Comment soigner un rhume : rapidement, naturellement ?

L'arrivée de l'automne marque le retour des rhumes. Médicaments, huiles essentielles, homéopathie... Tour des solutions efficaces avec le Dr Romain Troalen, médecin généraliste.

Comment soigner un rhume : rapidement, naturellement ?
© stockasso-123RF

Dès l'automne et jusqu'à la fin du printemps, les rhumes sont de retour. Le terme rhume n'est pas un nom de maladie : "C'est un terme populaire, qui souvent désigne un peu toutes les infections respiratoires hautes", commence le Dr Romain Troalen, médecin généraliste. "En médecine, on parle d'une rhinite (une inflammation de la muqueuse du nez) ou d'une rhinopharyngite (une inflammation du nez et de l'étage supérieur du pharynx)", explique le médecin. Il s'agit du principal motif de consultation chez un médecin pour les enfants avec environ 19% des diagnostics, soit plus que l'angine (10,2%), la bronchite aiguë (7,5%), ou l'otite (6,8%). "Dans 99,9% des cas, ce sont des infections virales. Celles qui sont bactériennes sont en général des infections qui se sont compliquées, précise le médecin. Ce sont des conséquences liées à l'inflammation des muqueuses à cause du virus, qui ont fait que des bactéries se sont installées au mauvais endroit. Lorsqu'elles se retrouvent dans les amygdales, cela se transforme en angine, si c'est au niveau de l'oreille, cela devient une otite, ou au niveau des sinus il y aura une sinusite". Le signe d'une complication bactérienne est la fièvre qui se prolonge plus de trois jours. Comment soigner un rhume rapidement ? Naturellement ? Avec des médicaments, des huiles essentielles ou de l'homéopathie ? Et chez la femme enceinte ?

Comment soigner un rhume rapidement ?

Attention : le rhume ne se "soigne" pas ! "Notre mission, à nous les médecins, est de vérifier que c'est bien un rhume, ainsi que rendre la maladie plus supportable avant qu'il soit éliminé naturellement par le corps" explique le docteur Romain Troalen. Le traitement consiste donc essentiellement à faire baisser la fièvre et réduire les douleurs. "C'est uniquement un traitement symptomatique. En plus du paracétamol, on peut prescrire des lavages de nez, à l'eau de mer, mais en évitant les décongestionnants nasaux : en effet, il faut être prudent, car la plupart vasoconstricteurs ont effets secondaires ennuyeux comme les maux de tête", précise-t-il. Il est également important de s'assurer d'une bonne hydratation. En effet, il est recommandé de boire beaucoup tout au long de la journée : pensez au lait chaud, aux potages, bouillons, chocolat chaud, etc.

En cas de complications, un traitement antibiotique pourra être prescrit.

"En général, les gens veulent se débarrasser du rhume immédiatement, mais il n'y a pas de solution miracle. Le rhume ne disparaît pas dans la seconde : il dure une semaine au minimum. Il faut donc se montrer patient", rappelle-t-il. En cas de complications, le médecin prescrira généralement un traitement antibiotique, " mais seulement en cas de complications ! Un rhume, qui est viral, ne se soigne jamais avec des antibiotiques ! " insiste fortement le docteur. Cela pourrait en effet entraîner une résistance aux antibiotiques, ce qui serait très problématique en cas de vraie infection plus tard.

Comment soigner un rhume naturellement ?

Une étude publiée en 2014 a prouvé que le Zinc contribuait à diminuer la durée du rhume en augmentant les défenses immunitaires de l'organisme. Lors de la méta-analyse, menée par la Cochrane Library sur près de 1 800 patients et dont les résultats sont parus dans Jama, la durée moyenne du rhume était passée de 8,5 à 4,5 jours. Prendre un comprimé de 75 mg de zinc par jour au maximum 24 heures après les premiers symptômes, serait donc un le seul moyen de réduire la durée du rhume naturellement. On peut éviter de prendre du zinc sous forme de médicaments en consommant des aliments qui en contiennent, comme les mollusques et crustacés, les légumineuses, les abats et les germes de blé.

Les huiles essentielles sont toujours à utiliser avec parcimonie et précaution.

Comment soigner un rhume avec les huiles essentielles ?

"Les inhalations d'huiles essentielles de plantes peuvent donner une sensation de soulagement, mais il faut faire attention, car ce sont des molécules extrêmement concentrées, qui peuvent avoir des effets secondaires comme des maux de tête", expose le médecin. De plus, à ce jour, aucune étude n'a démontré l'efficacité de certains traitements phytothérapiques ou homéopathiques par rapport à l'évolution normale du rhume". Pour les amateurs de médecine douce, vous pouvez tester comme plante l'échinacée, qui activerait les défenses immunitaires (surtout en prévention du rhume), le sureau et le saule pour leurs propriétés antivirales et anti-inflammatoires, ainsi que le thym, qui agirait comme un antibactérien. Néanmoins, rien n'est prouvé, et les huiles essentielles sont toujours à utiliser avec parcimonie et précaution.

Comment soigner un rhume avec de l'homéopathie ?

Nux vomica, Apis mellifica... L'homéopathie se prête plutôt bien à l'automédication sur ces symptômes identifiables. Cependant il faut consulter un médecin en cas de pathologies qui durent, et lorsqu'une fièvre apparaît.

Comment soigner un rhume chez le bébé ?

"Le traitement du rhume pour un bébé repose sur la prise de doliprane, et de lavage de nez à l'eau de mer", rappelle le médecin. La seule différence entre le jeune enfant et l'adulte est qu'il est interdit chez le bébé de donner un médicament contre la toux. Il est également contre-indiqué de prescrire un vasoconstricteur chez l'adolescent de moins de 15 ans.

Comment soigner un rhume quand on est enceinte ?

Les mêmes recommandations s'appliquent chez la femme enceinte que chez le bébé : Doliprane® et lavage de nez. "Il faut simplement être plus vigilant, surtout quand il y a de la fièvre, et bien s'assurer qu'il n'y ait pas de complications, précise le docteur. Mais c'est le travail du médecin. La femme enceinte doit simplement prendre les seuls médicaments qu'on lui prescrit et jamais s'auto-médiquer".

Quels médicaments peut-on prendre contre un rhume ?

Beaucoup de médicaments anti-rhume sont vendus en pharmacie, mais certains sont à éviter au maximum. C'est le cas des "décongestionnants" ou vasoconstricteurs. Il existe de nombreux effets secondaires chez ce type de médicaments anti-rhume contenant de la pseudoéphédrine. Leur principe est de décongestionner le nez en resserrant les vaisseaux sanguins, mais ils exposent le consommateur à des risques d'accident vasculaire cérébral, d'infarctus du myocarde ou de problèmes neurologiques sévères. Les corticoïdes, eux, sont très utilisés il y a trente ans, mais ils sont controversés. Le docteur Troalen considère qu'il "ne faudrait jamais donner des corticoïdes pour un rhume. Il y a eu une grande époque où on les donnait systématiquement, mais ce n'est pas une bonne chose. Forcément, on a l'impression que ça marche, car ce sont des anti-inflammatoires très puissants qui entraînent une réduction très rapide des symptômes. Mais ils ont un effet immunosuppresseur, c'est-à-dire qu'ils diminuent les défenses immunitaires, donc en fait, on augmente les chances d'avoir des complications. Un rhume qui serait passé tranquillement, certes en une semaine ou plus, peut se transformer en otite ou en sinusite".

Quand consulter pour un rhume ?

Les personnes en bonne santé et qui ne sont pas à risques (immunodéprimés, âgées ou jeunes enfants) ne sont pas obligées de consulter pour un rhume s'il n'y a pas de symptômes associés ou inquiétants. Si vous êtes inquiet, le médecin pourra s'assurer qu'il s'agit bien d'un rhume et pas d'autre chose et vous prescrire du paracétamol. "Ce qui doit obligatoirement amener à consulter c'est une durée anormale de la fièvre, plus de 4 jours ; ainsi que l'apparition de nouveaux symptômes, comme une douleur à l'oreille, une douleur plus importante à la gorge, une toux qui a changé…" conclut-il. Dans tous les cas, il faut se rappeler qu'un rhume dure en moyenne 10-11 jours.

Merci au docteur Romain Troalen, médecin généraliste dans la région parisienne.

ORL