.

Quel test pour voyager ?

Pour voyager au sein de l'Union européenne, il n'est actuellement pas nécessaire de justifier du motif de son déplacement, mais des obligations de test préalable et de quarantaine peuvent s'appliquer. Le "pass sanitaire" est reconnu pour les déplacements internes à l'espace européen, sous la forme d'un certificat européen. Ce certificat repose sur une preuve de vaccination, un résultat de test négatif ou une preuve de rétablissement du Covid de moins de 6 mois. Se renseigner avant de partir sur France-Diplomatie.

DATES CLES DU DEPISTAGE DU COVID-19 EN FRANCE
  • Janvier 2020 : distribution des premiers tests Covid aux hôpitaux, à destination des cas symptomatiques.
  • 14 mars : élargissement du dépistage aux personnes à risque (soignants...).
  • 6 avril : élargissement du dépistage aux résidents des Ehpad et aux personnels qui les accompagnent.
  • 11 mai : élargissement du dépistage à tous les Français symptomatiques. 
  • 25 juillet : élargissement du dépistage à tous les Français même asymptomatiques.
  • Novembre : les tests rapides antigéniques sont déployés dans les pharmacies et aéroports en France.
  • 11 février 2021 : autorisation des tests salivaires par RT-PCR en première intention dans les écoles, universités, Ehpad...
  • 16 mars : Autorisation des tests rapides nasaux pour dépister la Covid-19 chez les plus de 15 ans (TDR, TROD et autotests). 
  • 12 avril : arrivée des autotests dans les pharmacies françaises.
  • 19 avril :  Déploiement des certificats de tests positifs et négatifs.
  • 26 avril : déploiement des autotests dans les écoles.
  • 15 octobre : fin de la gratuité des tests PCR et antigéniques sauf pour les mineurs.

Sources :

Évolution de la prise en charge des tests de dépistage du COVID à partir du 15 octobre 2021. Ministère de la Santé

Covid-19 : quelle prise en charge des tests de dépistage réalisés à l'étranger ? Assurance maladie, 28 mai 2021

COVID-19 : Santé publique France adapte ses indicateurs pour surveiller au plus près l'épidémie. Communiqué de presse. 8 décembre 2020.

COVID-19 : les tests antigéniques sont performants chez les patients symptomatiques. Haute Autorité de Santé. Communiqué de presse. 25 septembre 2020.

• Avis n°8 du Conseil scientifique COVID-19 27 juillet 2020 Se préparer maintenant pour anticiper un retour du virus à l'automne. 27 juillet 2020.

Sérologie : les réponses à vos questions, 29 mai 2020.

Place des tests sérologiques rapides (TDR, TROD, autotests) dans la stratégie de prise en charge de la maladie COVID19. HAS. 14 mai 2020.

Avis du Conseil scientifique COVID-19 2 avril 2020 Etat des lieux du confinement et critères de sortie.

Publication de l'Institut Pasteur, résultats de tests sérologiques, 23 avril 2020.