Acné : stades, solutions, remèdes naturels

Chargement de votre vidéo
"Acné : stades, solutions, remèdes naturels"

L'acné est une maladie de peau qui touche surtout les adolescents, mais parfois aussi les nourrissons et les adultes (notamment les femmes). Caractérisée par un excès de sébum, elle entraîne la formation de boutons (points noirs, boutons blancs...). Que faire pour s'en débarrasser ?

Définition de l'acné

"L'acné désigne des lésions du follicule pilo-sébacé, inflammatoires ("boutons") et/ou rétentionnelles ("points noirs", "microkystes") qui surviennent le plus souvent à l'adolescence et qui sont liées à l'hyperséborrhée ("peau grasse")", explique le Docteur Sandra Ly, dermatologue et vénéréologue, membre de la Société Française de Dermatologie (SFD).

Qu'est-ce que le sébum ?

Le sébum est le film huileux sécrété naturellement par la peau ou le cuir chevelu. Son rôle est de maintenir l'hydratation de l'épiderme : il entre dans la composition du film hydrolipidique de la peau. Il protège la peau et les cheveux du dessèchement et des agressions extérieures, tout en entretenant leur souplesse. Quand il est produit en excès, il est à l'origine de la peau grasse, des boutons d'acné ou des cheveux gras. En cas de manque, il est responsable de la peau sèche et des cheveux cassants.

Acné de l'adulte

Si certains adultes (plus de 25 ans) ont de l'acné, il s'agit principalement d'une acné de l'adolescence qui persiste à l'âge adulte. "Elle peut se présenter comme l'acné de l'adolescent ou atteindre plus spécifiquement le bas du visage (menton et mandibules) et les faces latérales du cou."

Acné de la femme après 25 ans = acné tardive

L'acné tardive est le plus souvent prédominante sur le bas de visage (menton, mâchoires...). Si elle est accompagnée de signes tels que des troubles des règles, une augmentation de la pilosité du menton ou de la barbe, une perte de cheveux... elle nécessite un bilan hormonal. Elle est souvent aggravée par l'utilisation de cosmétiques comédogènes ou gras ou la prise de contraceptifs contenant des substances pouvant avoir un rôle hormonal. Elle nécessite dans tous les cas un bilan soigneux et un traitement adapté.

Acné de l'adolescent

Il s'agit de la forme la plus fréquente puisqu'elle concerne environ 80% des adolescents. Elle débute généralement au début de l'adolescence (12 ans) par des lésions rétentionnelles (points noirs et microkystes), puis par les boutons rouges. Elle peut durer toute l'adolescence, voire se poursuivre au-delà. Elle provoque un risque de cicatrices lorsqu'elle est sévère (présence de nodules rouges, de gros kystes...).

Acné du nourrisson

L'acné du nourrisson concerne environ 20% des nouveau-nés. Elle est caractérisée par de petits boutons apparaissant sur le visage de bébé, généralement entre la naissance et deux mois. Cette affection bénigne est due à une production importante de sébum : en fin de grossesse, l'apport d'hormones plus important de la maman a pour effet une forte stimulation des glandes sébacées. Les boutons, le plus souvent situés sur les joues et le front, sont destinés à disparaître d'eux-mêmes. Il suffit de nettoyer quotidiennement la peau du nourrisson avec de l'eau et de ne surtout pas essayer de percer les boutons.

Acné hormonale

Lorsqu'on parle d'acné, on sous-entend parfois acné hormonale car cette pathologie est liée à l'hyperséborrhée, c'est-à-dire un excès de sébum. "Le sébum est sécrété par les glandes sébacées de la peau et cette sécrétion est stimulée principalement, mais pas seulement, par les androgènes, et surtout la testostérone qui est l'hormone mâle." Sans oublier que certaines femmes ont une acné qui s'aggrave au moment de l'ovulation ou des règles, ce qui fait parler là encore d'acné hormonale. Enfin, certaines femmes développent une acné quand elles sont enceintes, notamment lors du premier trimestre de la grossesse.

Acné rétentionnelle ou inflammatoire ?

Il existe deux types d'acnés. L'acné rétentionnelle où les comédons et les microkystes sont les lésions prédominantes tandis que les lésions papulo-pustuleuses sont plus rares. Quant à l'acné inflammatoire, elle présente une prédominance de lésions papulo-pustuleuses ou nodulaires inflammatoires, c'est-à-dire rouges et parfois pustuleuses.

 Acné ou rosacée ?

Attention à ne pas confondre acné et rosacée : Cette maladie cutanée qui provoque des rougeurs, de la couperose voire des lésions cutanées, n'est en effet pas liée à l'hyperséborrhée.

3 critères définissent la sévérité d'une acné du visage

La sévérité d'une acné du visage est définie selon trois critères :

  • la surface atteinte,
  • le nombre de lésions,
  • et le type de lésions.

"Une acné est qualifiée de "sévère" (grade 4) quand tout le visage est recouvert de nombreuses papulo-pustules (boutons) et de comédons ouverts (points noirs) ou fermés (microkystes). Une acné est qualifiée de "très sévère" (grade 5) quand elle est très inflammatoire recouvrant le visage avec des nodules. Une acné sévère est aussi une acné qui laisse des cicatrices et/ou qui altère la qualité de vie des patient(e)s."

Types de boutons d'acné
Types de boutons d'acné © 123RF-designua

Symptômes

Les boutons et les points noirs dus à l'acné peuvent apparaître sur le visage (menton, nez, front, ou joues) mais aussi sur le dos. En fait, l'acné "touche les zones riches en glandes sébacées mais on ne sait pas pourquoi elle se distribue différemment selon les individus", explique le Dr Ly.

Causes

Les hormones sont l'une des premières causes d'acné chez l'adolescent, mais aussi parfois chez la femme adulte. A la puberté, la poussée hormonale provoque une surproduction de sébum qui vient obstruer les pores de la peau. Chez la femme, les fluctuations hormonales avant leur période de menstruations peuvent entraîner des poussées d'acné. Si le facteur principal est l'hyperséborrhée, elle peut aussi être déclenchée par d'autres facteurs tels que le stress, une alimentation déséquilibrée riche en sucres ou en graisses, la nicotine… "L'acné est une dermatose inflammatoire bénigne d'origine multi-factorielle."

"Il faut traiter efficacement et rapidement l'acné"

Diagnostic

L'acné juvénile courante ne nécessite pas d'examen complémentaire. En revanche, en présence d'acné chez une femme adulte, un dosage sanguin et parfois une échographie des ovaires peuvent être utiles pour déterminer les causes d'une sécrétion excessive d'hormones mâles. C'est le dermatologue qui sera le plus à même de vous prescrire un traitement adapté pour réduire, voire stopper, votre acné.

Traitement

  • L'acné doit faire l'objet d'un traitement local qui s'accompagne d'un nettoyage quotidien de la peau acnéique avec des produits non agressifs adaptés à la peau grasse.
  • Ensuite, il existe deux grands groupes de traitements pour lutter contre l'acné : les traitements locaux et les traitements généraux à avaler. Ces deux types de traitements, qui sont adaptés à la sévérité de l'acné, peuvent être associés car ils sont complémentaires.

Pour une acné légère, le dermatologue pourra prescrire "un traitement local, principalement peroxyde de benzoyle +/- rétinoïde topique".

Pour une acné modérée à sévère, "une cure de 3 mois d'antibiotique (doxycycline) et traitement local (peroxyde de benzoyle et rétinoïde topique)".

Pour une acné sévère à très sévère, "une cure de 3 mois d'antibiotique (doxycycline) et traitement local (peroxyde de benzoyle et rétinoïde topique) ou isotrétinoïne orale (Curacné©, ex-Roaccutane©)nécessitant une contraception obligatoire chez la femme en âge de procréer ", énumère le Dr Ly, qui ajoute : "Dans tous les cas, l'observance du traitement est primordiale et un accompagnement cosmétique adapté indispensable."

Toucher les boutons augmente l'inflammation et dissémine les germes

Gestes et produits à éviter

Pour empêcher la situation d'empirer, ne touchez pas vos boutons ou points noirs, cela pourrait marquer ou infecter votre peau (toucher les boutons augmente le risque d'inflammation, dissémine les germes et aggrave les marques post-boutons). N'essayez pas non plus de " décaper " votre peau à tout prix avec des lotions ou des gommages, cela ne ferait que relancer la production de sébum de plus belle, et ne choisissez pas non plus de produits trop gras, comme des laits démaquillants très riches qui auront tendance à surgraisser votre épiderme. Les fonds de teints très couvrants sont aussi déconseillés car ils peuvent favoriser l'apparition de boutons en étouffant la peau. Enfin, attention au soleil qui est un faux-ami: il sèche d'abord les boutons, mais au retour des vacances, la production de sébum s'accélère.

Soins et remèdes naturels

Nettoyer la peau : En cas d'excès de sébum, il faut utiliser des savons doux, au PH neutre, pour nettoyer sa peau matin et soir.

Hydrater : Une fois la peau nettoyée, il est conseillé d'appliquer, le matin, une crème de jour matifiante pour absorber l'excès de sébum, et le soir, un fluide non gras aux propriétés assainissantes et purifiantes (il existe des BB crèmes teintées par exemple qui sont adaptées aux peaux acnéiques et permettent de masquer les défauts sans étouffer les pores).

Gommer en douceur : Une fois par semaine faites un gommage pour éclaircir votre teint et appliquez ensuite un masque absorbant doux (en argile ou au kaolin par exemple). 

Faire disparaître les cicatrices

"Le meilleur moyen d'éviter les cicatrices d'acné est de traiter efficacement et rapidement l'acné surtout si elle est sévère", préconise le Dr Ly. Outre le traitement, il faut protéger la peau du soleil afin de limiter les marques pigmentées. Si des cicatrices apparaissent toutefois, elles pourront être atténuées par différents moyens tels que le peeling et le laser, "que l'on propose à distance du traitement de l'acné".

Prévenir l'acné

S'il n'est pas possible d'empêcher à 100% l'apparition de l'acné, le Dr Ly préconise toutefois d'adopter quelques gestes facile à mettre en place au quotidien pour prévenir au maximum son apparition. Ainsi, il est recommandé d'adopter une bonne hygiène de vie, d'avoir une alimentation équilibrée et de ne pas fumer. Sans oublier " une hygiène douce de la peau et des cosmétiques adaptés, non comédogènes ". D'autres facteurs peuvent déclencher ou aggraver une acné. Il peut s'agir de l'effet occlusif d'un casque ou d'une casquette, d'une exposition au soleil qui provoque une amélioration uniquement transitoire, ou de la manipulation des boutons.

Merci au Docteur Sandra Ly, dermatologue et vénéréologue, membre de la Société Française de Dermatologie (SFD).

Maladies et infections de la peau