Sarriette : bienfaits santé, utilisations, flatulences

La sarriette est une plante aromatique très utile en phytothérapie, notamment contre les flatulences. Quels sont ses autres bienfaits sur la santé ? Sous quelle forme l'utiliser ? En tisane ? Huile essentielle ? Quelles sont les contre-indications ? Les dangers ? Découverte avec Sylvie Hampikian, pharmacologue spécialisée en médecines douces.

Sarriette : bienfaits santé, utilisations, flatulences
© danifoto

Définition : nom de la plante et partie utilisée

La sarriette est une plante vivace qui pousse dans les régions méditerranéennes. Aussi appelée "faux thym", son nom scientifique est : Satureja. Elle fait partie de la famille des Lamiacées. "Les espèces les plus connues sont Satureja montana (sarriette des montagnes) et Satureja hortensis (sarriette des jardins)", précise Sylvie Hampikian. Utilisée en cuisine pour aromatisé les plats, la phytothérapie y a aussi recours pour ses nombreuses vertus santé connus depuis l'Antiquité. Ce sont principalement ses feuilles vertes qui sont utilisées.

Quels sont les bienfaits ?

Utilisée par voie interne comme externe, la sarriette possède des vertus digestives, antibactériennes et antiseptiques. Elle est aussi un atout pour retrouver la forme physique et intellectuelle.

Contre les flatulences

Parce qu'elle favorise la digestion, elle calme les spasmes intestinaux et les flatulences, les ballonnements et les gaz. "A consommer en infusion à raison de 2 cuillerées à café de sarriette dans 250 ml d'eau bouillante. Laissez infuser 10 min. Vous pouvez en boire jusqu'à 3 tasses par jour après les repas, pendant quelques jours", recommande Sylvie Hampikian.

Contre les infections urinaires

Antibactérienne, la sarriette élimine les parasites et les bactéries. Elle est une alliée pour traiter une infection urinaire. Ses propriétés antalgiques permettent de mettre un terme aux douleurs. "Chez l'adulte, dès les premiers symptômes, prenez une goutte d'huile essentielle de sarriette sur un comprimé neutre, un morceau de pain ou une cuillerée à café de miel. A faire 4 fois par jour durant 5 à 7 jours", conseille notre expert.

Contre la fatigue

Les phénols de l'huile essentielle de sarriette des montagnes apportent un bon coup de fouet. "Pour profiter de ses bienfaits, délayez-en 2 gouttes dans une cuillerée à café d'huile végétale et appliquez votre préparation en doux massage sur le plexus solaire et le creux des poignets, de préférence le matin, indique Sylvie Hampikian. A faire une ou deux fois au cours de la journée (en évitant le soir) pendant quelques jours". 

Sous quelle forme l'utiliser ?

Elle peut être employée sous forme d'infusion, de décoction, d'eau florale, d'huile essentielle, de teinture mère et en gélules.

Précautions d'emploi et contre-indications

  • L'huile essentielle de sarriette est toxique pour le foie. Elle est contre-indiquée en cas de troubles hépatiques.
  • Elle ne doit pas être utilisée chez les femmes enceintes et allaitantes, ni chez les enfants.
  • Elle est aussi dermocaustique : elle ne doit jamais être utilisée pure sur la peau mais toujours diluée.
  • Très puissante, elle s'utilise à faible dose et toujours durant un temps limitée.

Quels sont les effets secondaires ?

"Employée à forte dose, l'huile essentielle de sarriette est irritante pour la peau et peut être neurotoxique", prévient la pharmacologue.

Indiquée pendant la grossesse ?

L'huile essentielle de Sarriette est déconseillée chez les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que les enfants de moins de 7 ans. 

Merci à Sylvie Hampikian, pharmacologue spécialisée en médecines douces. 

Phytothérapie