Médicament et mycose des pieds : liste, crèmes, antibiotiques

Pour soigner les mycoses des pieds, il existe différents traitements qui seront prescrits par le médecin en fonction du type et de la sévérité. Liste et médicaments pour soigner la mycose des pieds.

Médicament et mycose des pieds : liste, crèmes, antibiotiques
© belchonock

Plusieurs traitements sont disponibles pour se débarrasser d'une mycose des pieds. Le bicarbonate de soude dilué dans de l'eau tiède ou l'application d'huiles essentielles (diluées dans une crème ou de l'huile d'amande douce par exemple) telles que le tea tree, la lavande aspic, la palmarosa, la sauge officinale ou le cèdre peuvent être des solutions douces et naturelles complémentaires ou alternatives aux médicaments, bien qu'un avis médical soit nécessaire avant toute automédication (le traitement est fonction des facteurs de risques et de l'état de la mycose).

Quels sont les médicaments pour une mycose des pieds ?

Les médicaments pour traiter les mycoses des pieds dépendent du type et de la sévérité de la mycose. Ils peuvent être des traitements en voie locale tels que des crèmes, des gels, des poudres, des sprays (solutions) et des vernis, des médicaments en voie orale sous forme de comprimés ou de suspensions buvables ou encore des traitements en perfusion dans les cas les plus sévères. Il s'agit pour la plupart d'antifongiques de la famille des azolés qui sont à peu près tous équivalents en terme d'efficacité (éconazole, isoconazole, sertaconazole, bifonazole, fenticonazole, omoconazole, oxiconazole, fluconazole, tioconazole, itraconazole et kétoconazole), de ciclopirox olamine en crème ou en vernis, d'amorolfine en vernis ou encore de terbinafine en crème, en gel, en solution ou en comprimés (Fungster®, Lamisil®, Lamisilate®, Lamisildermgel®). Les crèmes et les émulsions fluides sont préconisées en cas de localisation non humide et de lésions non suintantes afin d'éviter la macération (par exemple pour les contours de l'ongle, sur une zone de peau sèche qui desquame, entre les orteils si la peau n'est pas à vif, etc.).

C'est le médecin qui décidera de la forme et de la posologie adaptée à la situation

Les poudres sont indiquées au contraire sur les zones humides, en cas de transpiration (par exemple chez les sportifs) ou sur des lésions qui suintent (peau à vif, vésicules, etc.) car elles absorbent l'excès d'humidité. Elles sont aussi recommandées pour traiter les chaussures. Les solutions en sprays sont conseillées sur les zones difficiles d'accès afin de faciliter l'application du traitement (sous la plante des pieds ou entre les orteils par exemple lorsque la personne a du mal à se mouvoir) mais aussi parfois pour le traitement des chaussures, afin de ne pas se réinfecter lors de leurs réutilisation. Les vernis sont à utiliser en cas de mycose de l'ongle du pied. Les comprimés sont prescrits lorsque la mycose est importante et qu'elle ne peut pas être traitée uniquement avec des antifongiques locaux (exemples : facteur de risque important de complications comme en cas de diabète, mycose étendue à plusieurs ongles ou orteils). Dans tous les cas, c'est le médecin qui décidera de la forme et de la posologie adaptée à la situation. En l'absence de facteur de risque, de prise de médicament et dans le cas d'une mycose débutante entre les orteils notamment ou sur un ongle du pied, il est possible d'obtenir certains antifongiques sans ordonnance.

Quels sont les médicaments pour mycose des pieds sans ordonnance ?

Il est possible de se procurer sans ordonnance des sprays, crèmes, poudres et vernis à base d'éconazole (Dermazol®, Pévaryl®, Mycosédermyl®, Myleugyne®, Mycoapaisyl®, Fongiléine®), d'isoconazole (Fazol®), de sertaconazole (Monazol®), de fenticonazole (Lomexin®), de ciclopirox olamine (Myconail®, Mycoskin®, Mycoster®, Onytec®) et d'amorolfine (Loceryl®). La terbinafine en crème et en solution dans la spécialité Lamisilate® est également disponible en vente libre. Les autres médicaments antifongiques sont inscrits sur les listes I ou II des substances vénéneuses et nécessitent une ordonnance pour être délivrés. Les sprays préventifs pour l'hygiène des pieds et des chaussures sont également des produits en vente libre en pharmacie ; ils ne constituent pas des médicaments mais des produits de soins et d'hygiène. Il existe différentes marques pour ces produits, un avis du pharmacien est donc recommandé afin d'orienter le mieux possible vers la spécialité adéquate en fonction du contexte médical. De même, le bicarbonate de soude et les huiles essentielles qui sont des solutions non médicamenteuses pour traiter les mycoses des pieds peuvent être achetés sans ordonnance. Attention, leur utilisation n'est pas recommandée dans tous les cas de mycoses des pieds (contre-indications, facteurs de risque de complications, sévérité de la mycose, etc.) et un avis médical est fortement conseillé avant toute prise de médicament.

La durée du traitement doit être respectée même si les symptômes ont disparu

Comment s'utilisent les médicaments pour mycose des pieds ? 

Les crèmes, gels, émulsions, poudres et solutions en sprays doivent être appliqués sur une peau propre et sèche 1 à 2 fois par jour selon le médicament concerné, pendant 1 à 4 semaines. Les vernis sont à appliquer chaque jour ou chaque semaine selon le médicament utilisé, et ce pendant plusieurs mois (jusqu'à 12 mois dans certains cas). Le vernis est appliqué à l'aide d'une spatule fournie avec le produit et il est nécessaire de retirer la couche précédente à l'aide d'une lime prévue à cet effet avant de le réappliquer (une lingette peut être passée sur l'ongle afin de le nettoyer avant la couche suivante). Les comprimés sont à prendre par voie orale pendant ou en dehors des repas. La durée du traitement ainsi que les posologies définies par le médecin doivent être respectées, même si les symptômes ont disparu avant la fin du traitement. Il est important de signaler au médecin toute prise d'autres médicaments ou toute pathologie, car les antifongiques par voie orale peuvent être contre-indiqués dans certaines situations. Les traitements sont à appliquer sur une peau préalablement nettoyée à l'eau et au savon doux et bien séchée (avec une serviette par tapotements léger, ou avec le sèche-cheveux à froid). Les serviettes utilisées pour sécher les zones atteintes de mycose doivent être dédiées uniquement à ces zones, et ne doivent pas être partagées au sein de la famille afin de ne pas propager la mycose. Les antibiotiques ne traitent pas les mycoses. Ils seront uniquement prescrits si la mycose est surinfectée par une bactérie (il est possible dans ce cas d'observer du pus, voire de la fièvre).

Quels sont les risques des médicaments pour mycose des pieds ?

Les antifongiques en voie locale peuvent provoquer des irritations, des rougeurs, des démangeaisons et des desquamations de la peau lors du traitement. Plus rarement, des réactions allergiques peuvent survenir. Certains antifongiques azolés et la terbinafine en comprimés peuvent provoquer des modifications du goût, des pertes d'appétit, des nausées, des douleurs abdominales, des diarrhées, des maux de tête et des éruptions cutanées. Plus rarement, des douleurs des articulations et des muscles, des troubles neurologiques, des troubles cardiaques, une perte de poids, une hépatite, une baisse importante des globules blancs ou encore une allergie sévère peuvent survenir. Ces troubles nécessitent l'arrêt du traitement. Les solutions en sprays contiennent de l'alcool, ce qui peut provoquer une sensation de brûlure lors de l'application. Ainsi cette forme n'est pas recommandée sur une peau lésée, en utilisation prolongée ou sur une surface étendue, surtout chez l'enfant. 

Quelles sont les contre-indications des médicaments pour mycose des pieds ?

Les contre-indications des médicaments pour les mycoses des pieds sont peu nombreuses. Il peut s'agir d'une hypersensibilité (allergie) à l'antifongique ou à un excipient du médicament, d'une application sur les yeux ou les muqueuses génitales, d'une utilisation sur une grande surface de peau (notamment chez l'enfant) ou encore la prise de certains médicaments. Quelques antifongiques par voie orale sont contre-indiqués en cas d'insuffisance hépatique ou rénale graves, de troubles cardiaques (comme des torsades de pointe, des arythmies) ou en cas de prise de certains médicaments. Il est important de demander un avis médical et de bien spécifier les médicaments en cours et tout antécédent de pathologie avant la prise de traitements antifongiques.

Définitions et conseils