Hyperacousie : cause, test, traitement, guérison

L'hyperacousie est un trouble de l'audition, se traduisant par une hypersensibilité de l'ouïe et par une intolérance à certains sons du quotidien. Le point sur ses causes, ses manifestations et traitements avec le Dr Laurent Tardivet, chirurgien ORL.

Hyperacousie : cause, test, traitement, guérison
© fizkes - 123RF

Définition : qu'est-ce que l'hyperacousie ?

L'hyperacousie est une hypersensibilité aux sons, jugés habituellement "normaux". Une sirène de pompiers, une soirée animée ou encore un simple couvert tombant de la table sont autant de situations intolérables pour les gens qui en sont atteints. "Ce n'est pas une perception augmentée mais bien une baisse auditive sur certaines fréquences qui fait le lit de cette pathologie. Le son est perçu de manière altérée, fragmentée et génère alors un inconfort majeur", commente le Dr Laurent Tardivet.

Causes : signes d'un acouphène, de l'autisme ?

Les causes de l'hyperacousie ne sont pour l'instant pas clairement identifiées. L'hypersensibilité au bruit peut toutefois être la conséquence d'une détérioration des cellules régulatrices ou d'un dérèglement auditif. Certaines causes sont tout de même évoquées pour expliquer l'hyperacousie, parmi lesquelles : un traumatisme crânien, l'exposition prolongée à des bruits trop élevés, une infection de l'oreille, ou l'autisme. De nombreuses conditions favorisent également sa survenue : la migraine, la fatigue, le sommeil de mauvaise qualité, l'anxiété et parfois d'authentiques pathologies de l'oreille interne. "Son association fréquente avec l'acouphène aggrave l'isolement. Vivant dans la crainte de cette douleur auditive, le patient n'ose plus sortir et se coupe du monde sonore, aggravant de fait l'intolérance aux sons, indique le chirurgien ORL. Cette atteinte initialement née d'un trouble auditif est très largement amplifiée et entretenue par le système nerveux central." 

Quels sont les symptômes ? 

L'hyperacousie se manifeste par une intolérance à certains sons habituellement bien supportés. Il s'agit le plus souvent de bruits du quotidien tels que le volume sonore d'une conversation normale, le bruit d'un aspirateur, la sonnerie du téléphone, etc. Pour autant, cela ne signifie pas que le patient hyperacousique entend mieux que les autres. Cette intolérance est généralement associée à d'autres symptômes tels que la douleur, des migraines, de la fatigue, ou des nausées. L'hyperacousie peut être liée aux acouphènes : les personnes souffrant d'acouphènes sont souvent touchées par l'hyperacousie et de la même manière, les personnes présentant une hyperacousie présentent fréquemment des acouphènes.

Diagnostic et test

La consultation d'un médecin est vivement conseillée. Il pourra orienter le patient vers un spécialiste ORL en vue de tests auditifs et de la prescription d'un traitement adapté. "Un bilan auditif complet est la première étape pour comprendre l'origine de l'hyperacousie. Une fois les anomalies organiques éliminées, une prise en charge de l'état général, du stress et de l'anxiété mais aussi du sommeil sera indiquée", observe le spécialiste. 

Que faire pour soigner une hyperacousie ?

Le traitement prescrit pour soulager l'hyperacousie dépend des cas. Généralement, il est recommandé aux personnes atteintes d'hyperacousie de protéger leurs oreilles des bruits excessifs, mais uniquement lorsque cela s'avère nécessaire. Se protéger des bruits insupportables n'est pas la meilleure solution, car cela risque d'accentuer l'intolérance à long terme. Peuvent être proposées pour traiter l'hyperacousie : une rééducation de l'oreille au moyen d'un générateur de bruit blanc, ou une thérapie de désensibilisation en s'exposant graduellement aux bruits insupportables. Des traitements complémentaires peuvent être envisagés pour éliminer le stress et favoriser la relaxation, comme la sophrologie ou l'ostéopathie. 

Peut-on en guérir ?

"Les audioprothèses visant à limiter les sons forts vont permettre, par un recul progressif de cette limite sur plusieurs semaines ou mois, de réhabituer l'individu à se confronter aux sons forts et à réintégrer peu à peu le monde sonore normal. Cette thérapie très technique ne peut être mise en place que par l'action conjointe d'un audioprothésiste chevronné et d'un médecin ORL averti. Elle aboutit pourtant, si tous les aspects sont considérés, à une amélioration voire une guérison fréquente", rassure le Dr Laurent Tardivet.

Prévention 

En prévention, il est vivement conseillé de se protéger de tout bruit excessif par quelque moyen que ce soit. Le port de protections auditives (casque antibruit, bouchons d'oreilles) est conseillé en cas d'exposition prolongée à un fort niveau sonore : travaux, environnement professionnel bruyant, circuit automobile, concert, etc. 
Merci au Dr Laurent Tardivet, chirurgien ORL à Nice. www.orl-nice.fr

ORL