Immunosuppresseur : c'est quoi, liste, effets secondaires

Les immunosuppresseurs, ou immunodépresseurs, sont des médicaments qui réduisent ou bloquent les réactions immunitaires de l'organisme. Il existe différentes classes de médicaments immunosuppresseurs. Quelles sont leurs indications ? Les effets secondaires ? Les réponses avec le Dr Pierre Marquet.

Immunosuppresseur : c'est quoi, liste, effets secondaires
© olegdudko-123RF

Définition : c'est quoi un immunosuppresseur ? 

"Un immunosuppresseur est un médicament qui diminue les défenses immunitaires de l'organisme" définit le Pr Pierre Marquet, Chef du Service de Pharmacologie, toxicologie et pharmacovigilance au CHU de Limoges et Directeur de l'unité INSERM "Pharmacologie et Transplantation". Il explique : "il existe plusieurs formes d'immunité dans l'organisme : une innée et une acquise, l'immunité acquise se partageant en deux grandes catégories, une immunité cellulaire et une immunité humorale qui fait appel aux anticorps. Les médicaments immunosuppresseurs sont orientés vers l'immunité innée, humorale ou cellulaire. En fonction des indications, ce ne sont pas les mêmes immunosuppresseurs qui sont utilisés" précise ce spécialiste. 

Quelles sont les indications des immunosuppresseurs ? 

Les immunosuppresseurs de première ligne agissent au niveau de l'immunité cellulaire ou humorale. Ils sont utilisés dans différentes formes de greffes et de transplantations (greffe de moelle, transplantations d'organes ou de tissus, situations dans laquelle il y a un besoin de diminuer la réponse immunitaire), ou dans le cadre du traitement de maladies auto-immunes, telles que le lupus érythémateux, le syndrome néphrotique idiopathique, les hépatites auto-immunes, les anémies hémolytiques auto-immunes, etc.


Les médicaments anti-inflammatoires sont également immunosuppresseurs. Ils réduisent la réponse immunitaire innée. Ils sont utilisés pour les maladies inflammatoires chroniques. Les immunosuppresseurs utilisés contre l'immunité cellulaire sont par exemples: 

  • la Ciclosporine,
  • l'azathioprine,
  • les corticoïdes, 
  • des anticorps (immunoglobulines anti-lymphocytaires). 

Exemples d'immunosuppresseurs utilisés contre l'immunité humorale :

  • le Rituximab
  • Le Bortézomib
  • Les corticoïdes

Exemples d'immunosuppresseurs utilisés contre l'immunité innée :

Quels sont les effet indésirables et dangers des immunosuppresseurs ? 

"Les immunosuppresseurs ont tous comme effet indésirable de favoriser les infections (virales, bactériennes, parasitaires, fongiques), les lymphomes et les cancers (notamment cutanés), car ils baissent les défenses immunitaires" informe le Pr Pierre Marquet. "Les différentes classes d'immunosuppresseurs ont en outre des effets indésirables propres (hypertension artérielle, pré-diabète ou diabète, néphrotoxicité, hypercholestérolémie…) Ces effets indésirables différents sont souvent favorisés par de fortes doses de médicament." "C'est en partie pour cette raison que beaucoup de patients reçoivent plusieurs médicaments immunosuppresseurs en même temps, ce qui permet de diminuer la dose de chacun et d'éviter ou de limiter les effets indésirables, tout en cumulant l'effet thérapeutique recherché, l'immunosuppression. Si des effets indésirables gênants ou graves apparaissent néanmoins, les médecins essaient de remplacer le médicament responsable par un autre (il en existe au moins 5 familles différentes)" explique le Pr Marquet.  

Chez qui sont-ils contre-indiqués ?

Les immunosuppresseurs ont peu de contre-indications. Ils sont contre-indiqués chez des personnes qui sont immunodéprimées, à cause de maladies génétiques ou de traitements comme les chimiothérapies. "Cependant, ces contre-indications sont relatives car ces médicaments doivent obligatoirement être administrés dans certaines indications" indique le Pr Marquet, qui précise en outre qu'en dehors des infections et des cancers, les autres contre-indications varient selon les médicaments. "Nous pouvons donc contourner ces contre-indications en proposant un médicament immunosuppresseur à la place d'un autre". 

Merci au Pr Pierre Marquet, Chef du Service de Pharmacologie, toxicologie et pharmacovigilance au CHU de Limoges et Directeur de l'unité INSERM " Pharmacologie et Transplantation ".

Source : Médicaments et système immunitaire : les médicaments immunosuppresseurs (IS) Pierre Marquet, Pharmacomedicale.org

Types de médicaments