Lésion : définition, symptômes, comment la soigner ?

Elle peut être osseuse, musculaire, cérébrale ou encore cutanée : dans le jargon médical, le terme de lésion désigne une modification anormale d'un tissu, d'une cellule ou d'un organe. Le point avec le Pr Anne Cotten, radiologue au CHU de Lille.

Lésion : définition, symptômes, comment la soigner ?
© Ahmet Misirligul-123RF

Qu'est-ce qu'une lésion ?

Une lésion est un terme générique utilisé en médecine pour désigner une modification pathologique d'un tissu, d'une cellule ou d'un organe. "C'est une anomalie qui requiert habituellement une investigation, confirme le Pr Cotten, médecin radiologue au CHU de Lille. Elle peut toucher n'importe quelle partie du corps : on parlera aussi bien d'une lésion cérébrale que d'une lésion musculaire ou osseuse". 

Lésion cérébrale

Une lésion cérébrale correspond à une atteinte du cerveau. "Les principales causes sont : le traumatisme crânien, l'accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique ou hémorragique, une tumeur cérébrale, une anoxie cérébrale (manque d'oxygène dans le cerveau suite à un arrêt cardiaque par exemple) ou une infection (encéphalite, abcès)" explique le Pr Cotten.

Lésion médullaire

Une lésion du cordon médullaire désigne une atteinte localisée de la moelle épinière. Celle-ci peut être induite par un traumatisme (accident de la route, par exemple), une maladie inflammatoire (comme la sclérose en plaque) ou neurodégénérative (comme la maladie de Charcot), une cause vasculaire (ischémie de la moelle), une infection, une tumeur ou encore une compression de la moelle par une lésion adjacente (arthrose cervicale sévère, tumeur osseuse, etc.).

Lésion musculaire

Cette atteinte musculaire peut être d'origine post-traumatique et de sévérité variable : de la simple contusion après un choc à une déchirure du muscle avec un hématome volumineux. "Mais l'étiologie peut également être tumorale - il faut éliminer notamment un sarcome des tissus mous - infectieuse (abcès), inflammatoire (comme dans les myosites), etc. " ajoute le radiologue.

Lésion cutanée

Une lésion cutanée désigne toute anomalie de la peau. "Celle-ci peut se traduire par une macule (lésion plane, tache cutanée), une papule (bouton, verrue, etc.), une plaque comme dans le psoriasis, une vésicule qui contient un liquide clair comme dans l'infection herpétique, une pustule, une plaie (coupure) ou encore un ulcère " précise le Pr Cotten.

Lésion osseuse

Une lésion osseuse correspond à une anomalie focale de l'os. Elle peut être d'origine traumatique (comme une fracture), tumorale (tumeur bénigne ou maligne), infectieuse (comme l'ostéomyélite qui affecte volontiers les enfants), etc.

Symptômes : comment savoir ?

Les symptômes divergent en fonction du type de lésion et de sa localisation. Ainsi, la traduction clinique d'une lésion cérébrale dépendra de sa cause, de sa taille et bien sûr de son siège, avec des manifestations aussi diverses que des troubles de l'élocution, une faiblesse musculaire, une paralysie ou des engourdissements d'un ou plusieurs membres, une perte brutale de la vision d'un œil, des troubles de l'équilibre ou un mal de tête brutal et inhabituel. "Tandis qu'une lésion musculaire post-traumatique - coup, chute, traumatisme sportif par exemple - se distinguera par une douleur, un retentissement fonctionnel variable allant de la simple gêne à l'impossibilité de bouger un membre (difficultés à marcher) voire une tuméfaction visible ou palpable témoignant d'un hématome " affirme le radiologue.

Causes

Les causes d'une lésion sont multiples : elles peuvent être d'étiologie traumatique, infectieuse (lésions bactériennes, virales, parasitaires…), inflammatoire ou tumorale (lésion maligne du sein par exemple). "Mais, on trouve aussi des lésions d'origine congénitale et des lésions dégénératives favorisées par le vieillissement " précise le Pr. Cotten. 

Qui et quand consulter ?

"Dans un premier temps, il faut consulter son médecin généraliste qui, en fonction de la lésion, de sa localisation et des symptômes évoquera une pathologie. Celui-ci sera peut-être amené à demander des investigations complémentaires pour confirmer son diagnostic ou évaluer l'étendue de la lésion, confie le Pr Cotten. Par exemple, dans le cas d'une lésion musculaire, il pourra être pertinent d'effectuer une radio couplée à une échographie, voire une IRM afin d'évaluer la sévérité de la blessure, car cela peut influencer la prise en charge thérapeutique du patient".

Diagnostic

Le diagnostic dépend du type de lésion, de sa topographie, du contexte (traumatique, infectieux, etc.) et des symptômes. "Une évaluation par imagerie et/ou un prélèvement de la lésion peuvent également s'avérer nécessaires" explique Anne Cotten.

Traitement : comment soigner une lésion ?

Quant au traitement, il sera extrêmement variable en fonction du type de lésion. Ainsi, dans le cadre d'une lésion cutanée liée à une allergie de contact, il sera demandé de cesser l'exposition à l'allergène et on prescrira généralement des crèmes à base de corticoïdes. "En cas de tumeur cutanée, une exérèse plus ou moins large de la lésion sera peut-être nécessaire" conclut le radiologue. 

Merci au Pr Anne Cotten, médecin en radiologie au CHRU de Lille et secrétaire générale de la Société Française de Radiologie (SFR).

Symptômes et questions diverses