Que faire en cas de palpitations du cœur ?

Les palpitations peuvent mettre en évidence une maladie, cardiaque ou non, et nécessitent de consulter un médecin lorsqu'elles deviennent fréquentes et régulières. Mal à respirer, tremblements pendant la nuit, bouffées de chaleur... Quels sont les symptômes des palpitations cardiaques ? Quand s'inquiéter ? Comment les calmer ?

Définition : qu'est-ce qu'une palpitation ?

Les palpitations désignent la perception, souvent désagréable, des battements du cœur. Elles peuvent prendre différentes formes : sensation de ratés du cœur, de battements cardiaques manquants, trop rapides, ou encore irréguliers.  "Ce terme correspond à la perception anormale des battements cardiaques. En temps normal, ceux-ci ne sont pas ressentis", précise Dr Stéphane Boulé, cardiologue et membre de la Fédération Française de Cardiologie.

Si les palpitations peuvent donc révéler un changement du rythme cardiaque, ce symptôme reste, dans la majorité des cas, bénin.

Symptômes au repos, en position allongée... 

Les palpitations peuvent se traduire par la sensation de coups dans la poitrine ou par une sensation de battements du cœur plus forts que d'ordinaire à l'intérieur du thorax. Les palpitations peuvent être brèves ou prolongées, selon les causes. Souvent, elles provoquent une sensation d'anxiété.

Elles peuvent survenir à tout moment de la journée, au réveil comme au coucher, debout ou en position allongée, en état de fatigue ou pas.

Causes : d'où proviennent-elles ? Grossesse, sport, stress...

Il y a de multiples causes à leur apparition, selon Stéphane Boulé. Une des causes fréquentes est la survenue d'extrasystoles, correspondant à des "battements cardiaques supplémentaires, venant en plus des battements cardiaques réguliers, qui peuvent provenir des oreillettes ou des ventricules".

Elles peuvent aussi être causées par la fibrillation atriale, "un trouble du rythme cardiaque caractérisé́ par un emballement anarchique et irrégulier de l'activité́ électrique des oreillettes. Les deux complications principales sont l'accident vasculaire cérébral lié à la migration d'un caillot sanguin formé à l'intérieur des cavités cardiaques, et l'insuffisance cardiaque, liée à la fatigue du cœur causée par les battements trop rapides et irréguliers."

Enfin, elles peuvent provenir des tachycardies jonctionnelles, qui correspondent à un " emballement du cœur brutal à une fréquence très rapide (en général entre 180 et 220 ppm), liée à un court-circuit électrique situé à la jonction entre les oreillettes et les ventricules ".

Mais une personne peut aussi avoir des palpitations sans trouble du rythme cardiaque, notamment en cas de stress, émotion, anxiété, effort physique, etc. Toutes les palpitations ne sont pas le signal d'une atteinte du rythme cardiaque. "Dans ce cas, il n'y a pas de problème cardiaque et c'est parfaitement bénin."

A noter que les palpitations sont fréquentes lors de la grossesse.

Examens

"En cas de palpitations, l'élément principal est d'obtenir un enregistrement du rythme du cœur, appelé électrocardiogramme (ECG) au moment de l'épisode pour avoir un diagnostic précis et certain (et ainsi pourvoir proposer la prise en charge adaptée)", recommande Stéphane Boulé. En effet, seule la pratique d'un ECG permet de confirmer ou d'infirmer la présence de pathologie cardiaque sous-jacente ou de trouble du rythme avéré.

S'il est possible de réaliser un ECG en consultant son médecin, il est également possible d'en réaliser un soi-même via une application à télécharger sur son smartphone ou sa montre connectée. "En attendant la réalisation de cet ECG, on peut conseiller de prendre son pouls pour avoir deux informations : rythme régulier ou irrégulier et la fréquence cardiaque"

Selon le diagnostic, d'autres examens peuvent être envisagés, "comme une échographie du cœur pour savoir s'il existe une maladie cardiaque sous-jacente ou non, ou une prise de sang pour rechercher des problèmes de glande thyroïde".

Que faire en cas de palpitations ?

Lorsque les palpitations surviennent, il faut avant tout s’asseoir et respirer régulièrement pendant quelques minutes, essayer de ne pas s'énerver ni angoisser, penser à prendre son pouls et contacter son médecin.

Même si les palpitations surviennent pour la première fois, sans cause apparente, il est conseillé de consulter un médecin rapidement pour faire le point. Celui-ci, après avoir réalisé un ECG et identifié l'origine des palpitations, pourra vous prescrire un traitement médicamenteux si nécessaire. "Le traitement dépend bien entendu de la cause des palpitations et de l'éventuelle anomalie du rythme qui aura été mise en évidence", confirme Stéphane Boulé.

En revanche, il n'existe pas de remède alternatif (notamment à base de plantes) validé scientifiquement.

Comment les éviter ?

Certains types de palpitations peuvent être prévenus avec des conseils très simples :

  • Évitez les excitants comme l'alcool, le café et le thé.
  • Essayez d'arrêter de fumer car le tabagisme peut représenter un facteur de risques d'apparition de troubles du rythme cardiaque.
  • Pratiquez une activité physique régulière, de la méditation ou de la relaxation permet de diminuer le stress, facteur de risque important de la survenue de palpitations bénignes.

Quand est-ce une urgence ?

"Les palpitations isolées, sans autre symptôme, représentent rarement une urgence", rassure Stéphane Boulé, qui ajoute : "en revanche, si les palpitations sont associées à un essoufflement, une douleur dans la poitrine, un malaise ou une perte de connaissance, il est conseillé d'appeler le 15"

Que faire en cas de palpitations du cœur ?
Que faire en cas de palpitations du cœur ?

Sommaire Définition Symptômes Causes Examens Que faire ? Comment les éviter ? Est-ce une urgence ? Définition : qu'est-ce qu'une palpitation ? Les palpitations désignent la perception, souvent désagréable,...

Autour du même sujet