Lubrifiant naturel : vaseline, huile d'olive, aloe vera

1 femme sur 6 souffrirait ponctuellement de sécheresse vaginale, notamment à partir de la ménopause. Le recours à un lubrifiant est une solution. Si certains lubrifiants intimes vendus dans le commerce sont soupçonnés de contenir diverses substances néfastes pour la santé, des solutions naturelles existent.

Lubrifiant naturel : vaseline, huile d'olive, aloe vera
© papan saenkutrueang

Vaseline

Connue pour son pouvoir lubrifiant et ses vertus hydratantes, la vaseline peut être utilisée en cas de sécheresse vaginale. Hypoallergénique, elle peut également être utilisée comme lubrifiant lors de la pénétration. "Mais ce n'est pas un produit 100 % naturel puisqu'il est fabriqué à partir d'une distillation de pétrole", souligne Olivia Haquin, naturopathe. Et ce n'est pas sans risque. Une étude publiée dans le Journal Obstetrics and Gynecology prouve que les femmes ayant utilisé de la vaseline comme lubrifiant le mois précédent avaient deux fois plus de chances de contracter des infections vaginales.

  • Préférez acheter ce produit en pharmacie, pour être certain de ne pas acheter une contrefaçon.
  • N'utilisez pas cette pommade en association avec un préservatif en latex. Le préservatif peut devenir perméable et laisser passer les MST, ainsi que les spermatozoïdes.

Huile d'olive 

Elle est connue depuis l'Antiquité. Les Grecs et les Romains l'utilisaient déjà dans leur cuisine ou pour leur cosmétique. On la retrouve dans le savon d'Alep et de Marseille. "Elle régule le système naturel d'hydratation de la peau, rappelle Olivia Haquin. Elle convient aux peaux sèches et apaise les irritations." Mieux vaut toujours la choisir bio et de première pression à froid. "En cas de sécheresse vaginale, elle peut être utilisée en massage locale 2 heures avant le rapport sexuel même avec le préservatif."

Contre-indications Ne pas utiliser de lubrifiants huileux si vous utilisez un préservatif en latex : il risquerait de se rompre, car l'huile le rend poreux. 

Huile d'amande douce  

L'huile d'amande douce est originaire d'Asie et du Moyen-Orient. Les Romains l'utilisaient pour les soins de beauté. Son huile est extraite des fruits de l'amandier. "C'est une huile douce, onctueuse et adoucissante qui nourrit la peau grâce à son action émolliente, poursuit la naturopathe. Apaisante, elle est anti-inflammatoire et cicatrisante. Elle calme aussi les démangeaisons et les irritations." Elle aurait également un effet stimulant sur la libido. "En cas de sécheresse vaginale, elle peut être utilisée en massage locale 2 heures avant le rapport sexuel même avec le préservatif. Une application continue pendant la grossesse pourrait être à l'origine d'une sensibilisation future du bébé aux arachides."

Contre-indications 

  • Les lubrifiants huileux ne peuvent pas être utilisés avec un préservatif, car ils le fragilisent.  
  • Déconseillée pour les personnes allergiques aux fruits à coque. 
  • Ne pas l'utiliser si vous utilisez un préservatif de latex et de polyisoprène. À utiliser avec des condoms de polyuréthane. 

Aloe vera 

Plante vivace appréciée depuis l'antiquité en Mésopotamie, Cléopâtre en utilisant déjà et Alexandre Legrand a conquis certaines îles où l'aloe était endémique. Le gel d'aloé est extrait du suc naturel de l'aloe bardadensis. "Il est riche en enzymes qui détoxifie la peau et en vitamines A,E,B de sels minéraux, d'antioxydants et d'acides très prisés comme les AHA ( alpha-hydroxy-acides), détaille Olivia Haquin. Son pH est proche de celui de notre peau légèrement acide qui lui permet d'être protégée." "Utilisé en usage externe, le gel d'aloe hydrate, nourrit et régénère la peau. Il est très pénétrant. Il calme les irritations, et limite les sensations désagréables dues au va-et-vient répétitif. L'Aloé vera est également cicatrisant et anti-inflammatoire. Il peut s'avérer utile en cas d'herpès génital. Mais dans ce cas là, il ne faut pas l'utiliser en tant que lubrifiant puisque les rapports sont à proscrire en cas de crise, étant donnée la contagiosité de l'herpès virus."

Risques : Le gel ne provoque pas d'effets indésirables notables aux doses rapportées dans les études cliniques. 

Précautions : "Une noisette suffit, pas la peine d'en mettre trop autrement la peau pourrait avoir un effet "cartonnée" pas forcément agréable." Un bon gel d'Aloe vera doit contenir du jus dont la pureté doit avoisiner les 100%, et éventuellement des épaississants végétaux et des conservateurs naturels. 

Contre-indications : Ne peut être utilisé avec un préservatif, car il le fragilise.  

Beurre de Karité  

Le beurre de Karité est extrait des fruits du Karité, arbre poussant uniquement à l'état sauvages dans les savanes arborées d'Afrique de l'Ouest. Sa pulpe sucrée et comestible renferme une noix, qui une fois pressée donne le Beurre de Karité"Il est anti-inflammatoire, apaise et calme les irritations et facilite la cicatrisation, complète notre interlocutrice. Régénérant cutané, il revitalise les tissus et redonne son élasticité à la peau. Il est très intéressant pour une peau irritée." 

Risques : Ne peut être utilisé avec un préservatif car il le fragilise.  

Précautions "Choisissez toujours un beurre non raffiné. Même s'il est bio, ou 100% pur, il peut être raffiné. Pour le reconnaître il doit être blanc, sans odeur et sa texture dure, parfois pâteuse à granuleuse."

Contre-indications : Attention, le beurre de Karité contient naturellement du latex. Vigilance aux personnes allergiques !

Huile de coco 

C'est une huile exotique au parfum gourmand. Obtenue à partir de la pulpe blanche de la noix de coco, fruit du cocotier, originaire des régions tropicales indo-malaises. "Lubrifiante, hydratante, et légèrement antibactérienne, grâce à l'acide laurique, qui est présent en majorité dans l'huile de Coco, précise la spécialiste. Elle s'adapte bien à tous les types de peaux : sèche, et sensible."  Il est conseillé de la choisir bio, vierge et non raffinée. 

Risques : Les lubrifiants huileux ne peuvent pas être utilisés avec un préservatif, car ils le fragilisent.

Précautions "Cette huile végétale se solidifie en-dessous de 20°C, il faut donc la réchauffer entre ses mains avant de l'utiliser."

Contre-indications : Ne pas l'utiliser si vous utilisez un préservatif de latex et de polyisoprène. À utiliser avec des préservatif de polyuréthane.

Merci à Olivia Haquin, naturopathe à Lille, et membre du réseau Medoucine. pour sa participation.

Remèdes naturels et autres médecines douces