Laxatif : définition, bienfaits, naturel, aliment

Généralement indiqué cas de constipation, les laxatifs existent sous différentes formes : solutions buvables, comprimés, aliments. Lesquels sont naturels ? Puissants ? Doux ? Osmotiques ? Immédiats ? Comment choisir ? Le point avec le Dr Éric Atlani, médecin généraliste à Cannes.

Laxatif : définition, bienfaits, naturel, aliment
© modesto3 - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'un laxatif ?

"Un laxatif est une substance qui va accélérer le transit ou augmenter le volume des selles, afin d'aider à les évacuer", définit d'emblée le Dr Éric Atlani, médecin généraliste à Cannes. Il existe différents types de laxatifs qui agissent différemment sur l'organisme : laxatifs de lest, lubrifiants, osmotiques, stimulants, anaux… Certains seront plus doux et mieux tolérés, comme les laxatifs naturels, qui peuvent être pris comme un traitement de fond. Au contraire, d'autres tels que les laxatifs stimulants sont des médicaments plus "agressifs" : ils augmentent les sécrétions et accélèrent la motricité de l'intestin. "Ces derniers sont à utiliser ponctuellement, pas plus d'une dizaine de jours", note le médecin.

Quels sont les bienfaits et indications des laxatifs ? 

"Le bienfait principal du laxatif est évidemment le confort intestinal", indique le Dr Atlani. Un laxatif est prescrit dans plusieurs cas :

  • Constipation : si votre régime alimentaire n'est pas assez efficace, vous pouvez prendre des laxatifs, qui encourageront votre transit ;
  • Préparation pour un examen colique comme une coloscopie ou un entéroscanner ;
  • Préparation pré-opératoire en cas de chirurgie du côlon ou du rectum.

À noter que la constipation peut résulter de facteurs aggravants comme le stress, les voyages, des causes iatrogènes (prise de certains neuroleptiques, antidépresseurs, etc.) ou bien être chronique. "Certaines personnes prennent également des laxatifs pour maigrir, notamment des laxatifs osmotiques (voir plus bas), mais ce n'est pas conseillé", prévient le Dr Atlani. Il est préférable de suivre des règles hygiéno-diététiques qui permettront de perdre du poids naturellement.

Quels sont les meilleurs laxatifs naturels ?

Les laxatifs de lest sont composés de fibres végétales (son de blé, graines de lin…). Ils augmentent l'hydratation et le volume des selles, modifiant ainsi leur consistance, ce qui facilite le transit. Ils sont mieux tolérés par l'organisme, et plus doux. "Les laxatifs lubrifiants sont également des laxatifs naturels : ils sont généralement à base de paraffine ou de vaseline", note le Dr Atlani. Ils sont utilisés comme un lubrifiant, et souvent prescrits aux enfants qui éprouvent des difficultés à expulser leurs selles.

Quels sont les aliments laxatifs ?

"Les aliments laxatifs sont ceux qui sont riches en fibres alimentaires", commente le Dr Atlani. On peut notamment en trouver dans :

  • La salade ;
  • Les fruits (et particulièrement le pruneau) ;
  • Les céréales ;
  • Le son de blé ;
  • Les légumes verts ;
  • Le café ;
  • Le pain complet

"Boire beaucoup d'eau aide également au bon transit, comme le fait de bouger, de marcher, de courir, de faire du sport…", conseille le médecin.  

Laxatifs osmotiques : c'est quoi ?

"Les laxatifs osmotiques sont des médicaments qui attirent l'eau dans les intestins", explique le Dr Atlani. L'effet est immédiat : le médicament agit dans les deux heures.

Laxatifs anaux : c'est quoi ?

Les laxatifs anaux existent sous forme de suppositoire ou de lavement. "Ils sont prescrits en cas de constipation basse, après une radiothérapie ou une chirurgie en cas de fécalome (amas de matière fécale sèche et dure qui s'accumule le plus souvent dans la partie terminale du rectum)", observe le médecin. Ils servent à déclencher le réflexe de défécation, mais sans remédier à la cause de la constipation. Leur action est généralement très rapide.

Laxatifs buvables : c'est quoi ?

"On trouve des laxatifs en comprimés, en granulés, en sachets en poudre, et également en solution buvable", déclare le Dr Atlani.

Quels sont les dangers et effets secondaires ?

Les effets secondaires diffèrent en fonction du type de laxatif et de son mécanisme d'action :

  • Les laxatifs osmotiques peuvent provoquer des ballonnements ou des douleurs abdominales en début de traitement ;
  • Les laxatifs de lest peuvent provoquer des gaz et des ballonnements en début de traitement ;
  • En plus des ballonnements, les laxatifs lubrifiants peuvent réduire l'absorption de certaines vitamines A, D, E et K ;
  • Les laxatifs anaux peuvent provoquer une irritation anale.

Enfin, "l'excès de laxatifs comporte plusieurs risques", rapporte le Dr Atlani, dont :

  • Une déshydratation : assurez-vous de rester bien hydraté dans tous les cas lorsque vous prenez des laxatifs ;
  • Une dégradation du colon, car l'excès de laxatifs rend sa paroi très fine ;
  • Un déséquilibre métabolique : "vous pouvez perdre des minéraux (votre chlorure de sodium, votre potassium…), ajoute le médecin. Il s'agit d'un cercle vicieux : plus vous prenez des laxatifs, plus vous habituez vos intestins à ne pas travailler correctement et vous entretenez une espèce d'atonie".

Quelles sont les contre-indications ?

"Une des contre-indications principales, c'est le syndrome d'occlusion intestinale", déclare le Dr Atlani. Il existe certaines contre-indications pour des catégories de lubrifiants en particulier : si vous êtes alité ou que vous n'avez pas ou très peu d'activité physique, évitez de prendre des laxatifs de lest. Concernant les laxatifs anaux, n'en utilisez pas si vous avez des lésions au niveau de l'anus (hémorroïdes, fissure anale…) ou de manière courante.

Quelle durée d'utilisation ?

"Généralement, les laxatifs sont prescrits sur demande", indique le médecin. Certains laxatifs ne doivent pas être pris sur une durée prolongée ou de manière régulière, comme les laxatifs stimulants ou anaux.

Merci au Dr Atlani, médecin généraliste à Cannes.

Types de médicaments