Vicks Vaporub : âge, comment éviter ses dangers ?

Le Vicks Vaporub est une pommade indiquée en cas de rhume, de bronchites ou de toux, que l'on peut utiliser en application locale ou en inhalation. Comment l'utiliser ? A partir de quel âge ? Comment éviter ses dangers ?

Vicks Vaporub : âge, comment éviter ses dangers ?
© sn040288

Définition : c'est quoi le Vicks Vaporub ?

Vicks Vaporub® est un médicament qui se présente sous forme d'une pommade à base de camphre, d'eucalyptus, de menthol, d'essence de térébenthine et de thymol, présentant des propriétés décongestionnantes. Celle-ci a été créée dans les années 1890 par un pharmacien américain. Outre ces principes actifs, elle contient également de l'huile essentielle d'écorce de cèdre et de la vaseline.

Quelles sont les indications du Vicks Vaporub ? 

Vicks Vaporub® est utilisé comme décongestionnant dans le traitement d'appoint des affections respiratoires telles que des rhumes, des bronchites ou de la toux. Cette pommade peut être utilisée soit en application locale sur la poitrine ou sur le cou (après une toilette locale), soit en inhalation par fumigation après avoir laissé fondre une dose de pommade dans un bol d'eau chaude.

Quels sont les bienfaits du Vicks Vaporub ?

Vicks Vaporub® contient du camphre, du menthol, du thymol et de l'eucalyptus qui sont traditionnellement utilisés en tant qu'antiseptiques des voies respiratoires. Cette pommade permet notamment de décongestionner le nez et les poumons, et facilite ainsi la respiration en cas d'encombrement ou de toux.

À partir de quel âge utiliser Vicks Vaporub ?

En application cutanée, Vicks Vaporub® est indiqué à partir de 6 ans chez l'enfant. Lorsque la pommade est utilisée en inhalation par fumigation, seuls les enfants de plus de 12 ans peuvent l'utiliser.

Quels sont les dangers du Vicks Vaporub ?

Vicks Vaporub® contient des dérivés terpéniques, responsables d'une diminution du seuil épileptogène. Ce médicament peut donc favoriser la survenue de convulsions, raison pour laquelle il peut être dangereux de l'utiliser en application cutanée chez les jeunes enfants (moins de 6 ans) ou chez les adultes ayant déjà eu des convulsions ou de l'épilepsie. De plus, du fait de la composition du Vicks Vaporub®, l'utilisation de doses trop élevées peut entraîner, par passage dans le sang, d'autres effets neurologiques (agitation, confusions, jusqu'à un arrêt respiratoire dans de rares cas), et d'autant plus chez les personnes âgées. De même, il peut également entraîner des réactions allergiques et des lésions cutanées de type rougeurs, chaleur, démangeaisons, éruptions ou irritations. Son utilisation présente un danger en cas d'application sur les muqueuses (y compris sur les organes génitaux), sur une peau lésée ou sur une grande surface corporelle. Vicks Vaporub®, en cas d'utilisation en inhalation par fumigation, est susceptible de provoquer des brûlures par projection lorsqu'il est introduit dans de l'eau bouillante ou si la pommade est chauffée. De même, les vapeurs chaudes peuvent causer des brûlures du visage. En raison de sa composition (notamment la vaseline et les huiles essentielles), ce médicament est inflammable en présence d'une flamme. De nombreux mésusages sont attribués au Vicks Vaporub®.

L'usage sur les parties intimes est à proscrire

Un des mésusages répandu est son utilisation sur les parties intimes (organes génitaux) afin de stimuler l'excitation par ses sensations de chaleur et de picotements. Attention, cet usage est à proscrire car outre son risque d'absorption important dans le sang et donc des effets secondaires neurologiques, il peut aussi entraîner des conséquences au niveau des parties intimes et des muqueuses, notamment des lésions ou encore l'apparition d'infections en déséquilibrant la flore vaginale. Vicks Vaporub® ne doit pas non plus être ingéré, une ingestion accidentelle peut provoquer des vomissements et des diarrhées, des douleurs abdominales, des maux de tête, des vertiges, des bouffées de chaleur, des convulsions, jusqu'à une dépression respiratoire voire un coma.

Quelles sont les précautions d'emploi du Vicks Vaporub ?

Lors de l'utilisation de Vicks Vaporub®, il est important de s'assurer de l'absence de flamme ou de toute combustion (exemple : cigarette) à proximité, en raison de son caractère combustible. En raison de la présence de composés terpéniques et de leurs risques de toxicité neurologique, il convient de ne pas utiliser ce médicament en cas d'antécédent de convulsions ou d'épilepsie. Il faut également veiller à respecter les doses recommandées (1 cuillère à café 1 à 2 fois par jour en application locale ou 1 à 2 cuillères à café 1 à 3 fois par jour en inhalation par fumigation) et l'âge de l'enfant selon le mode d'utilisation (à partir de 6 ans en application locale, à partir de 12 ans en inhalation par fumigation). Vicks Vaporub® ne doit pas non plus être appliqué sur une zone étendue ni de manière répétée afin de limiter son absorption dans le sang, et ainsi ses effets indésirables (notamment neurologiques et cutanés).

Il ne faut pas excéder 3 jours de traitement

Il est recommandé de ne pas excéder 3 jours de traitement, et de consulter si les symptômes respiratoires (rhume, toux, bronchite) persistent ou si de la fièvre survient. Du fait des projections possibles du produit lors d'une utilisation en inhalation dans les vapeurs d'eau chaude, il faut être vigilant et rester à une distance suffisante de la préparation pour éviter tout risque de brûlure au visage, et ne pas utiliser d'eau bouillante pour la préparation. De même, il ne faut jamais chauffer le Vicks Vaporub® directement (four, micro-ondes), ses projections pouvant entraîner de graves brûlures. Enfin, cette pommade doit être utilisée avec précautions chez la personne âgée et est déconseillée chez la femme enceinte ou en l'absence de contraception (les dérivés terpéniques sont à éviter pendant la grossesse). L'utilisation du Vicks Vaporub® n'est pas non plus recommandée pendant l'allaitement en raison du risque de passage du produit dans le lait maternel et de l'exposition directe du médicament au nourrisson (par proximité et contact maternel).

Quelles sont les contre-indications du Vicks Vaporub ?

Vicks Vaporub® ne doit pas être utilisé dans les cas suivants : en cas d'hypersensibilité à une ou plusieurs substances contenues dans le produit, en cas de dermatose ou de lésion cutanée en évolution, chez l'enfant de moins de 6 ans et en cas d'antécédent de convulsions ou d'épilepsie, en application sur les seins en cas d'allaitement. Chez la femme enceinte ou qui allaite, son utilisation de manière générale n'est pas recommandée en raison des risques pour la santé des dérivés terpéniques (toxicité neurologique pouvant être grave chez les bébés) et de la possibilité d'absorption du produit par le bébé (par voie sanguine pendant la grossesse, par contact cutané ou par voie respiratoire pendant l'allaitement). De plus, les dérivés terpéniques peuvent modifier le goût du lait.

Quel est le prix du Vicks Vaporub ?

Vicks Vaporub® est un médicament non listé, accessible en vente libre en pharmacie. Son prix n'est donc pas réglementé. Il est généralement de l'ordre de 5 à 10 €, parfois au-delà en fonction des points de vente.

Définitions et conseils