Poussée d'acné au soleil : solutions, éviter l'effet rebond

Après ou pendant une exposition au soleil, des petits boutons peuvent apparaître, tant sur le visage que sur le décolleté ou dans le dos. Pourquoi ? Est-ce que le soleil peut réduire l'acné ? Ou au contraire l'aggraver ? Que faire contre ces boutons ? Réponses avec le Dr Flora Fischer, dermatologue.

Poussée d'acné au soleil : solutions, éviter l'effet rebond
© Jacob Ammentorp Lund

Acné après soleil : qu'est-ce que c'est ?  

"L'acné au soleil peut parfois survenir même si la personne n'a pas ou peu d'acné en tant normal. Mais elle concerne surtout les personnes qui ont des prédispositions à l'acné" explique le Dr Flora Fischer, dermatologue. "Les principales différences entre une acné ordinaire et une poussée d'acné au soleil est que cette dernière se déclenche après les expositions et parfois de manière plus fulgurante et plus inflammatoire qu'une acné habituelle."

A quoi ressemblent les boutons ?

Il s'agit souvent de poussées inflammatoires qui se traduisent par l'apparition de nodules soit des boutons rouges et douloureux, de papulo-pustules (boutons blancs) sur les zones découvertes et exposées telles que le visage, le décolleté et le dos. "Ces zones sont également des bastions habituels de l'acné."

Quels sont les effets du soleil sur l'acné ? 

"Dans un premier temps, le soleil a un effet asséchant sur les glandes sébacées, responsables de la production de sébum et donc de l'apparition des boutons. C'est pour cela que la peau est plus belle au début et pendant l'exposition solaire" explique le Dr Flora Fischer. "Mais après cette phase d'assèchement et d'exposition, tout le système se remet en place et une hyperséborrhée réactionnelle va avoir lieu, cela signifie que les glandes sébacées, asséchées, vont produire davantage de sébum et que tout va ressortir d'un coup."  "C'est pour cette raison que l'on constate une recrudescence de consultations après l'été, en septembre/octobre." Enfin il faut faire très attention en cas de peau acnéique : "Le plus souvent, elles sont déjà fragilisées par des traitements anti-acné très asséchants comme ceux avec du peroxyde de benzoyle, un anti-inflammatoire ou des rétinoïdes anti-kystique. Le soleil, qui agresse aussi la peau, peut créer une irritation supplémentaire."

Peut-on s'exposer au soleil si on a des cicatrices d'acné ? 

"Non, l'exposition au soleil si l'on a des cicatrices d'acné est à éviter car il y a un risque d'hyperpigmentation des cicatrices et des lésions" prévient la dermatologue. Cette recommandation vaut également pour les autres types de cicatrices quelles soient fibreuses ou inflammatoires. "Il faut faire très attention au soleil car elles sont fragiles, se pigmentent de façon différente de la peau normale." 

→ Le mieux : "Appliquez de la crème solaire à indice élevé ou une crème cicatrisante spécifique contenant un indice de protection UV" conseille le Dr Fischer.

Comment protéger sa peau acnéique au soleil ? 

"Il est important d'appliquer une protection solaire à haut indice de protection UV avant toute exposition au soleil et de renouveler l'application toutes les deux heures. Pour protéger sa peau acnéique, ou non, il faut aussi éviter de s'exposer aux heures les plus chaudes", rappelle la dermatologue.

Conseil : "Optez pour une protection adaptée aux peaux acnéiques, c'est-à-dire un produit non gras et à la texture légère." 

Les traitements les plus adaptés sont ceux locaux par peroxyde benzoyle, les gélules de zinc et les tétracyclines.

Quelles précautions pour ne pas avoir de boutons au soleil ?

Pour bien protéger sa peau et éviter les poussées d'acné post-exposition au soleil, le Dr Fischer conseille de : 

  • Ne pas stopper les traitements anti-acné. "Si besoin, la personne peut demander à changer de traitement pour ne pas utiliser de traitement photosensibilisant l'été."
  • S'exposer progressivement. "L'exposition doit être très progressive avec une protection indice 50 adaptée au type de peau. Les femmes adultes qui n'ont pas d'acné mais seulement la peau un peu grasse doivent opter pour une crème légère. Si la personne a une peau acnéique, il faut bannir les crèmes solaires trop riches ou trop grasses et s'orienter vers des textures plus légères comme les gels ou sprays solaires."
  • Continuer de prendre soin de sa peau avec des cosmétiques adaptés au type de peau après l'exposition. "Les personnes avec des peaux à tendance acnéique doivent par exemple continuer d'utiliser un gel lavant doux, leurs cosmétiques anti-acné, des gommages doux non quotidiens, des crèmes hydratantes non grasses…"

Comment éviter l'effet rebond de l'acné après le soleil ? 

Pour éviter l'effet rebond de l'acné après l'exposition au soleil, la dermatologue préconise : 

  • De reprendre le traitement anti-acné une fois les vacances terminées s'il avait été en partie stoppé et notamment les tétracyclines qui sont des antibiotiques photosensibilisants remplacés l'été par d'autres antibiotiques ou par des gélules de Zinc.
  • Se tourner vers des soins adaptés en pharmacie.
  • Consulter un dermatologue si les cosmétiques ne suffisent pas à contenir la poussée d'acné. 
  • "Continuer à bien hydrater sa peau avec des produits adaptés, car même les peaux acnéiques et grasses ont besoin d'hydratation. Or, le soleil les assèche", prévient le Dr Flora Fischer. "Ainsi, pensez à hydrater la peau le matin. Pensez aussi à bien la nettoyer avec un produit doux et à appliquer une crème hydratante adaptée le soir."

Qui consulter en cas d'acné après exposition au soleil ? 

"Il est conseillé de consulter son dermatologue si les soins adaptés de cosmétique achetés en pharmacie ne suffisent pas" indique le Dr Fischer.

Quels traitements sont recommandés ? 

En cas de poussée d'acné au soleil, il s'agit souvent d'un type d'acné inflammatoire, c'est-à-dire avec apparition de papulo pustules ou de nodules. "Les traitements les plus adaptés sont donc ceux locaux par peroxyde benzoyle, les gélules de zinc et les tétracyclines" indique la dermatologue. "En plus de ces traitements, des crèmes et lotions peuvent être utilisées afin de venir à bout de cette acné inflammatoire. Il est conseillé de demander l'avis d'un pharmacien ou de son dermatologue."

Merci au Dr Flora Fischer dermatologue et auteure du livre Confidences d'une dermatologue chez Robert Laffont.

Maladies et infections de la peau