Conjonctivite : symptômes, contagieux, durée, traitement

"Conjonctivite : symptômes, contagieux, durée, traitement"

La conjonctivite est une inflammation virale, allergique ou bactérienne de la conjonctive, la membrane qui recouvre le globe oculaire (l'œil) et l'intérieur de la paupière. Quels sont les symptômes ? Le traitement ? Soigner avec un collyre ? Est-ce contagieux ? Quelle durée ? Reconnaître et soigner une conjonctivite.

Une conjonctivite est une inflammation de la conjonctive, la membrane qui recouvre le blanc de l'œil (globe oculaire) et l'intérieur de la paupière. Elle peut être virale, bactérienne, consécutive à une allergie... Comment reconnaître une conjonctivite ? Quels sont les symptômes ? Les bons traitements ? Les meilleurs collyres ? Comment la soigner rapidement ? Quelle est la durée ? Est-ce contagieux ? Réponses. 

Définition : c'est quoi une conjonctivite ?

La conjonctivite correspond à une inflammation ou une irritation de la conjonctive de l'œil, c'est-à-dire la membrane qui recouvre le blanc de l'œil et le dessous des paupières. Elle peut être d'origine virale, bactérienne, allergique ou irritative (contact avec un produit toxique ou choc traumatique).

Si elle est causée par un virus, la conjonctivite est contagieuse pendant 1 à 2 semaines.

La conjonctivite est-elle contagieuse ?

Les conjonctivites bactériennes et virales sont très contagieuses et se transmettent facilement via les sécrétions lacrymales infectées ou les objets contaminés. La contagion s'effectue aussi avec de l'eau de piscine ou encore par la toux et les éternuements. Si elle est causée par un virus, la conjonctivite est contagieuse pendant 1 à 2 semaines. En revanche, la conjonctivite causée par une bactérie devient rapidement moins contagieuse à partir du moment où le traitement débute.

Schéma d'une conjonctivite
Schéma d'une conjonctivite © joshya - stock.adobe.com / Journal des Femmes

Quels sont les symptômes d'une conjonctivite virale ou bactérienne ?

Dans le cas d'une conjonctivite infectieuse (causée par une bactérie ou un virus) :

  • Les yeux sont rouges et larmoyants
  • La sensation d'avoir "du sable dans l'œil"
  • Des sensations de brûlures
  • Des démangeaisons
  • Un écoulement purulent (pus dans l'œil) 
  • Les paupières sont parfois "collées", notamment le matin au réveil.
conjonctivite yeux allergie virale bactérienne
Types de conjonctivites (allergique, virale, bactérienne) © 123RF-iimages

Quels sont les symptômes d'une conjonctivite allergique ?

La conjonctivite allergique apparaît en général de façon saisonnière ou lors d'un contact avec l'allergène (poils de chats, chiens, poussières, pollens, graminées, aliments…) et se caractérise par :

  • Des yeux rouges
  • Des yeux larmoyants
  • Des démangeaisons au niveau des yeux.
  • Une photophobie : la lumière et le soleil peuvent parfois gêner l'allergique
  • Une rhinite allergique avec des épisodes de toux, d'eczéma, de bronchites à répétition, ou d'asthme.

Quels sont les symptômes d'une conjonctivite toxique ?

La conjonctivite toxique, due à une exposition à un produit toxique comme des fumées ou des produits chimiques, et la conjonctivite traumatiques (suite à un coup par exemple), se caractérisent aussi par :

  • Une rougeur
  • Des larmoiements.
  • Parfois une baisse de l'acuité visuelle, ce qui doit mener à une évaluation en urgence par un ophtalmologue.

C'est quoi une conjonctivite Giganto Papillaire ?

Cette forme de conjonctivite qui n'est pas réellement d'origine allergique, est provoquée principalement par l'irritation de la surface oculaire au contact de lentilles, certains produits ophtalmiques ou de prothèses oculaires.

Quelles sont les causes d'une conjonctivite ?

Une conjonctivite peut avoir plusieurs origines :

  • La conjonctivite bactérienne : causée par un staphylocoque, un streptocoque ou un pneumocoque.
  • La conjonctivite virale : causée par des adénovirus (virus bénins), l'herpès, la rougeole ou la varicelle.
  • La conjonctivite allergique : provoquée par des allergènes comme la salive et les urines de chats, les acariens, les pollens, les moisissures, le latex, certains aliments ou les produits d'entretien par exemple.
  • La conjonctivite traumatique : causée par un corps étranger ou un choc par exemple.
  • La conjonctivite toxique : en cas de contact avec des produits chimiques ou de la fumée (avec un risque important de kératite en cas de baisse de la vue).

Quelle est la durée d'une conjonctivite ?

En moyenne, une conjonctivite dure une à deux semaines

Quand et qui consulter en cas de conjonctivite ?

Dès les premiers symptômes, il est indispensable de consulter son médecin traitant ou un ophtalmologiste. La conjonctivite est une maladie bénigne si elle est vite traitée.

Comment est posé le diagnostic d'une conjonctivite ?

Un bilan ophtalmologique est parfois nécessaire afin d'évaluer la sévérité de la conjonctivite. Le bilan ophtalmique est également utile à l'ophtalmologue pour prescrire le collyre adapté en fonction de la cause et de vérifier qu'il n'y a pas d'atteinte de la cornée.

Quel est le traitement d'une conjonctivite ?

Même si la guérison est le plus souvent spontanée, il est conseillé de consulter un médecin qui prescrira un traitement adapté en raison des nombreuses causes possibles.

► Dans un premier temps, des nettoyages des yeux plusieurs fois par jour, à l'aide d'une compresse stérile imbibée de sérum physiologique, sont recommandés pour diluer le pus et les germes, soulager la gêne et renforcer l'action du traitement. Pour décoller les yeux, un coton-tige imbibé d'eau stérile est généralement suffisante. Comme les conjonctivites infectieuses sont très contagieuses, il faut faire attention à bien se laver les mains avant et après avoir touché l'œil infecté, ne pas toucher l'œil sain après avoir touché l'œil infecté, et bien séparer le linge utilisé par le malade de celui des autres personnes du foyer. On recommande aussi d'éviter le port de lentilles correctrices le temps du traitement.

Les antibiotiques ne sont utiles qu'en cas de conjonctivite bactérienne.

► Collyre, pommades : un traitement est ensuite proposé en fonction de la cause. Les antibiotiques ne sont utiles qu'en cas de conjonctivite bactérienne. Néanmoins, le médecin peut tout de même en prescrire, sous forme de collyre ou de pommades pendant 7 à 10 jours. La conjonctivite virale se traite par une utilisation régulière d'un collyre antiseptique pendant quelques jours. Un antihistaminique sous forme de collyre est le plus souvent prescrit en cas de conjonctivite allergique en complément d'un bilan allergique. En cas de conjonctivite traumatique ou toxique, une consultation auprès d'un ophtalmologue est nécessaire.

Quels sont les remèdes naturels pour soigner une conjonctivite ?

Prévention : comment éviter la conjonctivite allergique ? 

  • Eviter de tondre le gazon soi-même lorsqu'il y a du pollen dans l'air
  • Jardiner avec des lunettes et un masque de protection
  • Faire entrer l'air dans la voiture lors des déplacements pendant la saison riche en pollens
  • Eviter le contact avec les animaux domestiques, en particulier les chats mais aussi la moquette et les tapis
  • Eviter la fumée de tabac et nettoyer régulièrement votre intérieur pour réduire les allergènes présents dans la maison.

Comment éviter l'allergie de contact ?

Au niveau de l'œil et des paupières, utilisez des produits de maquillage et d'entretien des lentilles les moins allergisants possibles. Ne réutilisez pas un produit avec lequel vous avez eu une irritation et mettez des larmes artificielles pour diminuer l'irritation de l'œil en cas de sécheresse.

Comment éviter la conjonctivite infectieuse ?

Pour prévenir la transmission des conjonctivites virales ou bactériennes, pensez à vous laver les mains avant de toucher vos yeux (pour mettre vos lentilles de contact, par exemple). Évitez aussi de mettre les doigts dans vos yeux ou de frotter vos paupières et jetez éventuellement votre maquillage pour les yeux, si vous l'avez utilisé juste avant l'apparition de la conjonctivite. Il peut avoir été contaminé si la conjonctivite était infectieuse.

Quels sont les risques de complications de la conjonctivite ?

•  Kérato-conjonctivite

Une conjonctivite peut s'aggraver et s'accompagner d'une atteinte de la cornée, le terme de Kérato-conjonctivite est alors évoqué. La kératite correspond à une atteinte de la cornée provoquant une baisse de la vision ainsi des douleurs violentes aggravée à la lumière. La kératite nécessite une consultation ophtalmique rapide car elle peut se compliquer de troubles de la vision.  La kérato-conjonctivite associe une kératite à la conjonctivite. Elle survient essentiellement au cours de la période printanière ou estivale, provoquée par une allergie aux pollens, il s'agit dans ce cas d'une kératoconjonctivite vernale qui touche plus souvent les jeunes garçons et disparaissent spontanément dans 90% des cas à l'adolescence. Cette kérato conjonctivite peut se compliquer par exemple d'ulcère de la cornée ou d'une baisse de l'acuité visuelle. La kérato-conjonctivite peut également s'observer en dehors de la période pollinique.

• Blépharo-conjonctivite

La blépharo-conjonctivite allergique associe une blépharite d'origine allergique à une conjonctivite allergique. Elle provoque une inflamation de la peau des paupières. La blépharoconjonctivite se complique souvent d'une infection staphylococcique, d'un herpès, ou parfois également d'une cataracte ou de troubles de la vision.

Le conseil du médecin

"Faites particulièrement attention si vous portez des lentilles de contact qui peuvent être source de conjonctivite ou d'irritation si elles ne sont pas bien entretenues et dans certaines situations à risque (un milieu de travail sale et poussiéreux, en cas d'allergie ou de sécheresse oculaire). Si l'inflammation est accompagnée de fortes douleurs et/ou d'une perte de l'acuité visuelle, il est primordial de consulter votre médecin rapidement" conseille le Dr Claire Lewandowski, médecin spécialisé en médecine générale.

Ophtalmologie