Mal de gorge : les 5 meilleurs remèdes pour le faire passer

Mal de gorge : les 5 meilleurs remèdes pour le faire passer

Un mal de gorge peut être soulagé par l'utilisation de remèdes naturels, même chez l'enfant. Mais attention à bien les choisir et les utiliser car ils ne sont jamais anodins.

Chaque hiver, le mal de gorge revient. C'est un classique mais il fait mal alors on essaie de le soulager autant que possible avec des remèdes maison en attendant de voir le médecin s'il persiste. Voici les remèdes naturels reconnus pour soulager le mal de gorge, selon notre naturopathe, et comment les utiliser sans risque.

Un gargarisme d'eau salée dès les premiers picotements

S'il y a un remède simple à privilégier en prévention des infections et dès le début des picotements dans la gorge c'est gargarisme à base d'eau saline. Utiliser une eau saline à raison d'1 demi-cuillère de sel ou de bicarbonate de soude dans un verre d'eau tiède, remuer et se gargariser, ne pas avaler. "Le gargarisme a une action rapide pour soulager les douleurs, puisque le mélange est en contact direct avec la muqueuse" indique la naturopathe.

Un jus de citron avec du miel, un incontournable

Jus de citron et miel sont les remèdes les plus simples et à portée de mains pour apaiser le mal de gorge. Il suffit de mettre le jus d'un citron avec un peu de miel de thym ou de lavande, dans une tasse d'eau chaude et d'en boire 2 à 3 tasses par jour. En cas de douleurs : presser le jus d'un ½ citron, ajouter une petite cuillère à café de miel dans de l'eau tiède et faire un gargarisme avec la préparation. Une fois le gargarisme fait, vous pouvez l'avaler.

Un sirop de radis noir, antibactérien

"Vous pouvez réaliser un sirop aux vertus antibactériennes avec environ 100 g de radis noir et la même quantité de sucre brun (surtout pas blanc). Couper des lamelles de radis noir (laisser la peau sauf si le radis n'est pas bio). Alterner une couche de radis puis de sucre brun dans un plat ou une assiette creuse, renouveler. Laisser reposer à couvert 12 heures. Récupérer le jus et en prendre de 2 à 3 cuillère à café par jour. A garder au frais quelques jours" préconise la naturopathe. "Le sirop de radis noir soulage très rapidement", précise-t-elle.

Du thym en miel ou en huile essentielle

Le thym dispose de propriétés antiseptiques et permet ainsi d'apaiser les voies respiratoires irritées. Il booste aussi le système immunitaire. Au choix :

Miel de thym + propolis :  Laisser fondre une cuillère à café de miel de thym dans la bouche, et laisser descendre lentement dans la gorge. Sucer des pastilles de miel et propolis pour stimuler la sécrétion de salive. "Le spray à base de propolis est efficace pour atténuer les douleurs rapidement", souligne notre interlocutrice.

"Limiter les produits laitiers de vache, ils sont pro-inflammatoires"

Huile essentielle de thym : Appliquer en massage l'huile essentielle de thym à thujanol, 1 goutte diluée dans une cuillère à soupe d'huile d'amande douce, sur la nuque et la gorge. Répéter deux fois par jour jusqu'à disparition des symptômes. Garder la gorge au chaud avec un foulard et boire chaud le plus souvent possible.

Attention : l'huile essentielle de thym est déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes, et aux enfants. Les produits de la ruche : miel et propolis sont susceptibles de donner des réactions allergiques. Il convient de tester sa réaction en prenant de petites doses durant quelques jours.

De l'huile essentielle d'eucalyptus

"Les huiles essentielles ont une action plus rapide car elles sont plus concentrées en principes actifs qu'une plante en vrac. D'où la nécessité de les utiliser avec précautions, rappelle la naturopathe. L'huile essentielle d'eucalyptus radié peut être utilisée pour les encombrements spécifiques de la sphères ORL haute uniquement chez l'adulte et l'enfant de plus de 12 ans. La posologie est alors de 1 à 2 gouttes dans un peu de miel, à avaler 3 fois par jour, et pas plus de 5 jours. Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes.

Des tisanes de plantes anti-inflammatoires pour boire chaud toute la journée

En cas de maux de gorge, il est conseillé de boire chaud tout au long de la journée en privilégiant des tisanes de plantes douces et anti-inflammatoires, avec une cuillère à soupe de miel fondu. "En prenant une tisane 2-3 fois/jour, il est possible de ressentir les bienfaits en quelques jours" confirme Amélie Mounier, naturopathe. On peut utiliser en infusion les feuilles de ronce, feuilles de noyer et fleurs de mauve, mélangées à parts égales, trois fois par jour pendant toute la durée du symptôme. Et/ou se préparer des tisanes de :

  • bouillon-blanc "pour ses vertus expectorantes et adoucissantes sur les muqueuses"
  • de coquelicot et de guimauve, aussi très adoucissants.
  • de thym "aux propriétés antiseptiques des voies respiratoires et immunostimulantes"
  • d'échinacée comme stimulant du système immunitaire.

De la même manière, il est recommandé de mettre un foulard pour avoir la gorge au chaud.

Quels remèdes chez l'enfant ?

"Pour les enfants il est préférable de consulter dans un premier temps", recommande Amélie Mounier. Ensuite, suivre les conseils les plus simples : "Mettre la gorge au chaud, boire une petite tisane additionnée d'un peu de miel et de citron. Si l'enfant n'aime pas, lui proposer à la place une préparation chaude avec du lait végétal et un peu de miel (limiter les produits laitiers de vache, ils sont pro-inflammatoires)". En huile essentielle pour soutenir le système immunitaire, Amélie Mounier recommande d'utiliser du Ravintsara pour ses propriétés anti-infectieuses virales et bactériennes, et immunostimulantes. A appliquer en massage pendant 5 jours maximum, et comme suit :

  • Après 12 ans : 2 gouttes pures ou diluées dans un peu d'huile végétale, 3 fois par jour, en application dans le creux interne du poignet.
  • De 6 à 12 ans : 2 gouttes diluées dans un peu d'huile végétale, 2 fois par jour, en application sous la voute plantaire.
  • A partir de 3 ans : 1 goutte diluée dans au moins 50% d'huile végétale, 1 fois par jour, sous la voute plantaire.
  • Déconseillée avant 3 ans.

Lorsque les maux de gorge s'accompagnent d'une fièvre élevée, de difficultés respiratoires, de fortes douleurs, éventuellement associés à des douleurs aux oreilles ou un gonflement du cou, ou encore si des points blancs apparaissent sur les amygdales, il s'agit d'une infection plus grave, il est alors nécessaire de consulter son médecin.

Merci à Amélie Mounier, naturopathe certifiée FENA, à Vincennes.

Autour du même sujet