Mycose : types, symptômes, traitements efficaces

Sur le pied, la peau, l'ongle, le vagin, le gland ou encore la langue... Quels sont les symptômes typiques d'une mycose ? Quel champignon est responsable ? Comment se débarrasser de cette affection très désagréable ? On fait le tour de la question... sans tabou !

Qu'est-ce qu'une mycose ?

Une mycose est une infection provoquée par le développement de minuscules champignons dans une partie de l'organisme. "Il existe autant de mycoses que de champignons", explique le Dr Yves Fouré, médecin généraliste. Les mycoses peuvent toucher de nombreuses zones du corps, en particulier les voies digestives, génitales, les ongles et plus généralement la peau. Les milieux chauds et humides favorisent sa multiplication, ce qui explique leur fréquente localisation au niveau des pieds ou des zones de plis (aine, aisselles, orteils…). "Tous les champignons ne sont pas pathogènes", précise le Dr Fouré. L'organisme est naturellement colonisé par ces champignons, dont la prolifération peut générer un phénomène infectieux.

La mycose du pied

La mycose digestive

Le muguet chez le bébé et l'enfant

 La mycose de l'ongle

La mycose vaginale

La mycose du gland

La mycose anale

La mycose de la bouche

La teigne

Le pityriasis versicolor

Qu'est-ce qui provoque une mycose ?

Un genre très fréquent de micro-organisme en cause est le candida albicans. Présent naturellement dans nos muqueuses, il est responsable, quand il prolifère, de candidoses, une forme de mycose qui peut atteindre la région vulvaire, buccale, unguéale ou cutanée. Autre type de champignon responsable de mycoses au niveau de la peau, des ongles et des cheveux : les dermatophytes, qui appartiennent aux genres Trichophyton, Microsporum et Epidermophyton.

Symptômes d'une mycose

"Les symptômes varient en fonction de la localisation de la mycose et du type de champignon en cause", explique le Dr Fouré. 

Sur la peau, une mycose entraîne l'apparition de plaques rouges, avec de petites peaux blanchâtres ou des lésions vésiculeuses et suintantes, accompagnées de fortes démangeaisons. Une infection par le champignon Malassezia peut être responsable d'un pityriasis versicolor, affection cutanée caractérisée par des petites taches brunes sur la peau.

Au niveau des pieds et entre les orteils, elle provoque des démangeaisons, un suintement de la peau laquelle peut se fissurer et devenir marbrée. Sur les ongles, une mycose entraîne un épaississement, un effritement de l'ongle qui se fragilise et se casse plus facilement.

Une mycose vaginale entraîne quant à elle des démangeaisons, des pertes blanches épaisses et parfois odorantes. "Les femmes peuvent ressentir lors de la ménopause des sécheresses vaginales responsables de démangeaisons. Elles peuvent penser à une mycose, alors qu'il n'en est rien", précise le Dr Fouré.

Dans la bouche, "le muguet" s'accompagne de rougeurs au niveau des joues et de la langue, d'un assèchement des muqueuses qui se recouvrent d'un enduit de couleur blanche. Dans d'autres formes de mycose buccale, la langue peut devenir rouge et douloureuse, voire foncée tirant vers le noir.

Facteurs de risque 

  • Certains facteurs favorisent les mycoses cutanées : la chaleur humide, la transpiration excessive, le port de chaussures fermées, une hygiène insuffisante.
  • Les personnes qui fréquentent les piscines municipales peuvent y être sujettes, tout comme celles qui suivent un traitement thérapeutique (antibiotiques, corticoïdes).
  • "Le fait de caresser son animal domestique et de ne pas se laver les mains par la suite peut être responsable de la prolifération de champignons", ajoute le Dr Fauré. Par ailleurs, la grossesse est une période à risque.
  • Certaines pathologies, comme le diabète, sont également associées à des mycoses plus fréquentes.
  • Au niveau vaginal, la mycose peut être liée au port prolongé de vêtements inadaptés (trop serrés), à un traitement prolongé par antibiotiques, à la fréquentation de lieux publics tels que la piscine, le sauna… "L'idée qu'elle pourrait être liée à un défaut d'hygiène est fausse. Au contraire, un excès d'hygiène a pour conséquence de décaper et de déséquilibrer la flore vaginale, ce qui fait le lit de la mycose."

Traitements pour soigner une mycose

Des médicaments antifongiques sous forme de crème, pommade, spray, poudre, vernis à ongle, comprimé ou ovule peuvent être prescrits. 

Parmi les traitements naturels, on peut citer le lapacho (ou pau d'arco). En phytothérapie, il est utilisé pour son écorce interne, qui contient la sève. Cette écorce agit comme un antiseptique et un anti-inflammatoire. Sous toutes ses formes, le lapacho est indiqué pour réduire les infections. Une décoction utilisée deux fois par jour en bain de pieds permet de soulager une mycose. 
Autre remède naturel : l'aloe vera, plante vivace connue pour le gel adoucissant contenu dans ses feuilles. Il est également doté de vertus antifongiques et antibactériennes, qui font de lui un excellent allié contre les lésions cutanées. En cas de mycose, le gel d'aloès est préconisé en application locale sur la zone infectée, quelque soit la partie du corps. L'aloe vera fait l'objet d'un enregistrement sur la liste des plantes médicinales de la pharmacopée française.

Eviter une deuxième mycose

Merci au Dr Yves Fouré, médecin généraliste à La Rochelle.

Mycose : types, symptômes, traitements efficaces
Mycose : types, symptômes, traitements efficaces

Sommaire Qu'est-ce qu'une mycose ? • La mycose du pied • La mycose digestive • Le muguet chez l'enfant • La mycose de l'ongle • La mycose vaginale • La mycose du gland • La mycose anale • La mycose buccale ...

Autour du même sujet