Neuroleptique : indications, liste, effets secondaires

Les neuroleptiques, qui sont maintenant plutôt désignés par le terme antipsychotiques, sont une famille de médicaments utilisés principalement pour combattre certains troubles mentaux, notamment la schizophrénie. Quelle est la liste ? Le mode d'action ? Les effets secondaires ? Quelle surveillance ?

Neuroleptique : indications, liste, effets secondaires
© natalliaboroda - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'un neuroleptique ?

L'usage du terme neuroleptiques a été progressivement remplacé par celui d'antipsychotiques. "Les antipsychotiques constituent l'une des catégories des médicaments psychotropes – c'est-à-dire des médicaments qui agissent sur le système nerveux, définit d'emblée le Pr Nicolas Franck, psychiatre et chef de pôle au centre hospitalier Le Vinatier près de Lyon. Ces médicaments ont révolutionné la prise en charge des troubles psychiatriques sévères, qui se manifestent notamment par des délires et des hallucinations". 

Quelles sont les indications ?

Les antipsychotiques sont utilisés pour traiter les troubles psychotiques au long cours, dont la schizophrénie, ainsi que les troubles psychotiques aigus tels qu'une bouffée délirante pouvant être due à la prise d'une substance toxique ou ne pas avoir de facteur déclenchant. "Certains antipsychotiques sont également indiqués lors des accès thymiques (accès maniaque ou dépressif) des troubles bipolaires, indication qu'ils partagent avec les thymorégulateurs" ajoute le psychiatre.

Quels sont leurs effets ?

"Les antipsychotiques agissent sur les récepteurs D2 de la dopamine qu'ils bloquent ou dont ils modifient les effets. Ils rendent ainsi moins la personne moins sensibles à son environnement" explique le Pr Nicolas Franck. Rappelons que la psychose est causée notamment par la suractivité de la dopamine dans le cerveau.  "Ces médicaments sont surtout efficaces sur les hallucinations et les délires" précise le psychiatre.

Liste d'exemples de neuroleptiques ?

Les antipsychotiques de première génération ne sont plus très utilisés car ils ont des effets indésirables

Les antipsychotiques de première génération qui ne sont plus très utilisés car ils ont des effets indésirables sont par exemple :

  • la chlorpromazine,
  • la lévomépromazine,
  • la cyamémazine,
  • la fluphénazine,
  • la périciazine,
  • l'halopéridol,
  • la pipampérone,
  • le dropéridol,
  • le flupentixol,
  • le pimozide,
  • la sulpiride,
  • le tiapride,  

Les antipsychotiques de seconde génération, les plus utilisés maintenant car ayant moins d'effets secondaires, sont :

  • l'olanzapine
  • l'aripripazole,
  • la risperidone,
  • la quétiapine,
  • l'amisulpride,
  • la clozapine.

Quel est le neuroleptique le plus sédatif ?

"Les antipsychotiques les plus sédatifs sont la lévomépromazine (Nozinan®) et la cyamépromazine (Tercian®)" indique le Pr Nicolas Franck. Celui-ci avertit que ces antipsychotiques doivent être réservés aux indications médicales et pas utilisés pour des troubles du sommeil pour lesquels une prise en charge non pharmacologique doit être privilégiée. "Les antispsychotiques ont de nombreux d'effets secondaires dont il faut surveiller l'apparition, leur presciption devant toujours se faire dans le cadre d'un rapport bénéfices/effets indésirables favorable" avertit-il.

Quels sont les effets secondaires ?

Les antipsychotiques de première génération avaient comme effet indésirable des troubles moteurs (tremblements, mouvements anormaux). "Les antipsychotiques de deuxième génération commercialisés depuis les années 1980/1990 sont mieux tolérés d'un point de vue neurologique". Leurs effets secondaires sont une prise de poids parfois importante, qui peut être à l'origine d'un diabète, d'une hypercholestérolémie. Il y a d'autres effets indésirables comme une hyperprolactinémie (la dopamine régulant la sécrétion de prolactine) à l'origine d'une aménorrhée (plus de règles) et au long cours, rarement, d'une décalcification osseuse. "Chaque antipsychotique a ses effets indésirables, c'est pourquoi nous choisissons ces médicaments selon le profil du patient. Le poids est surveillé, tout comme l'apparition de troubles moteurs" indique-t-il.

Quelles sont les contre-indications ?

La principale contre-indication est la non-indication, c'est-à-dire l'absence de troubles psychotiques. Un problème de conduction cardiaque est une contre-indication relative car les antipsychotiques sont parfois indispensables. "Les patients ayant un trouble cardiaque sont surveillés lorsqu'ils prennent des antipsychotiques" indique le psychiatre.

Quelles précautions prendre ?

Ces médicaments ont des interactions avec le tabac, le jus de pamplemousse et les médicaments qui agissent sur le cytochrome hépatique

"La principale surveillance de ces traitements porte sur l'efficacité sur les symptômes. Est aussi surveillée la tolérance, principalement le poids et la glycémie" informe le psychiatre. La posologie doit être adaptée au patient et à sa pathologie. La durée de prise dépend de la maladie : les antipsychotiques peuvent être pris jusqu'à la fin des symptômes ou peuvent être prescrits sur une longue durée pour prévenir d'autres épisodes psychotiques. "Ces médicaments ont des interactions avec le tabac, le jus de pamplemousse et les médicaments qui agissent sur le cytochrome hépatique. Cela baisse ou augmente leur efficacité" informe le Pr Nicolas Franck.

Merci au Pr Nicolas Franck, psychiatre et chef de pôle au centre hospitalier Le Vinatier.

Sources : Dr Codruta IONESCU, Psychiatre Hervé JAVELOT, Pharmacien, Les Neuroleptiques / Antipsychotiques en pratique…Etablissement public de santé Alsace-Nord / N.Franck ;F. Fromager,  F.Thibaut, Pharmacologie et mode d'action des antipsychotiques, Elsevier Masson, 2015

Types de médicaments