Oreille : interne, externe, anatomie, rôle, fonctionnement

Organe pair du corps humain, l'oreille nous permet d'entendre mais aussi d'assurer notre équilibre. Interne, externe, moyenne... Quelle est l'anatomie de l'oreille ? Ses maladies ? Ses examens ? Composition, schéma, fonctions avec le Dr Jean-Marc Juvanon, praticien ORL à l'hôpital de Fontainebleau et membre de la SFORL.

Oreille : interne, externe, anatomie, rôle, fonctionnement
© kwangmoo

Définition : qu'appelle-t-on oreille ?

L'oreille est l'organe de l'audition et de l'équilibration. Chaque individu compte 2 oreilles. 

Rôle et fonctionnement de l'oreille

C'est un organe pair du corps humain qui assure deux fonctions distinctes : l'audition et l'équilibre. Les sons sont captés au niveau du pavillon auriculaire. "Ils font vibrer le tympan, puis la chaîne des osselets de l'oreille moyenne, qui les amplifie et leur permet d'atteindre la cochlée (ou limaçon). Celle-ci a pour fonction d'analyser et de convertir les vibrations sonores en influx nerveux, explique le Dr Jean-Marc Juvanon, praticien ORL à l'hôpital de Fontainebleau et membre de la SFORL. Grâce au nerf auditif, l'influx est transmis jusqu'à la zone du cerveau dédiée (cortex auditif) qui traite les informations reçues. L'oreille écoute, mais c'est le cerveau qui comprend." L'équilibre est quant à lui assuré par le vestibule situé dans l'oreille interne.

Anatomie et schéma de l'oreille

L'oreille se compose de trois grandes zones :

  • l'oreille externe est constituée du pavillon et du conduit auditif externe
  • l'oreille interne englobe la cochlée et le vestibule postérieur
  • l'oreille moyenne contient le tympan, le marteau, l'enclume, l'étrier, la trompe d'Eustache ainsi que la mastoïde.
Schéma de l'oreille
Schéma de l'oreille © normaals - 123RF

Oreille interne : c'est quoi ?

L'oreille interne assure une double fonction : l'audition via la cochlée mais aussi l'équilibration à travers le vestibule. Ce dernier renferme en effet des éléments sensoriels envoyant des informations sur la position et les mouvements permettant d'assurer l'équilibre. "Ce n'est pas le seul organe impliqué dans l'équilibre : le système nerveux et la vision sont également fortement impliqués" précise le Dr. Juvanon.

Oreille externe : c'est quoi ?

L'oreille externe constitue la partie apparente de l'appareil auditif. Elle se compose du pavillon auriculaire et du canal auditif externe. Le pavillon a pour mission principale de concentrer les ondes (sons) et de les amplifier avant que celles-ci ne soient transmises via le conduit auditif.

Oreille moyenne : c'est quoi ?

Située entre le tympan et l'oreille interne, l'oreille moyenne est une cavité remplie d'air, qui communique avec l'extérieur par l'intermédiaire de la trompe d'Eustache. "La pression de cet air doit être constamment équilibrée avec la pression extérieure, faute de quoi des douleurs apparaissent, confie le spécialiste. Notamment en avion, en plongée, etc."

Maladies de l'oreille

De nombreuses pathologies peuvent affecter l'appareil auditif parmi lesquelles : les otites, la perforation du tympan, les acouphènes, l'hyperacousie ou encore les troubles vestibulaires (maladie de Ménière).

  • Les otites : l'otite est une inflammation et/ou une infection qui peut toucher les différents niveaux de l'oreille : externe, interne ou moyenne. On parlera, par exemple, d'otite externe lorsque l'inflammation touche le conduit auditif externe (otite du baigneur). 
  • La perforation du tympan :  elle est en général d'origine traumatique ou infectieuse. "Par exemple, lorsqu'un jeune enfant s'enfonce un crayon dans une oreille ou lors du nettoyage avec un coton-tige, précise l'ORL. Plus rarement, un tympan peut éclater lors d'une explosion ou pendant une plongée sous-marine si la différence de pression est trop importante." Les otites infectieuses sont également une cause de perforation du tympan. "Lorsqu'un épanchement de pus se forme derrière le tympan, ce dernier peut finir par se percer" confirme le médecin.
  • Les acouphènes : ce sont des sifflements ou des bourdonnements entendus seulement par le patient. Ils peuvent survenir à la suite d'un traumatisme sonore aigu (concert trop fort, soirée en boîte de nuit, explosion, etc.) ou lors du vieillissement naturel de l'oreille (presbyacousie).
  • L'hyperacousie : c'est une hypersensibilité aux sons qui peut-être plus ou moins importante voire douloureuse. 
  • La déficience auditive : si les causes les plus courantes de déficience auditive sont le bruit et le vieillissement, certaines pathologies ou des infections chroniques de l'oreille (otites) peuvent également affecter l'audition. Par exemple, l'otospongiose, une atteinte de l'oreille moyenne souvent héréditaire qui se caractérise par un trouble du métabolisme osseux de la chaîne des osselets entraîne une surdité de transmission progressive. Le neurinome de l'acoustique, lui, est une tumeur bénigne qui prend naissance dans les cellules entourant le nerf vestibulaire et peut provoquer au fur et à mesure de sa croissance une perte d'audition.
  • La maladie de Ménière : c'est un trouble du vestibule, situé dans l'oreille interne et essentiel dans la gestion de l'équilibre. La maladie de Ménière s'accompagne de crises de vertiges, d'acouphènes et de nausées.

Quels sont les examens de l'oreille ?

L'examen clinique de l'oreille se fait à l'aide d'un otoscope, un petit instrument médical qui permet l'inspection du conduit auditif externe et du tympan. "Le spécialiste utilise un microscope binoculaire et peut s'aider d'un micro-aspirateur pour évacuer cérumen ou autres sécrétions (pus, sang, etc.)" précise le Dr. Juvanon. L'audiogramme permet, quant à lui, de tester la capacité auditive du patient et d'identifier une déficience.

Qui est le spécialiste de l'oreille ?

Le spécialiste de l'oreille est le médecin oto-rhino-laryngologiste (ORL).

Merci au Dr Jean-Marc Juvanon, praticien ORL à l'hôpital de Fontainebleau et membre de la Société Française d'ORL (SFORL)

Anatomie