Substances chimiques : liste, dangers, bientôt interdites ?

Bisphénols, phtalates, plastiques PVC... Des milliers de substances chimiques, potentiellement toxiques pour la santé, sont en passe de devenir interdites en Europe, a annoncé la Commission européenne. C'est quoi une substance chimique ? Où les trouve-t-on ? Lesquelles éviter ? Définition, liste et dangers.

Substances chimiques : liste, dangers, bientôt interdites ?
© milkos - 123RF

Plastiques PVC, phtalates, bisphénols... Des milliers de substances chimiques pourraient bientôt être interdites en Europe, prévient la Commission européenne dans une feuille de route de restrictions rendue publique le 25 avril 2022 et élaborée dans le cadre de la Stratégie de législation sur les produits chimiques pour la durabilité. Il s'agit d'un document de travail qui est non définitif et qui pourra évoluer, précise la Commission. Parmi ces substances chimiques, aussi bien nocives pour l'environnement que pour la santé humaine, on retrouve : le bisphénol A, les phtalates, les plastiques PVC, les retardateurs de flammes, certains pigments... qui sont contenus dans de nombreux objets du quotidien comme les couches, les biberons, les contenants alimentaires, les cartons de pizza, les boîtes de conserve, les jouets, les canettes, les peintures, les cosmétiques, les produits ménagers... D'ici 2030, certaines seront totalement supprimées des objets du quotidien, d'autres seront remplacées par d'autres substances moins dangereuses. Qu'appelle-t-on une substance chimique ? Lesquelles pourraient être bientôt interdites en Europe ? Sont-elles nocives pour la santé ? Et quels risques vraiment ? Décryptage.

Définition : c'est quoi une substance chimique ?

Une substance chimique résulte soit de la transformation industrielle d'une ressource naturelle par un traitement chimique, soit d'une transformation naturelle qui implique des modifications d'atomes ou de molécules (c'est ce qu'on appelle un procédé de fabrication). On distingue donc :

  • Les substances chimiques d'origine naturelle qui proviennent des animaux, des végétaux, des minéraux, des micro-organismes...
  • Les substances chimiques d'origine synthétique, fabriquées par l'Homme.

On trouve des substances chimiques (naturelles ou synthétiques) partout dans notre quotidien : cosmétiques, produits d'entretien, produits pour bricolage, contenants alimentaires, ustensiles de cuisine, jouets, aliments... Parce que certaines peuvent être très nocives pour la santé et l'environnement, la Commission européenne est notamment en charge d'élaborer la réglementation de l'UE concernant les produits chimiques, les additifs alimentaires, ainsi que l'étiquetage et la classification des substances.

Liste : quelles substances chimiques sont nocives par exemple ?

La stratégie de la Commission européenne souligne que les produits chimiques sont fondamentaux pour la société, mais ils doivent être soumis à un cadre solide pour favoriser un environnement sans produits toxiques et pour protéger les personnes et l'environnement contre ceux qui sont dangereux. En particulier, la Commission envisage de restreindre certaines substances, notamment "les substances cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques (CMR), les perturbateurs endocriniens (ED), persistants, bioaccumulables et toxiques (PBT) et très persistants et très substances bioaccumulables (vPvB), immunotoxiques, neurotoxiques, substances toxiques pour certains organes et substances sensibilisantes respiratoires soumises à des restrictions". Cette liste est disponible sur le site de l'agence européenne ECHA. La Commission européenne prévoit ainsi, d'ici 2030, l'interdiction de la mise sur le marché des substances CMR (Cancérigène, Mutagène et Reprotoxique) avérées ou présumées pour la population générale (voir des exemples ci-dessous)  pouvant être de différents niveaux :

  • une interdiction de certaines utilisations d'une ou plusieurs substances,
  • un remplacement d'une substance chimique par une autre moins ou pas dangereuse (comme ce fut le cas pour le bisphénol A par exemple),
  • une limitation de leur fabrication, de leur importation et de leur commercialisation
  • une restriction d'utilisation. 
Exemples de substances chimiques soumises à une interdiction (totale ou partielle) dans l'UE
Substance Dans quoi la trouve-t-on ? Risques pour la santé
PVC (et ses additifs) Revêtements de sol, fenêtres, volets... Multiples effets nocifs dont des effets cancérigènes

Retardateurs de flamme

Articles de puériculture, mousses synthétiques des matelas, couches, ordinateurs, vêtements, canapés, sièges de voiture. Effets cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques 
Substances perfluoroalkylées (PFASou perfluorés) Emballages en papier et en carton pour un usage alimentaire (boites à pizza, cornets de frites...), ustensiles de cuisine (notamment le matériel anti-adhésif), textiles (vêtements d'extérieur, tissus d'ameublement), certains pesticides et médicaments...

Substances persistantes, bioaccumulables et toxiques 

Substances très persistantes et très bioaccumulables 

Substances pouvant perturber le système endocrinien.

Phtalates (dont les ortho-phtalates)  Articles en PVC : anneaux de dentition, ballons, nappes, tuyaux, rideaux de douche, imperméables, colles, lubrifiants, fils et câbles, emballages alimentaires...

Effets cancérigènes et reprotoxiques (toxiques pour la reproduction)

Perturbateurs endocriniens

Chromate de plomb (pigment jaune)

Peintures, encres, caoutchouc, plastiques... Effets cancérigènes et reprotoxiques (toxiques pour la reproduction)
Bisphénol (dont Bisphénol A, Bisphénol S) Plastiques rigides, contenants alimentaires, canettes, conserves, tickets de caisse...

Perturbateurs endocriniens

Risque inacceptable pour la santé humaine

Reprotoxique

Quels sont les dangers des substances chimiques pour la santé ?

L'exposition à des substances chimiques présentes dans l'environnement ou en milieu de travail peut avoir des conséquences néfastes sur la santé. Plusieurs risques ont été mis en évidence :

  • Risque cancérigène (pouvant entraîner des cancers)
  • Risque mutagène (pouvant entraîner des mutations génétiques, qui peuvent se transmettre aux fœtus)
  • Risque reprotoxique (pouvant être toxique pour la reproduction : diminution de la fertilité, diminution de la qualité des spermatozoïdes, risque augmenté de malformations congénitales ou retard de développement chez l'enfant à naître, risque augmenté de fausse couche, de prématurité...)
  • Risque de perturber le système endocrinien (en modifiant l'action des hormones)

Quelle que soit la substance chimique, les risques sur la santé dépendent :

  • du type de substance chimique,
  • de la fréquence d'exposition
  • de la durée d'exposition,
  • de la quantité à laquelle on est exposé

Ces effets sur la santé peuvent être immédiats (brûlure, irritation de la peau, démangeaison, asphyxie...), survenir après des expositions répétées (développement d'une allergie respiratoire ou cutanée...), ou apparaître de manière différée (développement d'un cancer, survenue dans la descendance...)

Prévention : comment limiter son exposition aux substances chimiques ?

Exemples de mention d'avertissement sur les emballages "DANGER" + code :

  • H340 : peut induire des anomalies génétiques
  • H350 : peut provoquer le cancer
  • H360 : peut nuire à la fertilité ou au foetus
  • H341 : est susceptible d'induire des anomalies génétiques
  • H362 : peut être nocif pour les bébés nourris au lait maternel

► Privilégier l'achat et l'utilisation des produits ne portant pas de mention de danger. Les entreprises qui les fabriquent, les importent ou les utilisent ont des obligations légales en Europe. Une mention d'avertissement ou un pictogramme "Danger (avec un code H340, H350, H360 par exemple)" est visible sur l'étiquette du produit s'il contient une substance chimique avec un risque avéré, supposé, présumé ou suspecté.

► Eviter d'être exposé à ces produits chez soi.

► Ne pas participer aux travaux de bricolage pendant la grossesse cas de travaux par exemple

► Parler de son projet de grossesse à la médecine du travail en cas d'exposition professionnelle

Sources : Feuille de route de la Commission européenne, 25 avril 2022 / Portail Substances chimiques de l'INERIS / Fiche exposition à des substances chimiques de Santé publique France / Réglementation de l'UE concernant les produits chimiques, les additifs alimentaires, ainsi que l'étiquetage et la classification des substances, de la Commission européenne.

Environnement et climat