Tercian : sommeil, dépression, effets secondaires

"Tercian : sommeil, dépression, effets secondaires"

Tercian® (cyamémazine) est un antipsychotique prescrit dans les troubles psychiatriques comme la schizophrénie. Dans quelles autres indications ? Les troubles du sommeil ? La dépression ? Quels sont les effets indésirables ? Comment l'arrêter ?

Définition : qu'est-ce que le Tercian et quelles indications ?

Tercian® est un neuroleptique typique, aussi appelé antipsychotique de 1ère génération. Il est principalement prescrit par voie orale pour traiter :

  • des états psychotiques aigus et chroniques (schizophrénie, paranoïa, psychose hallucinatoire)
  • l'anxiété sur une courte durée, lorsque les médicaments recommandés sont inefficaces
  • certaines dépressions sévères

Plus spécifiquement, il présente une indication chez l'enfant dès 3 ans dans le traitement de troubles comportementaux sévères. Ce médicament est également administrable par voie injectable pour traiter les crises d'agitation et d'agressivité chez un patient ayant des troubles psychotiques.

En combien de temps agit le Tercian ?

Le médicament Tercian® sous forme injectable est un antipsychotique d'action rapide utilisé comme traitement d'urgence en cas d'agitation et de comportement agressif. Son action sur les symptômes est très rapide, entre 15 à 30 minutes. En revanche, les formes orales de Tercian® (comprimé, solution buvable) constituent des traitements de fond qui n'agissent pas immédiatement sur les troubles. De manière générale, le délai d'action est de plusieurs jours à plusieurs semaines. Il varie selon la dose prescrite et la sensibilité individuelle du patient au médicament. Ce long délai d'action engendre souvent des prises irrégulières voire un abandon du traitement.

Le Tercian fait-il dormir ?

L'utilisation de Tercian® est associée à un risque de somnolence accrue. Une vigilance est requise chez les personnes amenées à conduire un véhicule ou à utiliser une machine au risque de causer un accident. Toutefois, cet effet indésirable ne constitue pas une indication thérapeutique. En aucun cas, ce médicament ne doit être prescrit pour traiter les troubles du sommeil, il existe d'autres traitements plus adaptés.

Le Tercian est-il efficace contre la dépression ?

Tercian® est efficace contre certaines formes de dépression, même s'il est principalement utilisé pour traiter les psychoses. En effet, il peut être prescrit pour traiter une dépression sévère. Dans cette indication, il est associé à un antidépresseur sur une durée relativement courte, de 4 à 6 semaines.

Liste des effets secondaires du Tercian

Les effets secondaires provoqués par Tercian® sont nombreux. Les plus connus sont :

  • la somnolence, particulièrement importante en début de traitement
  • des mouvements involontaires anormaux : en cas de traitement prolongé ou d'interruption brutale
  • le syndrome malin des neuroleptiques : pâleur, majoration de la température corporelle, altération de la conscience, rigidité musculaire
  • des effets extrapyramidaux : tremblement de repos, mouvements rares et lents, exagération du tonus musculaire entraînant des raideurs et des difficultés à mobiliser les articulations
  • des signes anticholinergiques : bouche sèche, constipation, troubles de la vue, rétention urinaire
  • une fabrication excessive de prolactine (hormone) et un développement de la glande mammaire chez l'homme
  • une prise de poids
  • une diminution importante voire une absence de globules blancs

En outre, la prise de Tercian® peut être responsable d'hypotension en station debout, d'atteintes du foie, d'une mauvaise régulation de la température corporelle, d'une absence de règles, de diabète et d'embolie pulmonaire. Des crises d'épilepsie ont été rapportées, principalement chez des patients épileptiques. Plus rarement, des réactions allergiques cutanées, un gonflement sous-cutané et un allongement de l'intervalle QT (visible sur l'électrocardiogramme) peuvent survenir.

Par quoi remplacer le Tercian ?

Le remplacement de Tercian® est envisagé en cas d'effets indésirables invalidants ou d'inefficacité du traitement. Tercian® peut être remplacé par un autre antipsychotique, et non par un antidépresseur ou un anxiolytique qui seraient inefficaces. Si l'objectif est de réduire les effets secondaires, un neuroleptique de deuxième génération sera privilégié. En effet, ce type de neuroleptique est généralement mieux toléré que les neuroleptiques de première génération comme Tercian® puisque les effets moteurs sont moins fréquents.

Comment arrêter le Tercian ?

L'arrêt de Tercian® s'effectue par une diminution progressive des doses sur plusieurs semaines. L'interruption du traitement ne doit pas se faire à l'initiative du patient, elle doit être planifiée avec le médecin prescripteur. Un arrêt brutal majore le risque d'apparition de délires, d'hallucinations, de mouvements involontaires voire de récidive de la maladie. Le protocole d'arrêt (durée, décroissance des doses) est individualisé à chaque patient. Si le traitement est interrompu subitement, notamment en raison d'un effet indésirable grave, une surveillance particulière doit être mise en place.

Sources :

- Base de données publique des médicaments

- ANSM

- Antipsychotiques : les points essentiels, pharmacomédicale.org

Autour du même sujet

Effets et risques