Ostéocondensation : définition, causes et traitements

Chargement de votre vidéo
"Ostéocondensation : définition, causes et traitements"

L'ostéocondensation se définit par une augmentation de la densité osseuse. Elle peut se situer sur différentes parties du squelette, notamment au niveau des genoux ou des vertèbres. Arthrose, tumeur... Quelles sont les causes ? Les symptômes et les traitements ? Le point avec le rhumatologue Patrick Gepner.

Définition : qu'est-ce que l'ostéocondensation ?

L'ostéocondensation (ou condensation osseuse) se définit par une augmentation de la densité de l'os. Elle peut être :

  • localisée (on parle alors d'ostéocondensation focale)
  • diffuse

L'ostéocondensation peut avoir une origine tumorale ou non tumorale. "La mise en évidence d'une densité osseuse anormalement élevée est radiologique"

Ostéocondensation focale

"Il s'agit souvent de métastase(s) à distance d'une tumeur maligne", précise le médecin. On pense notamment au cancer du sein chez la femme et surtout au cancer de la prostate chez l'homme. Cette augmentation de densité osseuse peut aussi être associée à la maladie de Hodgkin, cancer du système lymphatique. "L'ostéocondensation peut aussi être visible chez une personne atteinte d'un ostéosarcome, une tumeur primitive de l'os qui touche principalement les enfants et les adolescents", poursuit-il. Mais l'ostéocondensation peut aussi correspondre à l'apparition d'une tumeur bénigne de l'os, comme la dysplasie fibreuse. Il existe également des causes infectieuses, comme l'ostéomyélitechronique, infection osseuse bactérienne concernant les os longs, ou encore la spondylodiscite, ou infection des vertèbres. L'ostéocondensation peut enfin et surtout s'intégrer dans les manifestations radiologiques liées à l'arthrose. Cette dernière résulte de la dégradation du cartilage qui recouvre les extrémités des os au niveau des articulations.

Ostéocondensation diffuse

"Les principales causes sont constitutionnelles, génétiques. Dans le cas de l'ostéopétrose, la maladie des os de pierre, le squelette apparaît blanc à la radiographie alors qu'il devrait être beaucoup plus transparent", explique le Dr Patrick Gepner. L'ostéocondensation diffuse peut aussi s'observer chez les patients qui ont une fluorose osseuse, une maladie liée à une accumulation excessive de fluor dans l'organisme, ou encore une myélofibrose, une pathologie concernant la moelle osseuse. Elle peut aussi témoigner de métastases multiples, extensions à l'os d'un cancer solide à distance.

Ostéocondensation et arthrose

"L'ostéocondensation est l'un des quatre signes cardinaux de l'arthrose, les trois autres signes étant un pincement articulaire, l'observation de géodes (petites lacunes) dans l'os adjacent au cartilage(os sous chondrale) et de becs de perroquet (ou ostéophytes) à la périphérie de l'articulation", déclare le médecin. L'arthrose peut survenir à la hanche, au genou, aux doigts et orteils, à la colonne vertébrale... Une radio suffit à confirmer le diagnostic, en cas d'arthrose déjà évoluée.

Symptômes de l'arthrose

Les symptômes sont différents suivant les articulations concernées. Dans le cas de l'arthrose vertébrale, les patients sont souvent cliniquement asymptomatiques, en particulier pour l'arthrose du rachis cervical. Des lésions radiologiques apparaissent cependant dès l'âge de 25 ans. Les personnes touchées par l'arthrose de la hanche (ou coxarthrose) ont, quant à elles, une douleur à l'aine qui irradie à la face intérieure de la cuisse jusqu'au genou, et la boiterie est précoce. L'arthrose du genou (ou gonarthrose) provoque une douleur mécanique, c'est-à-dire diurne et ne réveillant pas la nuit. L'arthrose à l'épaule est beaucoup plus rare.

Diagnostic

"L'augmentation de la densité osseuse s'observe sur des radiographies standards", indique le rhumatologue.

Causes

Les causes sont multiples. Elles peuvent être bénignes ou malignes. La cause principale de condensation osseuse localisée est de très loin l'arthrose. Une ou des métastase(s) à distance d'une tumeur maligne, une tumeur bénigne de l'os, comme la dysplasie fibreuse peuvent également être à l'origine de l'ostéocondensation. Elle peut également s'observer chez les enfants et les adolescents dans le cadre d'un ostéosarcome, une tumeur primitive de l'os. Il existe également des causes infectieuses, comme l'ostéomyélitechronique, infection osseuse bactérienne concernant les os longs, ou encore la spondylodiscite, ou infection des vertèbres. L'ostéocondensation peut également se voir chez des patients qui ont la maladie des os de pierre, une fluorose osseuse ou encore une myélofibrose. Elle peut aussi témoigner de métastases multiples.

Traitements : comment soigner une ostéocondensation ?

Le traitement repose sur la prise en charge de la cause responsable. Dans le cadre de l'arthrose, cause de loin la plus fréquente :

  • la prise d'antalgique sera recommandée pour soulager la douleur. "Il est possible également de prendre des anti-inflammatoire en cure de courte période et en faisant très attention aux contre-indications", indique le Dr Patrick Gepner.
  • Des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) seront prescrits pour protéger l'estomac. Autre médicament possible : des anti-arthrosiques symptomatiques d'action lente (ou AASAL). "Ils ne permettent pas de ralentir l'évolution de l'arthrose mais ils soulagent, en revanche, les symptômes".
  • En cas de poussée congestive, une infiltration (injection de cortisone) pourra être faite dans l'articulation ou autour de l'articulation concernée. "C'est un anti-inflammatoire très puissant, qui a peu d'effets secondaires", affirme le rhumatologue. Dans le genou, le médecin pourra pratiquer des injections d'acides hyaluroniques en une ou trois fois. "Les effets sont intéressants. Cela permet, en général, de repousser la date d'une intervention chirurgicale".
  • Dernier recours, la pose d'une prothèse de la hanche ou d'une prothèse unicompartimentaire dans le genou.

Merci à Patrick Gepner rhumatologue, auteur des livres Le corps humain pour les Nuls et la Médecine pour les Nuls aux éditions First

Rhumatologie