Bouillon-blanc : toux, vertus, utilisation, dangereux ?

Généralement situé dans les talus et les près, le Bouillon-blanc est réputé pour ses bienfaits thérapeutiques : il calme notamment la toux, les maux de ventre et les irritations de la peau. Comment l'utiliser ? Quelles sont les contre-indications ? On fait le point avec Maeva Mène, naturopathe.

Bouillon-blanc : toux, vertus, utilisation, dangereux ?
© 13smile-123RF

Définition : c'est quoi le bouillon-blanc ? 

Plante dressée du long des chemins, poilue, robuste et pouvant atteindre jusqu'à 2 mètres de hauteur, le bouillon-blanc s'épanouit dans les terrains incultes en Europe, en Asie et en Afrique du Nord. Ses longues grappes de fleurs jaunes surplombent ses feuilles velues et cotonneuses qui peuvent mesurer jusqu'à 50 cm de long. Le Bouillon-blanc a bien des petits noms. "Molène, Cierge de Notre-Dame, Herbe de Saint Fiacre, Queue de loup, Blanc de Mai…, détaille Maeva Mène, naturopathe. En l'appelant par son nom latin, Verbascum thapsus, vous ne pourrez plus vous y tromper ! "Verbascum" viendrait du latin "barbacum", en lien avec les filets des étamines qui sont barbus. "Thapsus" viendrait d'une ville grecque antique "Thapsos" où on utilisait la racine de Bouillon-blanc autrefois". Plante pectorale, elle a été utilisée depuis des siècles pour son action contre les maux de la peau, de la gorge et les affections respiratoires. "Dioscoride la recommandait pour les maladies des poumons. Sainte Hildegarde de Bingen la considérait comme un remède infaillible de l'enrouement. Une étude de 2020 a même exploré ses propriétés antitumorales".

Photo d'une plante Verbascum thapsus ou Bouillon blanc
Photo d'une plante Verbascum thapsus ou Bouillon blanc © ralfliebhold-123RF

Quelles sont les vertus du bouillon-blanc ? 

Riche en mucilages et iridoïdes, émolliente et expectorante, il s'utilise dans les toux grasses productives comme dans les bronchites ou bronchopneumopathies. "Les iridoïdes sont des substances dont l'effet antimicrobien et modulateur de l'inflammation en font des alliées de votre immunité, poursuit la naturopathe. Les mucilages sont des polysaccharides (sucres complexes) qui retiennent l'eau, favorisent la fluidification des sécrétions bronchiques et adoucissent les muqueuses". Pourtant, les mucilages, ces grosses molécules, ne pénètrent pas dans la circulation sanguine. "Le dénouement de cette énigme est en fait simple : les mucilages adoucissent la muqueuse digestive qui propage cet effet calmant jusqu'à la muqueuse pulmonaire grâce au nerf vague".

Le Bouillon-blanc est à la fois hypotensif, diurétique et cardiotonique

C'est ainsi qu'on utilise avantageusement le Bouillon-blanc, "pour tout ce qui est lié à l'inflammation des muqueuses digestives (œsophagite, gastrite, entérite, diarrhée…), vésicales (cystites), et des voies respiratoires (laryngite, trachéite, toux irritative, bronchite asthmatiforme, grippe, enrouement…)". Par voie externe, il soulagera sans effort certains problèmes de peau comme les crevasses, furoncles, abcès, panaris, plaies atones, brûlures, coups de soleil. "S'il est surtout connu pour ses propriétés émollientes et adoucissante, ce qu'on sait moins, c'est que le Bouillon-blanc est aussi une grande plante du système cardiovasculaire. Car comme l'aubépine, il peut réguler le système neurovégétatif". Le Bouillon-blanc est à la fois hypotensif, diurétique et cardiotonique (il renforce la contraction cardiaque). "Il est particulièrement recommandé pour soutenir le cœur pendant une infection bronchopulmonaire, mais aussi en cas d'insuffisance cardiaque un peu décompensée avec un cœur rapide ou d'œdèmes des jambes". Il peut être d'une grande utilité au cours des infections bronchopulmonaires si un soutien du cœur est nécessaire, chez les personnes âgées par exemple. "Il a aussi une action antirhumatismale, sans doute liée à ses propriétés diurétiques et sudorifiques, chères aux naturopathes pour rééquilibrer les terrains rhumatismaux. Il sera tout à fait indiqué pour soulager les articulations sèches, enflammées et douloureuses".

Comment utiliser le bouillon-blanc ?

Le Bouillon Blanc fait partie des 7 espèces pectorales (Bouillon blanc, Coquelicot, Guimauve, Mauve, Pied de chat, Tussilage et Violette) à consommer à part égale en infusion. "En effet, l'infusion est le plus simple moyen de profiter de ses vertus, reconnait la thérapeute : il suffit de mettre une poignée de fleurs et de feuilles de Bouillon-blanc dans un litre d'eau à peine frémissante, pour préserver ses mucilages, de laisser infuser 15 minutes et de bien filtrer avec un filtre fin pour retenir les nombreux poils de la plante. Prenez 2 à 3 tasses par jour". Pour une affection chronique, on pourra en prendre 1 à 2 tasses par jour, 2 semaines par mois. "Pour des traitements au long cours, on le trouve aussi en teinture-mère (30 gouttes dans un peu d'eau, 2 à 3 fois par jour), efficace à long terme sur les otites chroniques". On la trouve aussi en sirop, pour un usage pectoral, souvent en association avec d'autres plantes : coquelicot, mauve, tussilage, plantain…

Mais vous pourrez également en tirer grand bénéfice par voie externe :

  • En gargarisme pour les enrouements et les maux de gorge, après avoir réalisé une décoction pendant 3 minutes, de 30 g de fleurs et de feuilles par litre d'eau
  • En compresses d'infusion refroidie (feuilles et fleurs) : en application locale pour soulager les brûlures et coups de soleil
  • En cataplasme de fleurs et feuilles cuites dans du lait ou en macérât huileux de fleurs, à chaud, pour aider à faire mûrir les furoncles, abcès …
  • En bain pour les crises d'hémorroïdes. C'est aussi un excellent vulnéraire, c'est-à-dire qu'il favorise la guérison des plaies

Le bouillon-blanc est-il efficace contre la toux ? 

Selon un rapport publié en 2018 par l'Agence européenne des médicaments (EMA), cette plante est indiquée "pour soulager les maux de gorge associés à la toux sèche et au rhume". Cette herbe est aussi réputée pour ses propriétés expectorantes. La Commission E du ministère de la Santé allemand a reconnu son utilisation pour traiter "les catarrhes des voies respiratoires", à savoir des pathologies qui produisent du mucus, telles que les bronchites ou les pharyngites. "En plus de fluidifier le mucus et d'apaiser les muqueuses, le Bouillon-blanc est une plante qui travaille sur le réflexe de la toux. Il fonctionne pour tous les types de toux à partir du moment où celle-ci devient chronique, en calmant le système nerveux autonome", conseille Maeva Mène.

Quels sont les dangers du bouillon-blanc ? 

"Il n'existe aucun danger connu aux doses thérapeutiques, assure notre interlocutrice. Par précaution et par absence de données à ce sujet, le Bouillon blanc est à éviter chez la femme enceinte ou allaitante, ainsi que chez les jeunes enfants".

Le Bouillon-Blanc est à éviter chez la femme enceinte ou allaitante et chez les jeunes enfants

Quelles sont les contre-indications au bouillon-blanc ? 

"Il n'existe aucune contre-indication connue aux doses thérapeutiques, assure notre interlocutrice. Par précaution et par absence de données à ce sujet, le Bouillon blanc est à éviter chez la femme enceinte ou allaitante, ainsi que chez les jeunes enfants".

Où trouver le bouillon-blanc ?

"Vous trouverez du Bouillon-Blanc dans toutes les meilleures herboristeries et sur quelques herboristeries en ligne", conclut notre spécialiste.

Merci à Maeva Mène, naturopathe-Iridologue certifiée OMNES et formatrice, membre du réseau Medoucine.

Phytothérapie