Protection auditive (bouchon d'oreille) : sur mesure, sommeil, travail

Une protection auditive désigne l'ensemble des dispositifs externes permettant de réduire l'intensité sonore à laquelle l'oreille humaine peut être soumise. Quand est-il conseillé de porter des protections auditives ? Quelles sont les obligations au travail ? Le Journal des Femmes fait le point avec Faïza Bossy, médecin généraliste à Paris.

Protection auditive (bouchon d'oreille) : sur mesure, sommeil, travail
© anetlanda

Qu'est-ce qu'une protection auditive ? 

Une protection auditive désigne l'ensemble des dispositifs externes permettant de réduire l'intensité sonore à laquelle l'oreille humaine peut être soumise. "Il existe deux types de protections auditives : les serre-têtes à coquille (les casques anti-bruit) et les bouchons d'oreille", précise Faïza Bossy, médecin généraliste à Paris, contactée par le Journal des Femmes. 

Quelle est la fonction d'une protection auditive ?  

La protection auditive vise à réduire les risques de surdité face à un environnement sonore très agressif. D'autre part, il peut être privilégié dans le but de procurer un confort auditif supplémentaire -en coupant la personne qui les porte- des agressions sonores extérieures. Les nageurs utilisent aussi une protection auditive afin d'éviter que l'eau ne s'infiltre à l'intérieur du conduit auditif. "La protection auditive est un outil de prévention. Elle permet permet d'améliorer le confort, comme la concentration et le sommeil et d'empêcher l'eau de pénétrer dans le conduit auditif", résume la généraliste. 

Les protections auditives sur mesure sont-elles plus efficaces ? 

La protection sur-mesure n'est pas forcément plus efficace pour abaisser le seuil sonore. "Si vous portez vos bouchons toutes les nuits, il vaut mieux avoir des bouchons en silicone sur-mesure. Le gros avantage des protections sur mesure, c'est le confort qu'elles procurent. Parce qu'on n'a pas tous les mêmes oreilles, les mêmes conduits ni la même capacité à supporter un dispositif dans l'oreille. La protection sur-mesure permet aussi une meilleure observance par le patient", commente Faïza Bossy. 

Quand est-il conseillé d'utiliser une protection auditive pour dormir ?  

"Elle est recommandé si une personne souffre de sommeil léger et dort dans un environnement délétère, c'est à dire bruyant", avance Faïza Bossy.  Ainsi, les protections auditives la nuit s'adressent par exemple à une personne, avec un sommeil léger, qui vit à proximité d'un aéroport ou dort avec une personne qui ronfle.  

Quand une protection auditive est-elle obligatoire ? 

Les employeurs ont l'obligation d'évaluer et de mesurer les risques liés au volume sonore auquel sont exposés les salariés sur leur lieu de travail. Les différentes actions à mener prennent en compte trois seuils sonores, présentés notamment sur le site de l'INRS, 
l'institut nationale de recherche et de sécurité de la santé au travail. La première valeur (A) correspond à l'exposition sonore moyenne sur une journée de 8 heures, la deuxième valeur (C) au niveau maximal du son dans la journée. 

  • La valeur d'exposition inférieure - 80 dB(A) et 135 dB(C) - déclenche les premières actions de prévention
  • La valeur d'exposition supérieure - 85 dB(A) et 137 dB(C) - déclenche des actions correctives
  • La valeur limite d'exposition : 87 dB(A) et 140 dB(C) : ce seuil qui tient compte de l'atténuation du bruit avec une protection individuelle, ne doit jamais être dépassé.

Les obligations vont crescendo en fonction des seuils atteints : de la mise à disposition des protecteurs individuels contre le bruit (PICB) à l'adoption immédiate de mesure de réduction du bruit. "Dès une exposition moyenne à 80 dB, l'employeur à l'obligation de mettre à disposition des protections auditives à ses salariés , les règles de prévention des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs exposés au bruit sont déterminées d'une part par les articles R. 4213-5 à 6 et d'autre part les articles R. 4431-1 à 4 du Code du travail", souligne Faïza Bossy. 

Quelles sont les professions concernées au travail ? 

Les secteurs de l'industrie et de la construction sont les plus concernés par un volume sonore trop élevé, selon l'étude Sumer 2010 relayée par l'INRS. "Les expositions de longue durée (plus de 20 heures par semaine) à des niveaux élevés (plus de 85 dB/(A)) concernent 4,8 % des salariés. Les secteurs les plus concernés sont l'industrie (le chiffre passe à 16,8 %) et la construction (10,5 %). Un certain nombre de ces salariés seront atteints de surdité irréversible", note l'institut spécialiste de la santé au travail. 
Parmi les professions où le port de protection auditive est fréquent, on retrouve notamment : 

  • les artilleurs
  • les artificiers 
  • les plongeurs
  • les métiers du BTP
  • les personnels aéroportuaires 
  • les conducteurs de métro

Quel prix ? 

Les prix sont extrêmement variables en fonction du matériau, du niveau de sophistication, s'il s'agit de protection sur-mesure ou non...

Les protections auditives sont-elles remboursées ? 

Les protections auditives ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale. "S'il y a un risque avéré au travail, alors les protections auditives sont à la charge de l'employeur. Pour les patients qui souffrent d'un trouble auditif, ils entrent dans la catégorie dit RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé) et ces dispositifs peuvent alors être pris en charge", souligne Faïza Bossy. 

Merci au Dr. Faïza Bossy, médecin généraliste à Paris. 

ORL