Pépin de pamplemousse : bienfaits, utilisation, contre-indication

L'extrait de pépins de pamplemousse, appelé aussi EPP, est un remède antibactérien naturel. Ses utilisations sont multiples en prévention santé ou pour lutter contre les infections digestives et respiratoires, les mycoses, l'acné, ou encore les aphtes. Mode d'emploi et précautions d'usage, avec Angélina Jeandel, naturopathe.

Pépin de pamplemousse : bienfaits, utilisation, contre-indication
© Olga Yastremska-123RF

C'est quoi l'extrait de pépin de pamplemousse ?

L'extrait de pépins de pamplemousse est obtenu par le broyage des pépins du pamplemousse d'une variété bien précise de pomélo : le Citrus Paradisi. L'extrait végétal liquide est couramment appelé EPP (Extrait de Pépins de Pamplemousse). Sa composition naturelle est simple : de l'acide citrique et de l'acide ascorbique (vitamine C), lesquels sont des conservateurs naturels. Il contient aussi des acides aminés, des polypeptides, du tocophérol et des bioflavonoïdes.

Quels sont les bienfaits ?

  • Antibactérien : l'EPP permet de prévenir de différentes infections, et de les soulager. Il est efficace en cas d'infections bactériennes et virales des voies digestives, comme la parasitose, la tourista, les intoxications, les ulcères gastriques. Il agit également contre les infections des voies respiratoires : bronchites, pharyngites, angines ; et sur les infections génito-urinaires : cystites infectieuses, infections vaginales. "Son plus grand avantage est de s'attaquer uniquement aux "mauvaises" bactéries, et donc de ne pas détruire le microbiote (flore intestinale) ", souligne Angélina Jeandel, naturopathe.
  • Antifongique : pour prévenir ou traiter les mycoses cutanés et digestives.
  • Antioxydant : pour prévenir le vieillissement cellulaire accéléré provoqué par les radicaux libres présents en excès dans l'organisme.
  • Stimulant du système immunitaire : les principes actifs de l'EPP contribuent à renforcer les défenses immunitaires de l'organisme et à passer au travers des épidémies hivernales. Il aide à réduire l'incidence de la fatigue chronique.
  • Assainissant : l'EPP peut être appliqué sur la peau, localement, en cas d'acné. Il peut être ajouté au shampoing ou au dentifrice pour une meilleure hygiène.
  • Lutte contre les aphtes : les propriétés antivirales de l'EPP sont utiles en gargarisme, ou en application sur l'aphte à l'aide d'un coton tige.

Comment l'utiliser ?

L'extrait de pépins de pamplemousse peut être utilisé pur, en gouttes ou en gélules. Quelques gouttes peuvent être déposées sous la langue (en respectant la posologie indiquée sur le flacon), ou diluées dans l'eau avant de la boire, ou encore ajoutées à une huile d'assaisonnement pour salade. Il est possible d'ajouter quelques gouttes dans le creux de la main avec le shampoing, ou sur la brosse à dent avant le dentifrice, pour bénéficier de son action antibactérienne. L'EPP peut s'appliquer sur la peau dans le cadre de la cicatrisation d'une petite plaie ou sur les boutons d'acné à l'aide d'un coton ou d'une compresse, en se référant aux instructions mentionnées sur l'étiquette par le fabricant du produit. Il faut notamment vérifier au préalable une éventuelle réaction allergique ou d'irritation.

Posologie

La prise d'extrait de pépins de pamplemousse doit suivre les recommandations portées sur les étiquettes du produit acheté. La naturopathe conseille de "commencer son usage par 3 gouttes dans un peu d'eau et de voir si une réaction allergique survient, avant de poursuivre sa prise en se conformant aux posologies du produit". Il faut également adapter son usage : "si le symptôme disparait, on arrête d'en prendre. En prévention, il est toujours conseillé de suivre une cure de 21 jours, pas plus, à renouveler si besoin après une semaine de pause." Exemples de prise d'EPP :

  • En curatif en cas de tourista : 15 gouttes d'EPP dans un verre d'eau pendant 5 à 6 jours.
  • En préventif de la tourista : 3 gouttes dans un verre d'eau chaque jour pendant la durée du voyage.
  • Pour un effet antioxydant : 1 goutte par jour en cure de 21 jours une fois par an.

"Son usage chez l'enfant est possible, mais en diminuant la posologie, ou en répartissant la prise sur la journée", par exemple 1 goutte matin, midi et soir, plutôt que 3 gouttes le matin.

Contre-indications

L'extrait de pépins de pamplemousse est interdit en cas de :

  • Immunodépression
  • Prise de statine ou de médicaments en cas de troubles cardiaques.

Peut-on utiliser l'EPP enceinte ?

"Par précaution, il vaut mieux éviter l'usage de l'EPP, ou demander l'avis de son médecin" conseille la naturopathe.

Interactions médicamenteuses

"La prise d'extrait de pépins de pamplemousse est déconseillée avec un traitement médicamenteux, car le pamplemousse inhibe ou décuple les effets des médicaments. Il en va de même avec la consommation du fruit", précise la naturopathe.

Quel extrait de pépin de pamplemousse choisir ?

Il existe différentes compositions d'EPP dans les produits du commerce. Le premier critère de choix doit être "la teneur en flavonoïdes, qui varie entre 400 mg et 5 000 mg pour 100 ml. Le produit est relativement cher, prévient la naturopathe, de l'ordre de 15 euros les 50 ml pour une bonne qualité de produit." Il faut éviter les produits qui contiennent des conservateurs de synthèse qui sont le chlorure de benzethonium, et les parabens, et "ceux qui contiennent un ajout de vitamine C. Les produits recommandables sont par exemple : QuantaEpp, CitroBiotic, CitroPlus", cite l'experte.

Où en acheter ?

L'extrait de pépins de pamplemousse est disponible en pharmacie et en boutiques de produits biologiques.

Merci à Angélina Jeandel, naturopathe à Fontenay-aux-Roses et à Paris.

Remèdes naturels et autres médecines douces