Phototype de peau : classification de 0 à 6, comment savoir le sien ?

Le phototype est une catégorisation "technique" des types de peaux se basant sur la couleur (carnation) de la peau en association avec la couleur des yeux et des cheveux. Comment connaître le sien ? Pourquoi ? Quels sont les phototypes les plus à risque au soleil ? Eclairage du Dr Ioannis Dimitriadis, dermatologue à Paris.

Phototype de peau : classification de 0 à 6, comment savoir le sien ?
© Dean Drobot -123RF

Définition : qu'est-ce qu'un phototype ?

Le phototype est une catégorisation "technique" des types de peaux se basant sur la couleur (carnation) de la peau en association avec la couleur des yeux et des cheveux tout en prenant en compte la réaction de la peau vis-à-vis de leur sensibilité au rayonnement ultraviolet. Le phototype permet une estimation du risque lié à l'exposition au soleil pour chaque type de peau et la détermination de l'importance des protections nécessaires. Les personnes ayant une peau claire ont plus de risques de cancer cutané lors de l'exposition solaire étant donné l'absence relative de pigmentation.

Attention : "Sur le plan pratique, le phototype ne s'applique pas aux enfants et aux adolescents. L'exposition est proscrite, puisque des coups de soleil dans l'enfance font favoriser l'apparition de mélanomes à l'âge adulte" prévient le Dr Ioannis Dimitriadis, dermatologue à Paris.

Classification : quels sont les différents types de peau ?

7 phototypes ont été identifiés, qui correspondent à 7 types de peaux et couleurs des yeux et de cheveux. S'ils étaient 6 à l'origine, du type 1 au type 6, le phototype 0 est de plus en plus utilisé pour les personnes albinos. Plus le phototype est faible, plus le sujet a besoin de se protéger du soleil afin d'éviter le développement de cancer de la peau.

phototype de peau
Phototype de peau de 1 à 6. © Dean Drobot -123RF

Phototype 0

La peau est très blanche, les cheveux sont blanc jaune pâle. Ce phototype est dédié aux personnes albinos, qui, ne synthétisant pas la mélanine, ne peuvent pas s'exposer au soleil.

• Phototype 1

La peau est très claire, blanche, les cheveux sont blonds ou roux, les yeux bleus ou verts et des tâches de rousseur qui apparaissent très rapidement en cas d'exposition. La peau brûle facilement, ne bronze jamais.

• Phototype 2

La peau est très claire et peut devenir hâlée, les cheveux sont blonds ou châtains clairs, des taches de rousseur apparaissent au soleil. Peau qui brûle facilement et bronze à peine.

• Phototype 3

La peau est modérément claire, les cheveux sont blonds ou châtains, et il n'y a peu ou pas de taches de rousseur. La peau brûle modérément, bronze graduellement.

• Phototype 4

La peau est mate, les cheveux sont châtains ou bruns, et il n'y a aucune tache de rousseur. La peau brûle à peine, bronze toujours bien.

• Phototype 5

La peau est brune foncée, naturellement pigmentée, les cheveux et les yeux sont noirs. La peau brûle rarement, et bronze beaucoup.

Phototype 6

La peau est noire, les cheveux et yeux sont noirs. La peau ne brûle que peu. Mais "contrairement à ce que l'on peut croire, les personnes à phototype 6 peuvent subir les mêmes conséquences lors d'une exposition solaire. Elles ne feront peut-être pas de coup de soleil patent, comme on les voit chez les personnes à phototype clair. Cependant, même si elles font plutôt un discret érythème solaire, elles peuvent avoir des cloques de brûlures en cas d'exposition solaire prolongée" souligne le Docteur Dimitriadis.

"Au-delà de 50 grains de beauté, même un phototype 3 est à risque de cancer de la peau"

Test : comment déterminer son phototype ?

Déterminer son propre phototype peut être "piégeux", prévient le dermatologue. "Des personnes vont plutôt, par exemple, se dire phototype 3 alors qu'elles sont 2, elles sous-estiment et prennent alors plus de risques de développer un cancer (carcinome spinocellulaire ou carcinome basocellulaire) en s'exposant plus au soleil sans une photoprotection adaptée."

Pour déterminer votre phototype : il convient de prendre en compte les critères de carnation de la peau, des cheveux et des yeux ainsi que la réaction de la peau à l'exposition au soleil : y a-t-il un érythème solaire ou non, est-il immédiat, la peau bronze-t-elle ? Le docteur Dimitriadis souligne qu"il est "souvent difficile de faire la différence entre les types 2,3 et 4. Vous pouvez aller voir un dermatologue pour confirmer votre résultat".

Nombre de grains de beauté : Pour compléter le phototype et la possibilité d'exposition aux ultraviolets, le docteur Dimitriadis ajoute "un autre élément, qui ne fait pas partie du phototype, mais à ne pas oublier, qui est le nombre de grains de beauté. Au-delà de cinquante, même avec un phototype 3, il y a un risque élevé de développer un mélanome, le cancer de la peau le plus agressif".

A partir d'un phototype 4, il y a plus de risques de taches brunes.

Phototype et UV : quels risques lors d'une exposition au soleil ?

→ "Plus la peau est claire, plus on se brûle et donc le risque de cancer cutané est élevé. Les carcinomes basocellulaires, les kératoses actiniques et les carcinomes spinocellulaires (carcinomes épidermoïdes cutanés) se développent plus chez les phototypes les plus clairs" prévient le dermatologue.

→ "Plus la peau est foncée, donc plus le phototype est élevé, plus les spécialistes se méfient des soins cosmétiques de type laser ou peeling. En effet, ces peaux présentent plus de risques d'avoir des séquelles pigmentaires, appelées "hyperpigmentation post-inflammatoire" au décours d'un acte médical ou cosmétique engendrant une rougeur transitoire" détaille le Docteur Dimitriadis. Il continue : "Les gens au phototype 6 peuvent présenter, entre autres, de la dermatite atopique, forme d'eczéma constitutionnel, se manifestant par des plaques rouges et prurigineuses, qui risquent de foncer davantage sous le soleil. Par ailleurs, plus le phototype est élevé, à partir de 4, plus il est possible de développer des taches brunes d'hyperpigmentation. "

Merci au Dr Ioannis Dimitriadis, dermatologue à Paris.

Maladies et infections de la peau