Testostérone (médicament) : pharmacie, risques, pourquoi ?

La testostérone est une hormone produite majoritairement chez l'homme, mais aussi chez la femme. Pour quelles indications la prendre ? Performance sportive ? Sexualité ? Quels médicaments en contiennent ? Peut-on l'obtenir sans ordonnance ? Quels sont les risques ?

Testostérone (médicament) : pharmacie, risques, pourquoi ?
© fotoquique

Définition : c'est quoi la testostérone en médicament ?

La testostérone est une hormone sexuelle mâle (androgène) fabriquée à partir du cholestérol par les glandes surrénales (localisées au-dessus des reins), et plus spécifiquement par les testicules chez l'homme et les ovaires chez la femme. La femme produit des quantités beaucoup moins importantes. Cette hormone permet aux organes génitaux de l'homme de se développer normalement et maintient les caractères sexuels masculins (pilosité importante, masse musculaire développée, voix grave). En médicament, elle se présente sous deux formes : en gel à appliquer localement (Fortigel®, Androgel®) et en solution injectable destinée à la voie intramusculaire (Androtardyl®, Nebido®).

Quelles sont les indications de la testostérone en médicament ?

La testostérone en médicament est employée chez l'homme pour traiter l'hypogonadisme (déficit en testostérone) confirmé par des signes cliniques et une prise de sang. Les médicaments disponibles sont parfois utilisés dans d'autres indications ne possédant pas d'autorisation : 
► Le développement de la masse musculaire ou l'augmentation des capacités physiques chez le sportif (la testostérone est pourtant interdite chez le sportif soumis au contrôle anti-dopage)
L'augmentation de la libido et de l'érection (en fréquence et en durée)
L'hormonothérapie de transition (changement de sexe pour les personnes transgenres).

Qui peut prendre de la testostérone ?

La prise de testostérone est uniquement réservée aux hommes adultes. Chez les femmes et les enfants, la testostérone n'a pas fait l'objet d'études et ne présente aucun intérêt thérapeutique. De plus, son administration entraînerait le développement de caractères sexuels masculins. Toutefois la prise de testostérone chez la femme peut être rencontrée dans le cadre d'une hormonothérapie de transition. Le médicament est pris à vie par des femmes transgenres qui désirent changer de sexe. La testostérone est donc détournée de son usage et la prescription engage la responsabilité du médecin. Cela explique l'implication limitée de certains médecins dans la transition de genre des personnes concernées. 

Peut-on avoir de la testostérone en pharmacie sans ordonnance ?

Les médicaments à base de testostérone sont uniquement disponibles sur présentation d'une ordonnance. En pharmacie, il est possible d'acheter des compléments alimentaires contenant des boosters de testostérone comme le tribulus (plante), le zinc, la vitamine D, le magnésium, le potassium. Ils favorisent la production de testostérone mais n'en contiennent pas. L'achat par internet de testostérone ou de boosters de testostérone n'est pas recommandé. La qualité et la sécurité des produits ne sont pas garanties. De plus, la testostérone en médicament ne doit pas être prise à l'initiative du patient et l'avis d'un professionnel de santé permet de s'assurer que le complément alimentaire est bien compatible avec les traitements en cours et l'état de santé de la personne. 

Quels sont les risques de prendre de la testostérone ?

La testostérone expose à d'éventuels effets secondaires tels qu'

  • une gynécomastie (augmentation du volume des seins chez l'homme)
  • une chute des cheveux
  • une prise de poids
  • une augmentation du cholestérol
  • une dépression
  • des tumeurs du foie

Lorsque cette hormone est administrée au long cours ou à forte dose, la production des spermatozoïdes est bloquée. De même, il y a un risque de rétention d'eau et de sel pouvant induire des conséquences cardiaques et rénales. L'administration de testostérone peut aggraver une apnée du sommeil, une épilepsie, mais aussi un adénome ou un cancer de la prostate préexistant. Avant d'instaurer le traitement, tout adénome ou cancer de la prostate devra être exclu puis une surveillance aura lieu une fois par an. Si le patient augmente la fréquence des prises ou le dosage de son traitement, la testostérone peut causer des effets secondaires graves : lésions du pénis (par majoration des érections), troubles cardiovasculaires pouvant conduire au décès, affections du foie et troubles psychiatriques. La testostérone formulée en gel requiert une vigilance particulière. Après application, le patient doit éviter tout contact du produit avec une autre personne. Si le médicament est administré de manière accidentelle chez la femme ou l'enfant, il existe un risque d'augmentation du taux de testostérone et de survenue de caractères sexuels masculins comme une pilosité accrue, une modification de la voix (si contacts répétés). Chez l'enfant, un développement précoce des organes génitaux, une accélération de la croissance puis une réduction de la taille définitive peuvent être observés.

La testostérone majore l'hypertension artérielle

Chez qui est-elle contre-indiquée ?

La testostérone est contre-indiquée chez l'homme dans les cas suivants : 

  • Allergie à l'un des composants du médicament
  • Adénome de la prostate (volume augmenté de la prostate)
  • Cancer suspecté ou confirmé de la prostate ou du sein
  • Tumeur au niveau du foie ou antécédents
  • Tumeur associée à un excès de calcium dans le sang
  • Insuffisance cardiaque, rénale ou hépatique sévère (en raison de la rétention d'eau et de sel induite par la testostérone)

Par ailleurs, la testostérone majore l'hypertension artérielle, ainsi une vigilance s'impose chez les patients hypertendus. 

Sources : 
- Base de données publique des médicaments 

- Vidal 

- Rapport relatif à la santé et aux parcours de soins des personnes trans, Ministère de la Santé, janvier 2022

- Dopage : un pharmacien condamné pour avoir fourni des substances anabolisantes à son entourage, Ordre des pharmaciens, 23 février 2017

Définitions et conseils