Amitriptyline : nom, interaction, quand prendre cet antidépresseur ?

L'amitriptyline (Laroxyl® / Elavil®) est un antidépresseur tricyclique, aussi appelé imipraminique. Quand est-elle prescrite ? À quel dosage ? Quels médicaments en contiennent ? Laroxyl ? Quels sont ses effets indésirables et ses contre-indications ?

Amitriptyline : nom, interaction, quand prendre cet antidépresseur ?
© fashionanatomy-123RF

C'est quoi l'amitriptyline ?

L'amitriptyline est un médicament psychotrope, plus précisément un antidépresseur de la famille des tricycliques, aussi appelés imipraminiques. Cette molécule est également employée comme analgésique (traitement de la douleur). 

Quel est le mode d'action de l'amitriptyline ?

L'amitriptyline agit au niveau du système nerveux central pour moduler l'activité cérébrale. C'est un inhibiteur de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline augmentant ainsi les concentrations de ces deux neurotransmetteurs au niveau du cerveau. La majoration des taux de sérotonine (appelée hormone du bonheur) et de noradrénaline permet de réguler les émotions et de réduire la dépression.

Indications : quand prendre de l'amitriptyline ?

Ce médicament présente plusieurs indications chez l'adulte : 

  • traitement des épisodes dépressifs majeurs 
  • traitement des douleurs neuropathiques
  • traitement préventif des céphalées de tension
  • traitement de fond de la migraine

L'amitriptyline est également prescrite chez l'enfant dès l'âge de 6 ans pour traiter l'énurésie nocturne (émission involontaire d'urine) après avoir écarté toute cause relative à un organe.

Quel est le nom commercial de l'amitriptyline ?

L'amitriptyline existe sous la forme de comprimés et de solution buvable en gouttes. Les spécialités commerciales qui en contiennent sont Elavil® et Laroxyl® (aux dosages 25 mg, 50 mg et 40 mg/mL).

Dosage : comment utiliser l'amitriptyline ?

Chez l'adulte, la dose maximale est de 150 mg par jour et une vigilance s'impose à partir de 100 mg. Chez l'enfant, l'administration est uniquement réservée au traitement de l'énurésie nocturne (émission involontaire d'urine) et ne doit pas dépasser 50 mg par jour. De manière générale, l'augmentation de la posologie est effectuée de manière très progressive, tous les 3 à 7 jours. De même à l'arrêt du traitement, la diminution du dosage est réalisée sur plusieurs semaines. Afin d'éviter la survenue d'effets indésirables, la dose d'entretien doit être la plus faible possible. La solution buvable est utilisée lorsque la prise de comprimés (dosés à 25 mg et 50 mg) ne permet pas d'obtenir exactement la dose prescrite. À noter qu'une goutte de solution est équivalente à 1 mg d'amitriptyline. Dans le traitement d'un épisode dépressif majeur, la posologie recommandée est de :  

  • 50 mg par jour en deux prises pouvant être augmentée jusqu'à 150 mg par jour chez l'adulte
  • 10 à 25 mg par jour pouvant être augmentée jusqu'à 100 mg par jour en deux prises chez les patients de plus de 65 ans ou ceux ayant une maladie cardiovasculaire

L'efficacité du traitement est visible à compter de 2 à 4 semaines. Pour éviter une éventuelle rechute, il doit être poursuivi jusqu'à 6 mois après la disparition des symptômes. Pour traiter les douleurs neuropathiques ou prévenir les migraines et les céphalées de tension, la posologie recommandée est différente. 
Chez l'adulte : une dose de 25 à 75 mg le soir ou en deux prises journalières. Pour améliorer la tolérance du traitement, une dose moindre (de 3 à 25 mg) pourra être prescrite au début du traitement puis augmentée progressivement. 
► Chez l'adulte de plus de 65 ans et les patients ayant une maladie cardiovasculaire : une dose de 1 à 25 mg sera prescrite le soir.
L'action contre la douleur se manifeste généralement au bout de 2 à 4 semaines.
Dans le traitement de l'énurésie nocturne, la posologie recommandée est de 10 à 20 mg chez l'enfant de 6 à 10 ans, et de 25 à 50 mg chez l'enfant à partir de 11 ans. Pour obtenir une efficacité optimale, le médicament doit être pris 60 à 90 minutes avant le coucher. 

Quels sont les effets secondaires de l'amitriptyline ?

Les médicaments à base d'amitriptyline sont très fréquemment responsables de somnolence, de tremblements, de vertiges, de maux de tête, de troubles du langage, de nausées, d'une sensation de nez bouché et d'une prise de poids. En raison de l'effet sédatif immédiat, une vigilance accrue est nécessaire chez les conducteurs d'engins ou les utilisateurs de machines. De même, des effets anticholinergiques tels que des palpitations cardiaques, des troubles de la vision, une constipation et la bouche sèche ont été rapportés de manière très fréquente. D'autres effets secondaires tels que la soif, la fatigue, des troubles de l'érection ou de la miction, des atteintes cardiaques et une altération du goût se manifestent fréquemment. En raison du risque de survenue de troubles cardiaques, le traitement requiert une vigilance chez les patients souffrant d'une bradycardie ou d'une insuffisance cardiaque déséquilibrée et chez ceux prenant un médicament allongeant l'espace QT (visible sur l'électrocardiogramme). En outre, avant d'instaurer un médicament à base d'amitriptyline chez un enfant, un électrocardiogramme doit être réalisé afin de prévenir les risques cardiaques.  

La prise d'amitriptyline est proscrite chez l'enfant de moins de 6 ans.

Y a-t-il des contre-indications ?

Les contre-indications de l'amitriptyline sont : 

  • une allergie à l'un des composants 
  • une maladie sévère du foie 
  • un infarctus du myocarde récent 
  • des troubles du rythme cardiaque 
  • une insuffisance coronarienne 

De plus, la prise d'amitriptyline est proscrite chez l'enfant de moins de 6 ans. En revanche, ce médicament n'est pas contre-indiqué pendant la grossesse ni pendant l'allaitement.

Y a-t-il des risques d'interactions médicamenteuses ?

La prise simultanée d'amitriptyline avec un antidépresseur IMAO (inhibiteur de la monoamine oxydase) est formellement contre-indiquée. Cette association peut provoquer un syndrome sérotoninergique qui se définit par un excès potentiellement mortel de sérotonine dans le cerveau. Ce syndrome se manifeste notamment par des tremblements, une agitation, des contractions musculaires brutales et une augmentation de la température corporelle. De même, il est fortement déconseillé d'associer certains médicaments à l'amitriptyline. 

  • Le tramadol, en raison du risque augmenté de crises convulsives et de syndrome sérotoninergique.
  • Les antifongiques (terbinafine, fluconazole) qui majorent les concentrations d'amitriptyline et donc sa toxicité se manifestant principalement par des arythmies, une rétention urinaire, des convulsions voire une dépression respiratoire.
  • Les médicaments augmentant l'espace QT visible sur l'électrocardiogramme (antiarythmiques, antihistaminiques, neuroleptiques) en raison d'un risque accru d'effets cardiovasculaires graves.
  • Les diurétiques comme le furosémide qui provoquent une carence en potassium responsable de troubles cardiaques.
  • Les médicaments potentiellement responsables d'effets cardiovasculaires (anesthésiques généraux et locaux, décongestionnants nasaux) qui augmentent le risque d'hypotension et d'arythmies. Les patients traités par de l'amitriptyline et prenant l'un de ces médicaments doivent l'interrompre plusieurs jours avant une intervention chirurgicale et en informer l'anesthésiste.
  • Les antihypertenseurs à action centrale (Catapressan®, Aldomet®) dont l'effet est annulé en cas d'association à l'amitriptyline.
  • Les agents anticholinergiques (certains médicaments contre les nausées et vomissements : Mercalm®, Nausicalm®, les médicaments de l'incontinence urinaire, etc.) en raison de la majoration des effets secondaires tels que la constipation, les affections urinaires et les troubles de la vision.

Source : Base de données publique des médicaments

Principes et substances actives