Paroxetine : quand en prendre, effets, dangereuse ?

La paroxétine est un médicament utilisé comme antidépresseur et indiquée en cas d'épisodes dépressifs majeurs, d'états de stress post-traumatiques, de phobies sociales, de troubles anxieux généralisés, de troubles obsessionnels compulsifs, ou de troubles paniques.

Paroxetine : quand en prendre, effets, dangereuse ?
© modesto3-123RF

Définition : c'est quoi la paroxetine ?

La paroxétine est une molécule dérivée de la phénylpipéridine et est utilisée comme antidépresseur. De par son mode d'action, ce médicament appartient aux inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS). La paroxétine a été mise sur le marché dans le début des années 90 par le laboratoire GlaxoSmithKline et est largement utilisée depuis du fait de son efficacité constatée sur la dépression et l'anxiété. Différents génériques sont aujourd'hui commercialisés. On trouve les médicaments à base de paroxétine sous le nom générique de paroxétine (comprimés dosés à 20 mg) ou sous les noms commerciaux Deroxat® (comprimés dosés à 20 mg et suspension buvable dosée à 20 mg/10 ml) et Divarius® (comprimés dosés à 20 mg).

Quel est le mode d'action de la paroxetine ? 

La paroxétine est un inhibiteur puissant et sélectif de la recapture de la sérotonine (5-HT sérotonine). La sérotonine est un neurotransmetteur sécrété naturellement par l'organisme qui intervient à différents niveaux, tels que dans le système nerveux central, dans le système digestif, dans l'hémostase et dans la régulation du cycle circadien. Plus particulièrement, la sérotonine permet de réguler l'humeur et est associée au sentiment de bonheur et à la réduction de la prise de risque (contrairement à la dopamine).  Les états de dépression ou d'anxiété peuvent s'expliquer par un taux diminué de sérotonine chez les individus qui en souffrent. En empêchant la recapture de la sérotonine, la paroxétine contribue alors à augmenter le taux de ce neurotransmetteur au niveau des neurones présents dans le cerveau, ce qui induit les effets thérapeutiques de la sérotonine incluant une amélioration de l'humeur et une réduction de l'anxiété, des phobies, du stress et des troubles paniques. Son action sélective sur la recapture de la sérotonine, sans effet marqué sur les récepteurs à l'adrénaline, à la dopamine et à l'histamine, permet de ne pas (ou peu) entraîner d'effets hypotensifs et dépresseurs du système nerveux central.

Quand prendre de la paroxetine ? 

La paroxétine est indiquée en cas d'épisodes dépressifs majeurs, d'états de stress post-traumatiques, de phobies sociales, de troubles anxieux généralisés, de troubles obsessionnels compulsifs, ou de troubles paniques. C'est un médicament listé qui nécessite une prescription médicale pour être délivrée. Seul le prescripteur est habilité à déterminer dans quels cas ce traitement est justifié, ainsi que la posologie et la durée du traitement.

Est-ce que la paroxetine fait dormir ?  

Parmi les effets indésirables fréquents de la paroxétine, la somnolence est fréquemment observée avec la prise de ce médicament, même si cet effet n'est pas systématique puisque la paroxétine peut aussi entraîner des insomnies. Toutefois, du fait de l'effet thérapeutique positif sur l'humeur, le stress, l'anxiété et les crises d'angoisse, la sérotonine contribue généralement à améliorer le sommeil.

Peut-on prendre de la paroxetine contre les angoisses ? 

Oui, la paroxétine peut être indiquée contre certaines formes d'angoisses (troubles paniques).

Quels sont les effets indésirables de la paroxetine ? 

Les effets indésirables de la paroxétine peuvent être nombreux mais sont plus fréquents pendant les premières semaines de traitement et s'estompent généralement par la suite. Sont fréquemment observés des nausées, des troubles sexuels, une perte d'appétit, de la somnolence ou au contraire des insomnies, des rêves anormaux ou des cauchemars, des vertiges, des tremblements, des maux de tête, une baisse de l'attention, une vision trouble, des bâillements, des vomissements, de la constipation, des diarrhées, de la sécheresse buccale, une transpiration excessive, de la fatigue, une prise de poids ou encore une augmentation du taux de cholestérol. Plus rarement peuvent s'observer une confusion, des hallucinations, de l'anxiété, des idées suicidaires, des convulsions, des douleurs articulaires ou musculaires, des mouvements involontaires, une difficulté à uriner ou au contraire une incontinence urinaire, des bourdonnements d'oreille, une dilatation de la pupille, une éruption cutanée, une modification de la tension artérielle, un écoulement de lait, un priapisme, une réaction allergique, une baisse du taux de sodium dans le sang, une augmentation des enzymes hépatiques. Les antidépresseurs inhibiteurs de la recapture de la sérotonine peuvent également entraîner une agitation et un besoin irrépressible de bouger, des saignements (bleus, des saignements de nez, hémorragies génitales ou digestives) ou plus rarement un syndrome sérotoninergique (tremblements, confusion, agitation, rigidité musculaire, vertiges, fièvre inexpliquée, sueurs). Parfois, un syndrome de sevrage avec apparitions de certains symptômes peut s'observer lors de l'arrêt de la paroxétine.

Quelles sont les contre-indications à la paroxetine ? 

Elle est déconseillée aux enfants et adolescents souffrant de dépression

La paroxétine ne doit pas être utilisée en cas d'allergie à la paroxétine, ni en association avec les médicaments inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO) y compris en cas de prise au cours des deux dernières semaines, et les médicaments contenant du thioridazine ou du pimozide (en raison du risque de trouble du rythme cardiaque). De plus, la paroxétine est déconseillée chez les enfants ou adolescents souffrant de dépression, et ce avant l'âge de 18 ans car elle pourrait augmenter le risque de suicide. Elle est réservée chez les adolescents à certains cas graves, sous surveillance médicale et de l'entourage accrue. En cas d'épisode maniaque se traduisant par de l'euphorie, un état d'excitation ou un comportement anormal, une consultation médicale en urgence est requise. Aussi il convient d'être vigilant en cas d'antécédent d'épilepsie, de glaucome à angle fermé, de diabète, d'hémorragies ou de maladie cardiaque. La paroxétine peut intéragir avec le tamoxifène et le métoprolol, certains antimigraineux (triptans), les médicaments à base de lithium, de tramadol ou de millepertuis et pourrait entraîner un syndrome sérotoninergique. Une prudence s'impose en cas de prise concomitante d'un anticoagulant oral, d'aspirine, d'un anti-inflammatoire (AINS), d'un antiarythmique, d'un antidépresseur imipraminique ou de la rispéridone. La prise d'alcool est déconseillée pendant le traitement par la paroxétine.

Peut-on conduire après avoir pris de la paroxetine ? 

Il est tout à fait possible de conduire après avoir pris de la paroxétine, à condition de s'assurer que la vigilance ne soit pas altérée.

Principes et substances actives