Remèdes contre les brûlures : naturels, vaseline, huiles

Superficielles ou profondes, les brûlures nécessitent des soins adaptés voire une prise en charge médicale. Quand peut-on avoir recours à un remède naturel ? Quels sont les plus efficaces ? Ceux à éviter ? Le point avec Sabine Monnoyeur, naturopathe à Paris.

Remèdes contre les brûlures : naturels, vaseline, huiles
© Indy_Looker

Eau : le premier réflexe à avoir 

C'est le premier réflexe à adopter en cas de brûlure : passer la zone atteinte sous l'eau fraîche (environ 15°C) pendant 15 minutes minimum. "Pour s'en souvenir, on parle de la règle des trois 15 : 15°C, à 15 cm du jet, pendant 15 min. Ce geste va diminuer la température de la peau endommagée et éviter que l'inflammation ne se répande et ne s'aggrave", commente Sabine Monnoyeur. 

Biafine

Crème émolliente culte, la Biafine ® est indiquée pour soulager les brûlures superficielles. Si elle est majoritairement utilisée pour apaiser les coups de soleil, elle est également efficace pour tous types de brûlures au premier et second degré, ainsi que pour les plaies cutanées non infectées. Certains médecins la prescrivent suite à un traitement par radiothérapie. Dans ce cas précis, deux à trois applications par jour sont généralement préconisées, précise le fabricant dans la notice du médicament. "En cas de coup de soleil, la Biafine ® doit être appliquée en couche épaisse, jusqu'à 4 fois par jour. Mais l'efficacité sera tout aussi importante avec un bon gel d'aloe vera", nuance la naturopathe.

Vaseline

La vaseline est principalement indiquée dans le traitement des irritations et sécheresses cutanées. Suite à une brûlure, l'application d'un corps gras est recommandée pour les brûlures au premier degré. Mais attention, il faut absolument attendre que la brûlure ait refroidi, c'est-à-dire après l'avoir passée sous l'eau froide pendant 15 minutes, autrement cela va avoir l'effet inverse de celui escompté, à savoir "cuire" davantage la brûlure. "La vaseline agit comme corps gras et pansement. J'ai tendance à plutôt recommander l'huile végétale de millepertuis pour son action anti-inflammatoire, elle est beaucoup plus complète que la vaseline. Mais celle-ci reste intéressante et surtout facile à trouver dans l'urgence !", réagit Sabine Monnoyeur.

Miel

Le miel a des propriétés cicatrisantes et antiseptiques reconnues. Il contient des enzymes qui vont permettre de lutter contre l'inflammation et ainsi réduire le temps de cicatrisation de la brûlure. Sabine Monnoyeur recommande cette synergie : mélangez 1 cuillère à café de miel + 2 cuillères à café de vinaigre de cidre + 200-250ml d'eau, puis appliquez directement sur la peau. L'application de ce remède naturel contre les brûlures peut être renouvelée trois fois par jour. Attention, cette synergie ne doit pas être utilisée en cas d'allergies aux produits de la ruche.

Huile essentielle de lavande aspic

Rafraîchissante, relaxante, reposante, antidouleur, cicatrisante… Les adjectifs ne manquent pas pour qualifier l'huile essentielle de lavande aspic. Réputée pour ses vertus apaisantes, elle est largement utilisée en cas de coups de soleil. "Il suffit d'appliquer quelques gouttes d'HE de lavande aspic pure sur la brûlure dès son apparition, en renouvelant fréquemment l'application pendant les premières heures, puis 3 fois par jour, jusqu'à disparition complète de celle-ci. Attention, les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées chez les femmes enceintes et allaitantes, ni chez l'enfant de moins de 6 ans", indique la naturopathe. 

Tomate

Vous n'avez pas de Biafine sous la main ? La tomate possède des vertus apaisantes et rafraîchissantes très efficaces sur les brûlures du premier degré, telles que coup de soleil léger. Découpez la tomate en rondelles et placez-la sur la zone atteinte pendant une quinzaine de minutes. Réitérez l'opération jusqu'à disparition de la brûlure. 

Bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude est d'une efficacité redoutable pour apaiser la sensation de chaleur sur la peau suite à une brûlure superficielle. Il est également utilisé pour soulager les brûlures d'estomac et les piqûres d'insectes. "C'est un véritable "must-have" de la trousse à pharmacie qu'il faut toujours emporter avec soi ! Grâce à ses vertus antiseptiques et anti-inflammatoires, vous pouvez l'utiliser pour calmer la brûlure. Il vous faudra environ 1 cuillère à soupe de bicarbonate pour 250 ml d'eau. Remuez et appliquez sur la zone concernée à l'aide d'une compresse stérile. Attention néanmoins à ne pas l'utiliser trop longtemps car sa forte teneur en sodium peut se révéler irritante pour la peau", préconise Sabine Monnoyeur. 

Précautions et contre-indications

Avant d'avoir recours à l'un de ces remèdes, assurez-vous de ne pas être allergique à l'un de ses constituants. En cas de doute, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Rappelons notamment que les huiles essentielles sont formellement déconseillées aux femmes enceintes ou allaitantes, ainsi qu'aux enfants âgés de moins de 6 ans. 

Remèdes de grand-mère déconseillés : dentifrice, pomme de terre, gras, beurre

De nombreux remèdes de grand-mère pour apaiser les brûlures fusent sur la toile. Parmi les plus farfelus, citons l'application de dentifrice, de pomme de terre ou encore de beurre. Mais, au-delà de leur inefficacité sur les brûlures, ils sont associés à une augmentation du risque d'infection et d'inflammation. "On peut trouver un peu de tout sur Internet, mais une brûlure n'est pas à prendre à la légère, même si elle reste au premier degré. Pour ma part, je ne recommande pas ces remèdes de grand-mère qui, à mon sens peuvent bien trop souvent créer des infections", argue notre interlocutrice.

Quand consulter ?

Une prise en charge médicale rapide est indispensable en cas de brûlure sévère exposant à un risque de lésion profonde et étendue. C'est le cas des brûlures provoquées par un produit chimique, un équipement électrique ou un liquide chaud. Une consultation est impérative si la brûlure concerne un bébé, un jeune enfant, qu'elle est étendue, profonde ou qu'elle se situe sur une localisation à risque : visage, voies aériennes supérieures, organes génitaux ou articulations. Si la brûlure présente des cloques et que la peau est blanche, une consultation aux urgences s'impose. "En cas de brûlure au premier ou au second degré, seules les couches superficielles de l'épiderme seront touchées. C'est très douloureux, rouge et chaud mais sans gravité (sauf si infection). Autrement dit, avec un suivi attentif, vous pouvez la soigner vous-même. En revanche, si aucune amélioration n'est constatée au bout de quelques jours, que la brûlure suinte, que des points blancs apparaissent ou qu'elle dégage une odeur désagréable, direction les urgences !"

Merci à Sabine Monnoyeur, naturopathe à Paris. 

Source : Base de données publique des médicaments, Ministère de la Santé.

Remèdes naturels et autres médecines douces