Paraffine : utilisation, brûlure, bain, danger

La paraffine est un hydrocarbure extrait à basse température à partir de résidus du pétrole. La paraffine est indiquée comme laxatif dans le traitement de la constipation ou encore utilisée dans le traitement de certaines affections de la peau. Quelle est son utilisation ? En bain ? Quels sont les risques de brûlure ?

Paraffine : utilisation, brûlure, bain, danger
© microgen-123RF

Définition : qu'est-ce que la paraffine ?

La paraffine est un alcane (hydrocarbure) extrait à basse température à partir de résidus du pétrole. On peut également l'extraire du lignite (roche composée de fossiles de plantes), de schistes (roches feuilletées à base d'argiles) ou de la tourbe (matière fossile végétale saturée en eau). L'utilisation de la paraffine étant mondialement répandue, la paraffine végétale (issue de lipides) tend à se développer. La paraffine se présente sous forme d'un solide de couleur blanche, légèrement translucide et inodore. Il existe différentes paraffines qui diffèrent de par leur structure chimique. Contrairement aux plastiques ou aux polymères, son poids moléculaire et la température à laquelle elle peut fondre (environ 50 degrés) sont relativement faibles. A chaud, utilisée comme une cire, elle présente l'intérêt de retenir l'eau et la chaleur. La paraffine est utilisée dans divers domaines : dans l'industrie (notamment comme lubrifiant), en médecine (propriétés laxatives ou dermatologiques contre notamment les brûlures ou les sécheresses cutanées), dans la beauté et le bien-être (en bains, comme hydratant) dans l'art (confection de certains crayons, peintures, en photographie, etc.), dans le sport (pour les skis, les snowboards ou les planches de surf en modulant l'adhérence ou le glissement) ou encore dans l'agro-alimentaire (pour la conservation des bocaux ou encore en cuisine).

Quelles sont les indications de la paraffine ?

En médecine et prise par voie orale, l'huile de paraffine est indiquée comme laxatif dans le traitement de la constipation. Elle peut être administrée seule ou en association avec le psyllium (dans la spécialité Parapsyllium®), ou avec le lactulose et la vaseline (dans les spécialités Melaxose® et Transulose®). Par voie cutanée, la paraffine est utilisée dans le traitement de certaines affections de la peau (sécheresse importante, dermatites, psoriasis, ichtyose, etc.) et elle est également commercialisée sous forme de crèmes en association au glycérol et à la vaseline. Elle est aussi utilisée dans les soins post-opératoires, lors de brûlures ou de plaies cutanées sous forme de compresses imprégnées (tulles, gazes). Enfin, utilisée en application sur certaines parties du corps (pieds, mains, etc.) ou en bains, elle peut parfois être indiquée dans la prise en charge des douleurs liées à l'arthrose ou à l'arthrite, des rhumatismes et des spasmes musculaires. En médecine, son utilisation en bains est ancestrale, déjà connue des Romains. Contrairement à la cire d'abeille, la paraffine ne colle pas à la peau.

Dans quels médicaments ou solutions trouve-t-on de la paraffine ?

La paraffine est disponible dans différents médicaments :  Glycérol/Vaseline/Paraffine Zydus (15%/8%/2% crème), Parapsyllium sachets...

Quand faire un bain de paraffine ?

En médecine alternative (ou médecine douce), les bains de paraffine peuvent être envisagés dans le cadre du soulagement des douleurs liées à l'arthrose, à l'arthrite, aux rhumatismes ou à des troubles musculaires, utilisation qui est parfois conseillée en kinésithérapie. Dans le domaine de la beauté, les bains de paraffine sont aussi réalisés dans le cadre d'une sécheresse cutanée importante, par exemple au niveau des pieds ou des mains (peau rêche, crevasses, etc.) en cas d'inefficacité des crèmes hydratantes et nourrissantes. Ils permettent de rendre à la peau son élasticité, sa douceur et son hydratation. Son utilisation en application sur le dos après une exfoliation et une hydratation est également courante en esthétique.

Comment agit la paraffine ?

Utilisée sur la peau en tant que cire ou en bains, la paraffine chaude entraîne une dilatation des vaisseaux sanguins (effet vasodilatateur) qui active la circulation sanguine et soulage instantanément la sensation de douleur. De plus, cette utilisation en cire chaude permet de dilater les pores et d'empêcher l'évaporation de l'humidité ainsi provoquée. Cette humidité est alors absorbée par la peau qui est ainsi réhydratée. L'association de la paraffine à la vaseline et au glycérol sous forme de crèmes utilisées dans certaines affections de la peau présente des propriétés hydratantes et émollientes. En compresses imprégnées (gazes, tulles), elle permet de favoriser le processus de cicatrisation de la peau en cas de blessure ou de brûlure grâce à son action émolliente. Par voie orale, l'huile de paraffine est un laxatif non absorbé par l'organisme qui agit essentiellement par action mécanique. Elle lubrifie le contenu du tube digestif au niveau du colon et ramollit les selles. Lorsqu'elle est associée à l'hydroxyde de magnésium ou au lactulose, elle permet d'augmenter l'hydratation et le volume du contenu du colon par effet osmotique (en attirant l'eau), ce qui facilité l'évacuation des selles. En association au psyllium, l'expulsion des selles est facilitée suite à l'augmentation de leur volume et de la modification de leur consistance (à condition de boire suffisamment d'eau).

Où acheter de la paraffine ?

La paraffine est vendue sur internet et dans de nombreux commerces (drogueries, magasins de bricolage, pharmacies, supermarchés, etc.), sous forme solide ou liquide (huile de paraffine). Certaines présentations sont adaptées à l'usage industriel, tandis que d'autres sont formulées pour un usage cosmétique ou encore alimentaire. Il est également possible de se procurer de la paraffine pure, sans conservateurs ni additif.

La paraffine est-elle disponible avec ou sans ordonnance ?

La paraffine est en vente libre, c'est-à-dire qu'elle ne nécessite pas d'ordonnance pour être achetée. 

Quels sont les dangers de la paraffine ?

Les éléments imprégnés de paraffine sont susceptibles de brûler

Le principal danger de la paraffine est le risque important de brûlures lors d'un incendie. En effet, la paraffine est un hydrocarbure obtenu à partir du pétrole et est de ce fait très inflammable. Les éléments imprégnés de paraffine (la peau mais aussi les vêtements, les draps, les tissus, le matériel, etc.) sont susceptibles de brûler de manière très rapide et très intense en cas de départ de feu. Les conséquences peuvent être des brûlures graves nécessitant une hospitalisation, ou dans certains cas les plus graves des brûlures mortelles. La paraffine en application cutanée ne doit pas non plus être utilisée sans avis médical en cas d'affections de la peau non diagnostiquées (risque d'aggraver la pathologie ou de retarder la prise en charge adéquate de la pathologie), ni en cas d'hypertension artérielle ou de troubles de la circulation veineuse tels que des varices (risques vasculaires majorés par l'effet de la chaleur et de la dilatation des vaisseaux sanguins). Par voie orale, l'administration d'huile de paraffine présente un danger majeur en cas de passage accidentel dans les poumons (pneumopathies par inhalation). Ce phénomène est notamment susceptible de se produire chez les personnes alitées (position allongée qui favorise le passage du contenu digestif dans les poumons) et celles présentant des troubles de la déglutition (y compris les jeunes enfants), ou en cas de reflux gastro-œsophagien ou de vomissements. Il convient aussi d'être vigilant lors de la prise orale et prolongée de paraffine car cette huile peut entraîner un défaut d'absorption de certaines vitamines liposolubles (vitamines A, D, E et K), et ainsi entraîner des carences. Une vigilance s'impose lors de la prise concomitante d'autres médicaments, le risque étant de modifier leur absorption digestive et d'altérer en conséquence leur efficacité. Enfin, l'huile de paraffine chauffée ou cuite est impropre à la consommation et peut être nocive.

Paraffine et risque de blessure : quelles précautions ?

Ne pas fumer lors d'une utilisation cutanée.

Du fait du caractère très inflammable et en conséquence dangereux de la paraffine, il est important d'une part que les personnes soient informées de ce danger afin de prendre les précautions nécessaires. Une vigilance accrue s'impose vis-à-vis des vêtements et des draps qui deviennent extrêmement inflammables lorsqu'ils sont imprégnés de paraffine, ce qui peut être le cas lors d'une utilisation cutanée. D'autre part, il est fortement déconseillé de s'exposer à des flammes en cas d'utilisation de paraffine (liquide ou solide). Aussi, il convient de ne pas fumer dans le cas où les tissus ou la peau se trouvant à proximité de la cigarette ou des cendres en soient imprégnés. Lors d'une utilisation orale de la paraffine, la prise doit se faire au moins 2h avant le coucher afin d'éviter tout passage pulmonaire accidentel. Les personnes devant être alitées ou ayant des troubles de la déglutition, des vomissements ou du reflux doivent stopper le traitement par la paraffine afin d'éviter tout risque de pneumopathie par inhalation.

Quelles sont les contre-indications de la paraffine ?

L'huile de paraffine ne doit pas être utilisée en cas d'intolérance ou d'hypersensibilité à la paraffine. Prise par voie orale, elle ne doit pas non plus être utilisée en cas de maladie inflammatoire du colon, d'occlusion intestinale, de douleurs abdominales sans cause connue et inflammatoires (comme la maladie de Crohn), ni chez les personnes ayant des difficultés de déglutition ainsi que chez les jeunes enfants. En cas d'utilisation en bains, un avis médical est requis en cas de pathologies vasculaires (telles que les varices), d'hypertension ou de diabète, en raison de l'effet de chaleur qui pourrait être nocif.

Principes et substances actives