Les risques et dangers des aphrodisiaques (naturels ou pas)

Plantes aphrodisiaques, huiles essentielles, médicaments, pilules... Si l'efficacité de ces produits censés doper le désir sexuel n'a jamais été prouvée, les risques pour la santé, eux, sont bien réels. Et bien souvent, on ne sait pas vraiment ce que l'on achète... Liste des effets secondaires, contre-indications et précautions avant de tester un aphrodisiaque.

Les risques et dangers des aphrodisiaques (naturels ou pas)
© Anna Gorbacheva - 123RF

Qu'est-ce qu'un aphrodisiaque ?

Un aphrodisiaque est une substance qui excite le désir sexuel et booste la libido. Les aphrodisiaques et autres philtres d'amour existent depuis la nuit des temps. A l'époque des Aztèques, par exemple, le cacao servi avec plusieurs épices - piment, poivre, clou de girofle – était réputé pour stimuler le désir. On raconte également que Madame de Pompadour prêtait des vertus aphrodisiaques au céleri branche et qu'elle le faisait régulièrement servir en potage à Louis XV. En revanche, l'histoire, ne dit pas si la soupe était efficace…

Aliments aphrodisiaques : quels risques pour la santé ?

Huîtres, asperges, truffe, gingembre : si les aliments réputés aphrodisiaques sont nombreux de réputation, aucune étude scientifique n'a prouvé leurs effets sur le désir sexuel. Au sujet du gingembre par exemple, le Dr Evelyne Chartier, médecin généraliste et nutritionniste, membre du Syndicat des médecins libéraux nous explique que "ce n'est pas un aphrodisiaque à proprement parler. C'est-à-dire qu'il n'augmente pas la libido. Mais c'est une plante énergisante et c'est en cela qu'elle stimule la sexualité" .

L'effet psychologique : "Le meilleur aphrodisiaque, c'est l'imagination, ajoute le Dr. Odile Bagot gynécologue-obstétricien, auteure de Vagin & Cie , on vous dit tout !. Les produits aphrodisiaques ont juste un effet placebo et jouent sur le psychisme. Ce sont plus les facteurs psychologiques que les principes actifs qui fonctionnent ! ". D'ailleurs, beaucoup d'aphrodisiaques jouent sur l'analogie avec le pénis en érection ou le sexe féminin : par exemple la corne de rhinocéros, la mandragore, l'asperge ou encore l'huître !

Médicaments aphrodisiaques : quels dangers ?

L'efficacité des cocktails aphrodisiaques et autres compléments alimentaires n'a jamais été prouvée scientifiquement. Ils peuvent avoir des effets indésirables ou être contre-indiqués chez certaines personnes. En 2012, la DGCCRF a exigé le retrait du complément PowerTabs, un stimulant sexuel masculin disponible à l'époque sur Internet. Ce produit contenait du dithio desmethyl carbodenafil (sans qu'il soit indiqué sur l'étiquette), pouvant entraîner des troubles cardiovasculaires. Un an plus tard, le pôle santé du tribunal de Paris enquêtait sur des gélules aphrodisiaques pour hommes Start Up for Him, vendues librement en France et contenant du tadalafil (substance active du Cialis) sans que celui-ci soit indiqué sur l'emballage. Le problème de toutes ces pilules c'est qu'on ne sait jamais vraiment ce qu'elles contiennent. Mieux vaut donc rester prudent et demander conseil à son médecin ou à son pharmacien avant d'avaler n'importe quoi.

→ Si aucun médicament n'est donc capables de booster le désir sexuel, il en existe pour faciliter les mécanismes physiologiques nécessaires à l'acte sexuel comme l'érection. Parmi eux, le célèbre Viagra® (sildénafil) mais aussi le Cialis® (tadalafil) et le Levitra® (vardénafil)". Chez l'homme, le désir est, pour une bonne part, hormono-dépendant, confie le Dr. Odile Bagot. Un homme qui a un déficit en testostérone verra son désir diminuer. C'est pourquoi les médicaments d'hormonothérapie utilisés contre le cancer de la prostate qui bloquent la production de testostérone ont un effet délétère sur l'érection "

Contre-indications : les médicaments favorisant l'érection comme le Viagra®, le Cialis® ou le Levitra® sont contre-indiqués en cas d'infarctus du myocarde récent, d'accident vasculaire cérébral, d'angine de poitrine, de troubles du rythme, d'hypertension artérielle non contrôlée ou d'insuffisance cardiaque sévère.

Plantes médicinales et huiles essentielles aphrodisiaques : quels risques ?

Maca, ginkgo... Bien qu'aucune étude scientifique n'ait démontré les effets des plantes médicinales et autres huiles essentielles sur la libido, certaines substances olfactives peuvent instaurer un climat propice à l'éveil des sens. L'huile essentielle d'ylang ylang, par exemple, et son parfum sensuel, l'huile essentielle de patchouli aux vertus anti-stress, l'huile essentielle de clou de girofle échauffante ou encore l'huile essentielle de gingembre tonifiante et stimulante du système nerveux entrent souvent dans la composition d'huile de massage. Néanmoins, certaines huiles essentielles comme la cannelle ou le clou de girofle étant dermocaustiques, il est préférable de s'adresser à un spécialiste avant de les utiliser. 

Effets secondaires : Certaines plantes comme le ginseng, le ginkgo biloba ou le maca aux propriétés vasodilatatrices peuvent être avoir des effets secondaires. "Par exemple, les boosters d'énergie comme le ginseng sont contre-indiqués chez les personnes souffrant de diabète, d'hypertension artérielle ou de maladie cardiaque" rappelle le Dr. Bagot. La yohimbine, extraite de l'écorce de l'arbre yohimbe, est aussi à risque : son utilisation stimule le flux sanguin dans les organes génitaux, elle peut augmenter la tension et être responsable de vertiges, nausées, insomnies, palpitations… Les patients présentant des troubles cardio-vasculaires courent un risque accru. Mieux vaut donc les utiliser avec précaution et sur conseil médical.

Précautions d'emploi

Si l'efficacité des produits aphrodisiaques n'a jamais été prouvée scientifiquement, ces derniers peuvent néanmoins avoir des répercussions graves sur la santé des personnes qui les utilisent, notamment ceux ayant une action vasodilatatrice. Mieux vaut donc bien lire les précautions d'emploi, ne pas hésiter à consulter un médecin si nécessaire et se méfier des produits vantant des effets "miracles" et "rapides", particulièrement quand ils sont vendus sur Internet.

Merci au Dr Odile Bagot gynécologue-obstétricien, auteure de "Vagin & Cie, on vous dit tout !", aux Editions Mango.

Sexualité