Coup de soleil : durée, cloque, Biafine, que faire ?

"Coup de soleil : durée, cloque, Biafine, que faire ?"

Plus de 80 % des cancers de la peau sont liés à une exposition excessive au soleil. Le coup de soleil augmente ce risque. Il faut l'éviter. Si c'est trop tard, plusieurs remèdes peuvent le soulager. Durée, liste des traitements et conseils en cas de cloques.

Le coup de soleil, toutes les peaux le redoutent ! Même les plus bronzées. Douloureux, il est la conséquence indésirable d'une exposition trop intense aux rayons UV. Les ultraviolets du soleil peuvent provoquer des dommages irréversibles, et dans les cas les plus graves, mortels puisqu'il favorise le cancer de la peau. Avant de s'exposer au soleil, 1 Français sur 5 pensent que prendre des gélules permet de réduire les risques de coups de soleil ; ils sont encore 15 % à penser que les cabines UV sont aussi un moyen efficace. Faux ! En juillet 2022, l'Institut national du cancer a rappelé qu'il n'existe aucun moyen qui permette de préparer sa peau au soleil. Il faut donc s'en protéger lors de l'exposition. Comment éviter le coup de soleil ? Rapidement le soulager ? Rappel des conseils à avoir toujours en tête.

Qu'est-ce qu'un coup de soleil ?

Le coup de soleil (ou érythème solaire) correspond à une brûlure de la peau provoquée par une exposition aux rayons UVA et UVB. Il s'agit d'une brûlure au premier degré pouvant, dans les cas les plus sévères, provoquées des cloques. Le coup de soleil peut également laisser des cicatrices cutanées.

Quels sont les symptômes du coup de soleil ?

Le coup de soleil déclenche une rougeur de la peau accompagnée d'une sensation de chaleur et de douleur. A un stade encore plus grave, maux de tête et fièvre peuvent survenir. Dans ces derniers cas, demandez conseil à un pharmacien ou un médecin. Les symptômes peuvent s'accentuer dans les 2 jours qui suivent le coup de soleil, mais ils s'estompent au bout de quelques jours.

photo coup de soleil dans le haut du dos
Coup de soleil © marjan4782 - stock.adobe.com

Combien de temps dure un coup de soleil ?

La durée d'un coup de soleil dépend de son importance. Lorsqu'il est superficiel, il disparaît généralement au bout d'une semaine. Mais, dans certains cas, il peut mettre un mois à s'en aller.

"Attention à l'aloe vera en cas d'allergie"

Quels remèdes ?

Pour soulager les symptômes, vous pouvez appliquer une pommade apaisante. Vous pouvez appliquer de la Biafine® ou de l'aloe vera afin d'hydrater la peau et de la réparer. Comme le rappelle le Dr Michael Naouri, dermatologue, "attention à l'utilisation de l'aloe vera en cas d'allergie". Il est primordial de ne pas s'exposer à nouveau au soleil avant la disparition des douleurs et des rougeurs. Pensez à bien vous hydrater en buvant beaucoup d'eau. Si les symptômes sont très importants ou si le coup de soleil couvre une grande surface du corps, demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin. Parmi les remèdes naturels conseillés lors de coups de soleil :

  • l'huile végétale de millepertuis (macération de fleurs de millepertuis dans de l'huile de tournesol) : apaisante et cicatrisante (il ne faut pas s'exposer au soleil après avoir mis cette huile par contre car elle est photosensibilisante)
  • du miel de thym, de lavande  ou du miel de manuka pour en cas de coup de soleil localisé.
  • de l'huile essentielle de camomille matricaire, très apaisante.
  • de l'hydrolat de camomille romaine en pulvérisation sur la zone atteinte et en compresse (mettez l'hydrolat au réfrigérateur pour un effet plus rafraîchissant encore) : autorisée même chez les bébés.
  • 1 goutte d'huile essentielle de camomille romaine (ou de menthe poivrée) sur un comprimé neutre à avaler et à renouveler si besoin deux fois par jour jusqu'à disparation des symptômes : chez l'adulte. L'huile essentielle de menthe poivrée est contre-indiquée chez les épileptiques, les asthmatiques, les hypertendus, les enfants de moins de 7 ans et les femmes enceintes ou allaitantes.
  • recette complète (chez l'adulte) : 1 goutte d'he de menthe poivrée + 2 gouttes d'he de géranium rosat + 2 gouttes d'he de lavande officinale + 1 goutte d'he de camomille romaine. Diluer dans une noisette d'huile végétale de calendula et appliquer sur la zone atteinte 1 à 3 fois par jour jusqu'à amélioration. L'huile essentielle de menthe poivrée est contre-indiquée chez les épileptiques, les asthmatiques, les hypertendus, les enfants de moins de 7 ans et les femmes enceintes ou allaitantes.

Comment utiliser la Biafine sur un coup de soleil ?

La Biafine (substance active : trolamine) est un protecteur cutané indiqué en cas de brûlures du premier et du second degré donc recommandé pour apaiser un coup de soleil. Les effets de ce médicament se limitent aux couches superficielles de l'épiderme et favorisent l'hydratation. Attention : ce n'est pas un protecteur solaire, elle n'empêche pas le coup de soleil. Conformément à sa notice, la Biafine doit être appliquée en couche épaisse jusqu'à refus de la peau. Il faut faire pénétrer par un léger massage sur le coup de soleil et renouveler 2 à 4 fois par jour. Elle ne doit jamais être appliquée sur une peau qui saigne ou infectée. Elle ne doit pas non plus être utilisée chez les bébés de moins de 4 semaines présentant des plaies ouvertes ou de grandes zones de peau lésée ou endommagée (brûlures).

Coup de soleil et cloque : que faire ?

Dans les cas plus avancés, des cloques, appelées "phlyctènes", peuvent apparaître. Comme pour un coup de soleil du 1er degré, le premier réflexe est de rafraîchir la zone brûlée avec de l'eau. Ensuite, il faut éviter que les cloques ne s'infectent. Pour cela, nettoyez les zones brûlées avec un antiseptique dermique (demandez conseil en pharmacie) que vous appliquerez sur une compresse stérile.

Pas question de retourner à la plage avec un coup de soleil.

Que faire en cas de coup de soleil ?

Le feu du coup de soleil doit être rapidement apaisé. En cas de coup de soleil :

  • Se mettre à l'ombre
  • Boire de l'eau : quelques gorgées d'eau froide d'abord puis une consommation d'eau régulière pendant les premiers jours suivants le coup de soleil. 
  • Dans les heures qui suivent l'exposition au soleil, rincez abondamment la partie du corps concernée avec de l'eau du robinet tiède (entre 15°C et 25°C) et pendant 15 minutes. La douleur devrait ainsi disparaître. Vous pouvez aussi prendre un bain tiède, mais non froid, si le coup de soleil est étendu.
  • Après avoir hydraté votre peau avec de l'eau, il est maintenant temps d'appliquer une pommade hydratante, de type Biafine® ou une crème à base de gel d'aloe vera (achetée pharamacie ou magasin bio).
  • Pas question de retourner à la plage avec un coup de soleil. Tant que la peau est rouge, cloquée, douloureuse, évitez de vous exposer et couvrez votre peau avec des vêtements longs. La peau brûlée par le soleil doit être complètement couverte lorsque la personne va à l'extérieur, jusqu'à ce qu'elle soit complètement guérie. 

Enfin on pense à appliquer de la crème solaire toutes les deux heures lors des prochaines expositions, y compris les jours couverts. On évite par ailleurs de s'exposer entre 12 h et 16 h car l'intensité des rayons est alors maximale.

Comment ne pas peler ?

Pour éviter de peler, il est recommandé de ne pas se frotter la peau avec un gant de toilette pour ne pas agresser l'épiderme. Mieux vaut également hydrater suffisamment sa peau. Pour cela, appliquez de l'aloe vera ou des crèmes hydratantes quotidiennement. De plus, évitez de vous exposer de nouveau au soleil pour ne pas aggraver la situation.

Coup de soleil chez l'enfant

Les coups de soleil attrapés dans l'enfance prédisposent au mélanome plus tard dans la vie, c'est la raison pour laquelle il est indispensable de protéger les enfants.

Eviter le coup de soleil

→ La crème solaire doit être utilisée à volonté durant des vacances ensoleillées ! Quel que soit votre type de peau, en cas de fort ensoleillement, votre crème doit au minimum avoir un indice de protection (IP) de 30. Utilisez des crèmes protectrices. Une protection solaire efficace est donc incontournable pour diminuer la pénétration des rayons UV dans la peau et donc les dommages induits sur l'ADN des cellules cutanées.

→ Vérifiez que la crème solaire protège également contre les UVA car elle concerne en général uniquement les Ultra-violets de type B (UVB). Enfin, choisir une crème solaire résistante à l'eau qui porte la mention "water résistant" si vous vous baignez. Il est conseillé de continuer à se protéger même lorsqu'on est bronzé. 

→ Notez qu'une crème protectrice ouverte l'année précédente n'a plus la même protection. Il convient donc d'acheter un nouveau tube chaque été. La protection solaire est à renouveler toutes les 2 heures. Le soleil est le plus agressif entre 12h et 16h, les expositions solaires prolongées sont donc à éviter en début d'après-midi. Les autobronzants et les compléments alimentaires n'offrent pas de protection solaire. 

"Même sans coup de soleil, la peau souffre du bronzage"

Coup de soleil et cancer de la peau

Le risque majeur des coups de soleil à répétition est celui de développer un cancer de la peau.  Plus de 80 % des cancers de la peau sont liés à une exposition excessive au soleil. En effet, les surexpositions de la peau avant l'âge de 15 ans sont un facteur favorisant l'apparition de cancer cutané. Plus de 100 000 nouveaux cas de cancers de la peau sont diagnostiqués chaque année en France (Ligue contre le cancer) La forme la plus agressive, le mélanome, a vu son nombre de cas multiplié par 5 entre 1990 et 2018 pour atteindre 15 500 nouveaux cas par an. "Même sans coup de soleil, la peau souffre dès l'apparition du bronzage ce qui augmente le risque de carcinomes et provoque l'apparition de rides", alerte le spécialiste.

Quand consulter en cas de coup de soleil ?

Il est conseillé de demander l'avis d'un pharmacien ou d'un médecin : 

  • quand le coup de soleil est associé à d'autres symptômes comme : évanouissement, fièvre, nausée, maux de tête
  • si le coup de soleil est sévère, étendu, que les cloques sont de grande dimension et/ou infectées
  • en cas de taches cutanées ou de grain de beauté avec un bord irrégulier ou dont l'aspect a changé.

Merci au Dr Michael Naouri, dermatologue.

Sources :

Communiqué de presse de l'Institut national du cancer, 5 juillet 2022.

Tout soigner avec 16 huiles essentielles, Dr Françoise Couic Marinier et Dr Anthony Touboul, editions Terre Vivante, 2019.

Huiles essentielles, le guide complet pour toute la famille, Solar Editions, 2019.

Les secrets de mon herboristerie, Caroline Gayet et Michel Pierre, Interéditions, 2019.

Autres problèmes de peau