Guarana : bienfaits, dangers, un aphrodisiaque ?

Le guarana est connu pour être un stimulant en cas de fatigue grâce à la guaranine (proche de la caféine) contenue dans ses graines. Il améliore les capacités d'attention, la mémoire, la concentration, aiderait à brûler davantage de calories et ainsi à maigrir. Mode d'emploi et précautions avec Amélie Mounier, naturopathe.

Guarana : bienfaits, dangers, un aphrodisiaque ?
© joannawnuk - 123RF

Nom de la plante

Le guarana (Paullinia cupana) appelé aussi warana est un arbuste tropical grimpant, originaire du Brésil, et appartenant à la famille botanique des Sapindacées. Il peut atteindre 12 mètres de long, et est reconnaissable par ses fleurs jaunes blanchâtres et ses fruits de couleur rouge-orangé qui contiennent des graines riches en caféine. Originaire d'Amazonie, il pousse dans la forêt brésilienne humide où il est utilisé par les indiens "guaranis" pour ses propriétés stimulantes.

Parties utilisées de la plante

Les parties utilisées de la plante sont les graines.

Effets du guarana sur la santé

Les graines du guarana sont riches en guaranine (similaire à la caféine), alcaloïdes, tanins, méthylxanthines (dont la xanthine), et d'autres substances stimulant les fonctions cérébrales comme le phosphore. Le guarana est utilisé en phytothérapie pour ses propriétés psychostimulantes à court terme : elles permettent d'améliorer les performances cognitives comme la vigilance, les capacités d'attention, mais aussi de mémorisation et de concentration d'un individu. Elles permettent de se prémunir du vieillissement de l'activité cérébrale. La présence de guaranine permet aussi d'agir favorablement sur les grandes fatigues comme les "coups de fatigue" occasionnels. Les graines sont aussi employées pour traiter l'hypotension (tension trop basse), soulager les crampes et les maux de tête dus à des troubles de la circulation sanguine, en améliorant l'irrigation sanguine artérielle. "La plante est aussi utilisée en complément avec d'autres produits, pour aider à le perte de poids. Elle favoriserait l'augmentation du métabolisme de base permettant de bruler plus de calories " souligne Amélie Mounier, naturopathe. L'Agence européenne des médicaments (EMA) reconnaît la guarana pour son usage traditionnel dans le traitement symptomatique de la fatigue et des sensations de faiblesse temporaire. Le guarana est inscrit à la Pharmacopée française.

Guarana pour la peau

La guarana n'a aucune indication reconnue pour la peau.

Guarana pour les cheveux

La guarana n'a aucune indication reconnue pour les cheveux.  

Guarana pour maigrir

Le guarana est employé pour son action sur le métabolisme : sa prise peut faciliter la perte de poids en réduisant l'appétit. "Il la favoriserait en entrainant une meilleure combustion des graisses, précise la naturopathe. Souvent, la plante va être associée à d'autres compléments comme le thé vert, le maté ou des plantes drainantes et détoxifiantes de l'organisme, pour plus d'efficacité."

Le guarana est-elle aphrodisiaque ?

Le guarana est "un stimulant de l'organisme, qui peut procurer un regain d'énergie". Toutefois, il n'a aucune indication aphrodisiaque reconnue.

Posologie : poudre, gélule...

  • En décoction : 1 cuillère à soupe pour 1 tasse d'eau froide, faire bouillir 3 min, laisser infuser 10 min à couvert hors du feu, filtrer. Boire 1-2 tasses jours plutôt le matin ou en début d'après midi, hors des repas.
  • En poudre : 1 cuillère à café le matin dans un peu d'eau chaude, de jus de fruits ou de compote.
  • En gélule : Se référer à la posologie indiquée sur le produit choisi.

Dangers

Un excès de guarana engendre des effets indésirables liés à la caféine : palpitations cardiaques, insomnies, vomissements, etc.

Pas de guarana après 15 heures.

Précautions d'emploi et contre-indications

  • La prise de guarana est déconseillée aux personnes sujettes à une hypersensibilité au principe actif de la plante, la guaranine.
  • La prise de guarana peut interagir avec certaines classes de médicaments, comme les inhibiteurs de la monoamine oxydase (antidépresseurs). Si vous êtes sous traitement médicamenteux, prenez soin de le préciser à votre médecin ou à votre pharmacien avant de vous faire prescrire un traitement phytothérapeutique.
  • La prise de guarana est déconseillée aux femmes enceintes ou qui allaitent, et aux jeunes enfants, par mesure de précaution.
  • Le guarana étant un stimulant, il faudra "arrêter la prise dès une amélioration et ne pas dépasser les doses journalières recommandées".
  • Selon l'EMA, la prise de guarana à des fins médicinales est contre-indiquée en cas d'ulcère gastrique, de troubles cardiovasculaires, d'hypertension, d'arythmie cardiaque, d'hyperthyroïdie et de troubles psychiques (comme les accès de panique).
  • Rappel : les plantes se prennent toujours en cure de 21 jours (sauf exception où la prise est plus courte) avec une pause d'une semaine si on souhaite la renouveler. Il est impératif de toujours redemander les recommandations de posologie et contre-indications lors de l'achat d'un produit.

Effets secondaires indésirables

  • Compte tenu de son effet stimulant, le guarana ne devrait plus être prise après 15 heures, au risque de ne pas trouver le sommeil le soir.
  • Rarement, il a pu être constaté une agitation, des palpitations cardiaques ou de l'hypertension artérielle avec tremblements, transpirations et douleurs gastriques. Ces effets s'arrêtent rapidement en stoppant la prise de guarana.

Prudence

La qualité du guarana vendu dans le commerce peut fortement varier, avec des taux de guaranine (principale substance active) très faibles, ou remplacés par de la caféine de synthèse. Il est nécessaire d'être vigilant et de toujours regarder la composition inscrite sur l'étiquette du produit.  

Merci à Amélie Mounier, naturopathe certifiée FENA, à Vincennes.

Phytothérapie