Piqûre de Lovenox : pourquoi, protocole, effets secondaires

Lovenox est un anticoagulant injectable qui fluidifie le sang et qui est utilisé dans la prévention et le traitement des phlébites. Où et comment faire une injection de Lovenox ? Quelles sont les contre-indications ? Les effets secondaires ? Le point avec le Dr Jean-Pierre Laroche, médecin vasculaire.

Piqûre de Lovenox : pourquoi, protocole, effets secondaires
© Kiryl Lis - stock.adobe.com

Définition : c'est quoi une piqûre de Lovenox ?

Lovenox est un médicament anticoagulant appartenant à la famille des héparines de bas poids moléculaire (HBPM). Sa substance active s'appelle l'énoxaparine sodique. Il se présente sous la forme d'une seringue pré-remplie injectable en sous-cutané (sous la peau). Lovenox fluidifie le sang, il est utilisé dans la prévention et le traitement des phlébites. 

Pourquoi faire une piqûre de Lovenox ?

Une piqûre de Lovenox est indiquée dans deux situations :

► En prévention des accidents thromboemboliques : Lovenox est utilisé pour empêcher la formation de caillots dans le sang et ainsi diminuer le risque de thrombose veineuse profonde ou d'embolie pulmonaire avant et après une intervention chirurgicale, en cas d'immobilisation prolongée, après un infarctus du myocarde ou en présence d'un caillot sanguin lié à un cancer. 

► En traitement des thromboses veineuses (phlébite) : Lovenox permet de stopper l'évolution de caillots sanguins déjà existants. "En prévention, les doses sont beaucoup plus faibles (0,4ml) et en thérapeutique, plus importantes. En prévention, la posologie n'est pas adaptée au poids du patient, il s'agit de faire une injection par jour pendant 10,15 ou 30 jours selon l'indication. En thérapeutique, la posologie est déterminée en fonction du poids du patient (1,5mg par kilo), à raison d'une injection par jour, ou 1mg par kilo de poids deux fois par jour", indique le Dr Jean-Pierre Laroche.

Quel est le protocole des injections de Lovenox ?

Ce geste peut être fait soit par une infirmière qui vient à domicile, soit par le patient lui-même.

L'injection de Lovenox s'effectue en sous-cutané.

  • Première étape : se laver les mains puis désinfecter la zone choisie pour l'injection ;
  • Deuxième étape : s'assoir dans une position confortable.
  • Troisième étape : pincer la peau entre le pouce et l'index puis injecter le médicament en piquant à la perpendiculaire. Toute l'aiguille doit être introduite dans le pli de la peau. "Ce geste peut être fait soit par une infirmière qui vient à domicile, soit par le patient lui-même. Quand ce sont des injections de prévention, tout est préparé dans la seringue et le patient n'a aucun mélange à faire. Le fait que cette posologie soit déterminée en amont permet d'éviter de faire des calculs qui sont souvent source d'erreur", précise le médecin vasculaire.

Attention, il est important de ne pas toujours faire les injections au même endroit.

Quel est le site d'injection d'une piqûre de Lovenox ? 

Les piqûres de Lovenox doivent être injectées au même endroit que les piqûres d'insuline, à savoir : l'abdomen, les flancs et les cuisses. "Attention, il est important de ne pas toujours faire les injections au même endroit", précise le spécialiste.

En cas de diminution du nombre de plaquettes lors de deux contrôles successifs, le traitement doit être interrompu immédiatement

Quels sont les effets secondaires d'une piqûre de Lovenox ?

"Une piqûre de Lovenox n'entraîne pas d'effets secondaires. En revanche, la prescription de ce médicament, que ce soit à titre préventif ou thérapeutique, impose une surveillance du taux de plaquettes dans le sang parce que le Lovenox est associé à un risque de thrombose induite par l'héparine. En cas de diminution du nombre de plaquettes lors de deux contrôles successifs, le traitement doit être interrompu immédiatement", informe notre expert. En cas d'apparition de rougeur cutanée à l'endroit de l'injection, il faut prévenir son médecin rapidement car cela peut marquer un début de phénomène allergique. "Important à savoir, il y a une petite bulle dans la seringue qu'il ne faut surtout pas vidanger car elle permet de réduire le risque d'hématome. Car en dehors du risque de thrombopénie, on peut avoir un hématome au niveau du point de ponction. Si un hématome commence à apparaître, il est recommandé de se masser avec un glaçon pour stopper le processus", continue-t-il. 

Pendant combien de temps faire des piqûres de Lovenox ?

La durée du traitement dépend de l'indication et va être fixée par le médecin. 

Quelles sont les contre-indications des piqûres de Lovenox ?

Les piqûres de Lovenox sont contre-indiquées chez les patients ayant déjà présenté une thrombopénie induite par l'héparine (TIH). C'est la raison pour laquelle le médecin prescripteur demande toujours au patient si il a déjà reçu du Lovenox et s'il a fait des réactions. Ce médicament n'est pas contre-indiqué pendant la grossesse ni pendant l'allaitement. 

Merci au Dr Jean-Pierre Laroche, médecin vasculaire

Définitions et conseils