Avlocardyl® (propanolol) : plus commercialisé, pourquoi ?

L'Avlocardyl®, un des premiers bêtabloquants mis sur le marché dans les années 1960, a été retiré du marché du fait d'un arrêt de sa fabrication. D'autres bêtabloquants ont pris le relais pour prendre en charge les maladies cardiovasculaires.

Avlocardyl® (propanolol) : plus commercialisé, pourquoi ?
© monropic-Adobestock

Définition : qu'est-ce que le médicament Avlocardyl® ? 

L'Avlocardyl® est un médicament de la famille des bêtabloquants. Sa substance active est le chlorhydrate de pronalolol. Il a été développé dans les années 1960 pour diminuer la tension artérielle et réduire les troubles du rythme cardiaque tout en ralentissant le cœur.  

Pourquoi Avlocardyl® n'est-il plus commercialisé ? 

L'Avlocardyl® n'est plus commercialisé depuis le 1er mars 2016 pour des raisons de gestion de portefeuille suite à un changement de fabrication. Ce produit mature est aujourd'hui remplacé par d'autres bêtabloquants avec de nouvelles indications et propriétés. Les spécialistes prescrivent ainsi à leurs patients d'autres médicaments plus adaptés : "des génériques du propanolol ou de nouvelle génération de bêtabloquants qui vont permettre une prise en charge différente (dosage, formulation) de leur pathologie", préciser le Pr Xavier Girerd, cardiologue à Paris.

Quelles étaient les indications d'Avlocardyl® ? 

Les indications d'Avlocardyl® étaient, selon le Vidal, les suivantes :

Quel médicament pour remplacer Avlocardyl® ?

Il existe sur le marché différents génériques de l'Alvlocardyl® ou des substances à base de propanolol. Les génériques doivent avoir une composition proche de l'Alvlocardyl®, une équivalence de l'ordre de 20 %. Il doit être remplacé par un autre médicament bloquant les récepteurs bêta-adrénergiques à une posologie équivalente, ou bien l'arrêt du propranolol doit s'effectuer de manière progressive sur une période de 7 à 14 jours. "L'arrêt brutal de l'Avlocardyl® peut entraîner une tachycardie, un cœur rapide, et gêner le patient. L'arrêt doit être progressif et permettre à l'organisme de l'appréhender. Il faut écouter son patient et lui prescrire un nouveau traitement", souligne le Pr Girerd.

Quelles sont les contre-indications du propranolol ?

Le propranolol est contre-indiqué chez les personnes hypersensibles au propranolol ; chez celles souffrant d'asthme, de problèmes respiratoires ou de maladie pulmonaire chronique ; chez les insuffisants cardiaques non contrôlés (choc cardiogénique, bloc auriculoventriculaire non appareillé), chez les femmes enceintes ou allaitantes ; chez les enfants ; chez les personnes cirrhotiques (risque d'hémorragie digestive). Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. 

Merci au Pr Xavier Girerd, cardiologue (Paris), Président de la Fondation de l'hypertension.

Définitions et conseils