Cruralgie : symptômes, cause, durée, traitement, que faire ?

"Cruralgie : symptômes, cause, durée, traitement, que faire ?"

La cruralgie est la compression du nerf crural, ce qui entraîne une douleur de la fesse et de la cuisse, proche de la sciatique. Quels sont les symptômes d'une cruralgie ? Les causes ? Quelle durée ? Quels sont les traitements pour la soulager ? Quand refaire du sport ?

La cruralgie (parfois appelée la névralgie crurale) est la compression du nerf crural (un nerf moteur et sensitif de la face antérieure de la cuisse), ce qui provoque une douleur d'un membre inférieur, allant de la fesse jusqu'au pied. Quels sont les symptômes d'une cruralgie ? Combien de temps durent-ils ? Est-ce qu'on peut en guérir ? Comment faire passer une cruralgie ? Avec quel traitement ? Focus sur ce trouble proche de la sciatique

Définition : c'est quoi une cruralgie ?

La cruralgie, parfois appelée la névralgie crurale, est un trouble qui n'est pas très éloigné de la sciatique (voilà pourquoi on la surnomme parfois la sciatique du devant). Elle est liée à la compression ou l'inflammation de la racine d'un nerf au niveau des vertèbres lombaires. Dans le cas de la cruralgie, ce nerf s'appelle le nerf crural ou fémoral : il s'agit du nerf moteur et sensitif de la face antérieure de la cuisse. Cette affection provoque des douleurs du membre inférieur, du devant de la cuisse allant jusqu'au pied. En cas d'atteinte au niveau de la racine du nerf, la douleur remonte jusqu'au bas du dos : on parle de lombocruralgie.

Schéma du nerf fémoral
Schéma du nerf crural ou fémoral © Alila Medical Media - stock.adob / Journal des Femmes

Quelles sont les causes possibles d'une cruralgie ?

►Une hernie discale peut comprimer la racine du nerf crural au niveau de la 3e et 4e vertèbres lombaires. La hernie discale se forme en cas d'hyperpression sur le disque intervertébral, un anneau fibreux chargé de conférer une certaine souplesse à la colonne vertébrale et amortir les chocs. Mais il arrive que le disque s'écrase et migre dans le canal rachidien par lequel passe le nerf crural. Une saillie qui peut coincer le nerf. Une hernie discale ne s'accompagne pas toujours d'une cruralgie.

► Une arthrose peut également irriter la racine du nerf et provoquer une cruralgie.

► Un hématome du muscle psoas, qui rattache la cuisse au tronc, peut également comprimer le nerf fémoral.

► Rarement, la cruralgie peut être due à une infection ou une tumeur cancéreuse.

Quels sont les symptômes d'une cruralgie ?

La compression du nerf fémoral provoque une douleur dans le bas du dos, le devant de la cuisse et la face interne du genou. "Dans le cas d'une atteinte arthrosique ou une compression du nerf par le disque intervertébral, ces douleurs surviennent lors du mouvement, à la marche par exemple", illustre le Pr Aleth Perdriger, Cheffe de Service de Rhumatologie du CHU de Rennes. Lorsque les fonctions sensitivo-motrices du nerf fémoral sont touchées, le patient peut aussi ressentir :

  • des picotements,
  • des décharges électriques
  • des difficultés pour bouger sa jambe ou son pied.

Dans le cas où la cruralgie est causée par une infection ou une tumeur, les douleurs deviennent de plus en plus intenses, et surviennent au repos ou au cours de la nuit. Elles peuvent aussi s'accompagner de fièvre.

Quand consulter ?

L'apparition des symptômes cités ci-dessus nécessitent une consultation médicale (médecin généraliste, rhumatologue). Toutefois, ce caractère inquiétant de la cruralgie est rare. En effet, "dans la grande majorité des cas, la cruralgie est douloureuse mais n'est pas grave", tient à rappeler Aleth Perdriger. 

Quelle est la durée d'une cruralgie ?

Selon l'Institut parisien du Dos, la cruralgie peut durer de quelques semaines à quelques mois (jusqu'à 6 mois parfois). Il faut au moins 15 jours de repos et le traitement médical est prescrit généralement pour une période de 4 à 6 semaines. La hernie discale peut se résorber en 3 à 6 mois en moyenne.  

Comment pose-t-on un diagnostic de cruralgie ?

Le diagnostic de la cruralgie repose essentiellement sur l'interrogatoire du patient et l'observation des symptômes. Lors de son examen clinique, le médecin demandera au patient de s'allonger sur le ventre et de fléchir le genou vers la fesse, ce qui devrait déclencher la douleur décrite. On appelle cela le signe de Lasègue inversé ou signe de Léri. "Des examens complémentaires tels qu'une radiologie, un scanner ou une IRM du rachis peuvent être utiles lorsque le patient présente des douleurs qui apparaissent au repos ou dans la nuit car elles peuvent être le signe d'une infection ou la présence d'une tumeur", explique la rhumatologue. De même, ces examens d'imagerie peuvent être nécessaires en cas de cruralgie persistante non soulagée par le traitement.

Une fois la douleur passée, il faut rapidement se remettre en mouvement

Quel est le traitement pour soigner une cruralgie ?

Le traitement initial de la cruralgie a pour objectif de réduire la douleur. Il repose sur une prescription d'antidouleurs (anti-inflammatoires, antalgiques et un décontractant musculaire) et du repos (au moins 15 jours). En cas de persistance de la cruralgie, une infiltration de corticoïdes peut être réalisée par un rhumatologue ou un radiologue. "Une fois la douleur passée, il faut rapidement se remettre en mouvement, insiste le Pr Aleth Perdriger. Un disque abîmé ou une arthrose ne guérissent pas, ils ne font que cicatriser. Pour se remettre plus vite et éviter une récidive, il faudra donc remuscler sa sangle abdominale et son dos". La kinésithérapie donne également de bons résultats dans la plupart des cas.

Peut-on guérir d'une cruralgie ?

Oui. Toutefois, pour certains patients, cela ne suffit pas : la cruralgie résiste aux traitements. Pour les soulager, une intervention chirurgicale pourra leur être proposée afin d'exciser la hernie discale. Un traitement qui permet de soulager plus de 8 patients sur 10.

Que faire après une crise de cruralgie ?

  • Se remuscler le dos et la sangle abdominale et ne pas arrêter ses activités physiques
  • Perdre du poids en cas de surpoids
  • Attendre que la hernie discale se résorbe totalement (généralement en 3 à 6 mois)

Merci au Pr Aleth Perdriger, Cheffe de Service de Rhumatologie du CHU de Rennes. 

Rhumatologie