Lupus érythémateux discoïde : définition, signes, traitement

"Lupus érythémateux discoïde : définition, signes, traitement"

Le lupus érythémateux discoïde est une maladie inflammatoire chronique de la peau caractérisée par des plaques rouges avec des squames, souvent sur le visage. Définition, symptômes et traitements avec le Pr Zahir Amoura du service de Médecine interne Centre National de Référence Lupus de la Pitié Salpêtrière.

Définition : qu'est-ce que le lupus érythémateux discoïde ?

Le lupus érythémateux discoïde est une maladie inflammatoire chronique de la peau, un sous-type du lupus cutané, le lupus discoïde peut ou pas être associé à un lupus systémique, qui présente les atteintes de plusieurs organes, notamment la peau.

Lupus aigu ou chronique : quelles différences ?

"Le lupus érythémateux discoïde est une forme chronique, et uniquement chronique, du lupus cutané car l'atteinte cicatricielle due aux lésions ne disparaît pas", note le Pr Zahir Amoura. C'est pourquoi le lupus érythémateux discoïde est également appelé lupus érythémateux discoïde chronique.

Quels sont les symptômes ?

"Le lupus érythémateux discoïde débute par des plaques rouges et squameuses, le plus souvent situées sur le visage et le cuir chevelu et qui évoluent au centre, en une atrophie de la peau. Cette atrophie - en forme de disque d'où le terme de discoïde - entraîne des cicatrices qui ne disparaissent pas", développe Zahir Amoura. Le plus souvent les lésions apparaissent sur les zones de la peau exposées à la lumière. "Situées sur le cuir chevelu, elles entraînent la perte des cheveux (alopécie). On peut voir apparaître les lésions sur les joues, les oreilles et plus rarement sur le reste du corps", précise notre expert. Si les lésions apparaissent sur l'ensemble du corps, elles sont alors majoritairement annonciatrices d'un lupus systémique.

Photos de lupus cutané
Photos de lupus cutané © Pr Zahir Amoura

Quelle est la cause ?

Aucune cause spécifique n'a été identifiée dans l'apparition du lupus. Comme pour les autres lupus on sait qu'il existe des facteurs génétiques, environnementaux comme le tabac et les rayons UV.

Comment est posé le diagnostic ?

"Outre l'examen clinique, une biopsie cutanée des lésions dermatologiques permettra de poser le diagnostic", explique le Pr Amoura. Une prise de sang devra également être effectuée à la recherche d'anticorps spécifiques pour écarter ou confirmer la piste du lupus systémique, auquel l'atteinte cutanée discoïde peut être associée. Le lupus discoïde isolé est pris en charge par un dermatologue.

Quel est le traitement ?

Les lésions du lupus discoïde nécessitent un traitement en urgence

La prise en charge dépendra de la gravité de l'atteinte cutanée. "L'hydroxychloroquine, médicament immunomodulateur, est le traitement de première intention. Si cela ne fonctionne pas, on utilise des traitements immunosuppresseurs, qui diminuent l'hyperactivité du système immunitaire, comme le methotrexate. Le Thalidomide est, enfin, préconisé dans les formes encore plus réfractaires", développe notre interlocuteur. Les lésions du lupus discoïde nécessitent un traitement en urgence pour éviter au maximum les cicatrices, le plus souvent situées sur le visage.

Quelle est l'évolution de la maladie ?

Le lupus discoïde se soigne bien. Toutefois, "si la partie inflammatoire, rouge et squameuse, disparaît, la partie discoïde, le cercle blanc et la peau très fine, ne disparaît pas totalement", note notre expert. Les cicatrices définitives très inesthétiques du lupus discoïde peuvent provoquer un retentissement psychologique très lourd pour le patient, des conséquences de la maladie qu'il faut prendre au sérieux.

Le lupus érythémateux discoïde n'impacte pas l'espérance de vie.

Quelle est l'espérance de vie ?

Le lupus érythémateux discoïde n'impacte pas l'espérance de vie.

Merci au Pr Zahir Amoura du service de Médecine interne Centre National de Référence Lupus de la Pitié Salpêtrière.

Maladies et infections de la peau